Parc national des Volcans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc national des Volcans
Image illustrative de l'article Parc national des Volcans
Enfants rwandais dans le parc.
Catégorie UICN II (parc national)
Identifiant 863
Pays Rwanda Rwanda
Coordonnées 1° 28′ 12″ S 29° 31′ 34″ E / -1.46993829, 29.52603913 ()1° 28′ 12″ Sud 29° 31′ 34″ Est / -1.46993829, 29.52603913 ()  
Superficie 13 000 hectares
Création 1960

Géolocalisation sur la carte : Rwanda

(Voir situation sur carte : Rwanda)
Parc national des Volcans
Gorille des montagnes femelle et son petit.

Le parc national des Volcans est situé au nord-est du Rwanda dans la province du Nordprès de la ville de Ruhengeri, à 120 kilomètres au nord de Kigali, la capitale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Étrangement, c'est un chasseur de gros gibier, taxidermiste et sculpteur, l'américain Carl Akeley qui eut d'abord l'idée de protéger les gorilles et de créer une réserve naturelle dans la chaîne des Monts Virunga. Désappointé de revenir bredouille d'un safari sur les pentes des volcans, mais néanmoins inquiet de constater que les gorilles étaient en voie d'extinction, il prit conscience de la nécessité de prendre des mesures drastiques.

Ami du roi Albert Ier de Belgique, il obtint du souverain l'autorisation de créer en 1925 le premier parc national d'Afrique, le Parc Albert, sur le côté congolais de la chaîne de montagnes. Le parc fut étendu en 1929 à la face rwandaise.

En 1960 l'indépendance du Congo belge provoqua le morcellement du parc, le côté rwandais devenant le Parc National des Volcans. C'est actuellement le plus grand parc naturel du pays bien qu'il ne s'étende plus aujourd'hui que sur 125 km2.

Il comprend cinq des huit volcans des montagnes des Virunga (signifiant « volcans » en swahili) : Karisimbi, Visoke, Muhabura, Gahinga et Sabyinyo. Cette chaîne s'étire du nord-est de laRépublique démocratique du Congo jusqu'au sud-ouest de l'Ouganda.

Située entre 2 000 et 4 000 mètres d'altitude, dans une forêt tropicale très dense, constituée en grande partie de bambous.

Les gorilles[modifier | modifier le code]

Le parc est mondialement connu pour être le dernier sanctuaire des gorilles de montagne. Le Centre de Recherche de Karisoke se trouve entre le Karisimbi et le Visoke. Il fut fondé par Dian Fossey pour l'observation des gorilles.

L'accès du parc est limité à quelques touristes par jour, toujours accompagnés d'un guide officiel sans diplôme[1]. L'entrée dans le parc s'effectue non loin du village de Kinigi.

En 2003, le parc permettait d'observer une population d'environ 74 gorilles répartie au Rwanda sur 4 sites d'observation. Les groupes se déplacent chacun dans un territoire restreint le long de la frontière du Rwanda avec l'Ouganda et la République démocratique du Congo.

Population Localisation
Groupe Amahoro 18 Au Nord du parc entre les volcans Sabyinyo et Gahinga
Groupe Sabyinyo 11 Au Nord du parc sur le Sabyinyo
Groupe de 13 7 Au centre du parc entre les volcans Bisoke et Sabyinyo
Groupe Susa 38 Au Sud du parc au pied du Karisimbi
Entrée du parc

Références[modifier | modifier le code]

  1. GEO N°384 de février 2011 p.93

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Claude Klotchkoff (et al.), « Parc national des Volcans », in Le Rwanda aujourd'hui, Éditions du Jaguar, Paris, 2008 (2e éd.), p. 141-147 (ISBN 978-2-86950-422-6)

Sur les autres projets Wikimedia :