Massif d'Andringitra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Parc national d'Andringitra)
Aller à : navigation, rechercher

22° 21′ 14″ S 46° 07′ 12″ E / -22.354, 46.12 ()

Massif d'Andringitra
Carte de localisation du massif.
Carte de localisation du massif.
Géographie
Altitude 2 658 m, Pic Boby
Longueur 62 km
Largeur 10 km
Administration
Pays Drapeau de Madagascar Madagascar
Province Fianarantsoa
Géologie
Âge Précambrien
Roches Roches plutoniques majoritairement granitiques

Le massif d'Andringitra est un massif montagneux de Madagascar. La zone a été déclarée parc national depuis 1999[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le massif à l'aube

Situé dans la partie méridionale de l'île, à 120 km au nord du tropique du Capricorne, et à une centaine de kilomètres de l'océan Indien, ce massif a une orientation générale nord/sud (plus exactement NNO/SSE). D'une longueur de 62 km et d'une largeur moyenne de 3 km (10 km au centre du massif), son altitude varie de 500 à 2 658 m.

Il est situé en partie sur la commune rurale de Antambohobe.

Principaux sommets[modifier | modifier le code]

Au sommet du pic Boby

L'Andringitra culmine au pic Boby (2 658 m), qui est le deuxième sommet de Madagascar. À l'extrême sud du massif, en situation un peu isolée, se dresse le pic Ivohibe (2 069 m)

Géologie[modifier | modifier le code]

Formé au Précambrien, ce massif est constitué essentiellement de granite, de syénite à pyroxène ou de granite syénitique.

La plupart des failles qui fracturent le massif sont longitudinales, ou disposées en étoile.

La roche cristalline dure a été fortement érodée par les eaux de ruissellement, qui ont creusé des sillons de dimension métrique.

Climat[modifier | modifier le code]

Ces caractéristiques font de lui une barrière topographique faisant obstacle à l'alizé, limitant sa pénétration vers l'ouest du pays. Cet alizé apporte beaucoup d'humidité au massif (plus de 2 000 mm de précipitations par an).

En quelques kilomètres, le climat change entre le versant océanique à l'est, humide et exposé à l'alizé, et le versant continental plus sec à l'ouest.

Faune et flore[modifier | modifier le code]

L'Andringitra est peuplé de nombreuses espèces endémiques non seulement à l'île de Madagascar, mais aussi plus spécialement à ce massif.

Populations[modifier | modifier le code]

Trois principales ethnies habitent aux abords du massif :

  • les Bara Haronga vivent dans la forêt tropicale à l'est du massif. Ils cultivent le riz, le café, la canne à sucre et des arbres fruitiers. Ils pratiquent aussi l'élevage de bovins ;
  • les Betsileo vivent sur les contreforts septentrionaux de l'Andringitra. Ils ont construit des terrasses sophistiquées sur les flancs de la montagne et organisé un réseau d'irrigation destiné à la culture du riz ;
  • les Bara vivent à l'ouest et au sud du massif. Ils utilisent les ressources naturelles de la savane claire (exploitation agropastorale).

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Andringitra servit autrefois de refuge pour les populations Betsileo de la plaine lors de raids menés par les Sakalava ou les Merina.

Henri Perrier de La Bâthie, qui a exploré ce massif en 1925, obtint de l'administration de faire de la zone centrale du massif une réserve naturelle sur environ 31 200 hectares en 1927.

En 1999, la réserve a été déclarée parc national.

Parc national d'Andringitra[modifier | modifier le code]

Entrée du parc national d'Andringitra

Le parc national d’Andringitra se trouve dans le Sud-Est. Il abrite le pic Boby, le plus haut sommet accessible de Madagascar.

Il est l’un des six parcs classés, en 2007, au Patrimoine naturel mondial des forêts de l’Atsinanana.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ivan R. Scales, Conservation and Environmental Management in Madagascar, Routledge, coll. « Earthscan Conservation and Development »,‎ 2014, 398 p. (ISBN 978-1-13630-908-3, lire en ligne), p. 227.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Steven M. Goodman (dir.), A Floral and faunal inventory of the eastern slopes of the Réserve naturelle intégrale d'Andringitra, Madagascar : with reference to elevational variation, Field Museum of Natural History, Chicago, 1996, 219 p.
  • (fr) Collectif, Dictionnaire illustré des merveilles naturelles du monde, Reader's Digest, 1982
  • (fr) R. Paulina, J.-M. Betsch, J.-L. Guillaumet (et al.), « Étude des écosystèmes montagnards dans la région malgache. I, Le massif de l'Andringitra, 1970-1971, géomorphologie, climatologie et groupements végétaux », in Bulletin société écologique, 1971, t. II, 2-3 p. 189-266
  • (fr) Henri Perrier de La Bâthie, Le Tsaratanana, l'Ankaratra et l'Andringitra, Imprimerie moderne de l'Emyrne, G. Pitot et cie, Tananarive, 1927, 70 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :