Parc national de la forteresse de Brimstone Hill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc national de la forteresse de Brimstone Hill
Image illustrative de l'article Parc national de la forteresse de Brimstone Hill
Forteresse de Brimstone Hill
Catégorie UICN II (parc national)
Identifiant 31326
Pays Drapeau de Saint-Christophe-et-Niévès Saint-Christophe-et-Niévès
Ville proche Saint-Thomas Middle Island
Coordonnées 17° 20′ 49″ N 62° 50′ 14″ O / 17.34694, -62.8372217° 20′ 49″ Nord 62° 50′ 14″ Ouest / 17.34694, -62.83722  
Superficie 0,15 km2
Création 1987
Site web Site UNESCO

Géolocalisation sur la carte : Saint-Christophe-et-Niévès (relief)

(Voir situation sur carte : Saint-Christophe-et-Niévès (relief))
Parc national de la forteresse de Brimstone Hill

Géolocalisation sur la carte : Petites Antilles

(Voir situation sur carte : Petites Antilles)
Parc national de la forteresse de Brimstone Hill

La forteresse de Brimstone Hill est une forteresse militaire datant des XVIIe et XVIIIe siècles sur l'île Saint-Christophe à Saint-Christophe-et-Niévès dans les petites Antilles. C'est un des ensembles fortifiés les mieux préservé des Amériques.

Le parc national de la forteresse de Brimstone Hill est classé par l'UNESCO comme patrimoine mondial de l'humanité depuis 1999.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette forteresse a été conçue par les britanniques et construite par des esclaves africains. Elle est représentative des richesses produites par les colons européens dans les îles d'Amérique. Le principal bâtiment de la forteresse est le Fort-Charles.

La forteresse subit le siège des Français du 19 janvier-12 février 1782 lors du siège de Brimstone Hill, également connue sous le nom de prise de Saint-Christophe. L'amiral-comte François Joseph Paul de Grasse débarque à Saint-Christophe les troupes françaises du marquis de Bouillé qui encerclent et débutent le siège de la forteresse de Brimstone Hill où se sont réfugiés les Britanniques commandés par le Brigadier-général Fraser.

La forteresse a été abandonnée par les Anglais à la moitié du XIXe siècle et le site a commencé à se dégrader. La restauration et l'entretien du site ont commencé dans les années 1900 et en 1987, le site a été officiellement déclaré parc national.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :