Parc national de la Salonga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc national de la Salonga
Image illustrative de l'article Parc national de la Salonga
La rivière Lwilaka, parc national de Salonga, 2005.
Catégorie UICN II (parc national)
Identifiant 1078
Emplacement provinces du Bandundu, de l'Équateur et du Kasaï-Occidental (République démocratique du Congo)
Coordonnées 2° 00′ 00″ S 21° 00′ 00″ E / -2, 21 ()2° 00′ 00″ Sud 21° 00′ 00″ Est / -2, 21 ()  
Superficie 36 000 km2
Création 1970
Administration ICCN
Remarque Le point rouge indique le centre du parc

Géolocalisation sur la carte : République démocratique du Congo

(Voir situation sur carte : République démocratique du Congo)
Parc national de la Salonga
Le bonobo, espèce protégée

Le Parc national de la Salonga est un parc national de la République démocratique du Congo. Établi sur les provinces du Bandundu, de l'Équateur et du Kasaï-Occidental, il est depuis 1984 inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

C'est la plus grande réserve de forêt tropicale pluviale. Il est accessible seulement par voie d'eau. Plusieurs espèces endémiques menacées le peuplent, dont le paon du Congo, le chimpanzé nain ou"Bonobo", l'éléphant des forêts (Loxodonta cyclotis) et le gavial africain, aussi connu sous le nom de « faux crocodile. »

Ce site était le seul du pays à ne pas avoir été inscrit sur la liste du patrimoine mondial en danger, étant donné son relatif éloignement des zones instables depuis des dizaines d'années de l'est du pays. Malgré les combats qui ont secoué le pays au cours de la Deuxième guerre du Congo, il y fut cependant ajouté en 1999.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Siradiou Diallo (et J. J. Arthur Malu-Malu), « Parc de la Salonga », in La République démocratique du Congo aujourd'hui, Éditions du Jaguar, Paris, 2006, p. 179-180 (ISBN 2-86950-389-X)

Liens externes[modifier | modifier le code]