Parc national de Jasmund

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc national de Jasmund
Catégorie UICN II (parc national)
Identifiant 32667
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Mecklenburg-Western Pomerania.svg Mecklembourg-Poméranie-Occidentale
Coordonnées 54° 32′ 00″ N 13° 39′ 00″ E / 54.533333, 13.65 ()54° 32′ 00″ Nord 13° 39′ 00″ Est / 54.533333, 13.65 ()  
Superficie 30,3 km2
Création 1990
Classement  Patrimoine mondial (2011, Forêts primaires de hêtres des Carpates et forêts anciennes de hêtres d’Allemagne)
Site web Nationalpark Jasmund

Géolocalisation sur la carte : Mecklembourg-Poméranie-Occidentale

(Voir situation sur carte : Mecklembourg-Poméranie-Occidentale)
Parc national de Jasmund

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Parc national de Jasmund
Falaise et forêt
Nationalpark Jasmund Ansicht.jpg
Nationalpark Jasmund 001.jpg

Le parc national de Jasmund (Nationalpark Jasmund) se trouve sur la presqu'île de Jasmund au Nord-Est de l'île de Rügen dans le land allemand de Mecklembourg-Poméranie occidentale. Ouvert le 12 septembre 1990 et d'une superficie de 3 003 ha, il est le plus petit parc national allemand.

Les falaises de l'île de Rügen, battues par les vents de la mer Baltique, sont sans cesse soumises à l'érosion. Les éoliennes y sont reines. L'île juxtapose des collines boisées et des plages de sable. D'impressionnants reliefs dominent la côte, près du cap Arkona. Les falaises de craie du parc national de Jasmund ont inspiré les peintres de l'école romantique. Jouissant d'un climat maritime tonique, Rügen est une villégiature renommée. Chaque tempête emporte dans la mer de gros morceaux de rochers ainsi que des arbres. Des fossiles sont ainsi mis au jour. On peut y découvrir des restes fossilisés d'oursins, d'éponges ou de bivalves. L'érosion de la côte s'est accélérée au XIXe et XXe siècles ; depuis que l'on a utilisé, dans la construction des ports de l'île, beaucoup de rochers qui agissaient comme brise-lames.

Le site remarquable du parc est le « Königsstuhl » (le fauteuil des rois), un rocher haut de 119 mètres près duquel se situe le centre d'accueil des visiteurs. Chaque année, 500 000 personnes en moyenne viennent jusqu'au point de vue pour admirer les falaises battues par la mer. Un autre site est mondialement connu, il s'agit des « Wissower Klinken » (les "Poignées" de Wissow) qui ont en partie disparu lors d'un éboulement de la falaise le 24 février 2005. On considère à tort qu'ils ont inspiré Caspar David Friedrich en 1818 pour son tableau Kreidefelsen auf Rügen [1] (Falaises de craie sur l'île de Rügen).

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Jasmund1.jpg

Les falaises et la forêt de la Stubnitz parsemée de kettles et de tourbières sont riches d'une flore et d'une faune particulière.

Ainsi parmi les aulnes noirs, les pommiers sauvages, les sorbiers torminaux et les ifs, on peut trouver aussi des orchidées (orchis pourpre, sabot de Vénus) et des plantes carnivores (droséra à feuilles rondes).

C'est le seul endroit d'Allemagne où on peut rencontrer le cosmotriche[2], un papillon de nuit de couleur crème. Les zones humides attirent les rainettes vertes et le martin-pêcheur. En raison d'un climat local particulièrement frais et humide, on peut noter la présence inattendue de la planaire[3], un vers aquatique qui ne vit habituellement qu'en montagne. Il faut cependant signaler un inconvénient dû au grand nombre de touristes : le faucon pèlerin et le pygargue à queue blanche ont quitté l'île[réf. souhaitée].

Histoire[modifier | modifier le code]

Une partie du parc 492 ha a été inclus dans le site du patrimoine mondial des forêts primaires de hêtres des Carpates et forêts anciennes de hêtres d’Allemagne en 2011[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En réalité, Caspar David Friedrich a réalisé une peinture romantique d'une falaise qui n'existe pas, mais il a utilisé des esquisses des paysages de l'île, une formation au nord-ouest du Königssthul entre autres
  2. Cosmotriche potatoria
  3. Crenobia alpina (turbellarié)
  4. « Forêts primaires de hêtres des Carpates et forêts anciennes de hêtres d’Allemagne », sur UNESCO Centre du patrimoine mondial (consulté le 9 octobre 2011)