Parc national de Nikkō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc national de Nikkō
日光国立公園
Image illustrative de l'article Parc national de Nikkō
Lac Chūzenji et les chutes de Kegon
Catégorie UICN II (parc national)
Identifiant 12258
Pays Japon
Région du Japon Kantō
Préfectures du Japon Fukushima, Tochigi, Gunma
Ville proche Nikkō
Coordonnées 36° 58′ 43″ N 139° 23′ 42″ E / 36.978611, 139.395 ()36° 58′ 43″ Nord 139° 23′ 42″ Est / 36.978611, 139.395 ()  
Superficie 1 400,21 km2
Création

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Parc national de Nikkō日光国立公園

Le parc national de Nikkō (日光国立公園, Nikkō kokuritsu kōen?) est un parc national japonais situé dans une région montagneuse autour de la ville de Nikkō dans la région du Kantō. Il s'étale sur les préfecture de Tochigi, Gunma, Fukushima et de Niigata.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le lac Chūzenji, dans le parc national de Nikkō

Le parc se situe à une altitude comprise entre 300 et 2 578 mètres. C'est une région de monts volcaniques éteints, dont les plus importants sont le mont Okushirane (2 577 m), le mont Nantai avec le cratère d'un ancien volcan (2 484 m), le mont Nasu et le mont Hiuchi. Le parc est formé de plateaux comme le Ozegahara, de rivières, de cascades et de forêts denses. Des sources thermales (onsen) se situent notamment à Chūzenji. Les chutes de Kegon sont une des 57 chutes du parc et coule depuis le lac Chūzenji.

La température varie de 19 °C en août à -4 °C en février et la moyenne des précipitations annuelles est de 2254 mm. La neige peut atteindre deux mètres au milieu de l'hiver.

Végétation[modifier | modifier le code]

La végétation du parc est typiquement paléarctique. Les forêts de conifères ont de très vieux cèdres du Japon (Cryptomeria japonica).

Faune[modifier | modifier le code]

Le parc est célèbre pour ses macaques japonais (Macaca fuscata), ses ours noir d'Asie (Selenarctos thibetanis japonicus) et ses cerfs Sika (Cervus nippon centralis).

De nombreux oiseaux peuvent être observés comme le faisan versicolore (Phasianus versicolor), le faisan scintillant (Syrmaticua soemmerringii scintillans), le roselin à nuque brune (Leucosticte arctoa brunneonucha), le gobemouche bleu (Muscicapa c. cyanomelana) et le rouge-gorge du Japon (Erithacus a. akahige). Le bruant gris (Emberiza variabilis) niche autour du lac Ozenuma et sur le mont Nasu.

Sites culturels[modifier | modifier le code]

Les sanctuaires et temples de Nikkō ont été inscrits au patrimoine mondial de l'humanité en 1999. Les plus importants sites sont le temple Tōshōgū construit en 1617 et le temple Rinnoji.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le parc est facilement accessible en voiture, en train et en bus. Il est situé à environ deux heures de Tōkyō par le train, par exemple à partir de Asakusa avec la ligne Tōbu.

De nombreux hôtels se trouvent près du lac Chūzenji, ainsi qu'un camping près du complexe hôtelier de Yumoto onsen.

Le parc est parcouru par des sentiers balisés et il est aussi possible de louer des bateaux et de pêcher au lac Chūzenji.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :