Parc national Tsingy de Bemaraha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc national Tsingy de Bemaraha
Image illustrative de l'article Parc national Tsingy de Bemaraha
Les Tsingy de Bemahara
Catégorie UICN Ia (réserve naturelle intégrale)
Identifiant 303702
Pays Drapeau de Madagascar Madagascar
Coordonnées 18° 54′ 02″ S 44° 48′ 50″ E / -18.90062593, 44.813992 ()18° 54′ 02″ Sud 44° 48′ 50″ Est / -18.90062593, 44.813992 ()  
Superficie 723,40 km2
Création 1er août 1997[1]
Site web www.tsingy-madagascar.com

Géolocalisation sur la carte : Madagascar

(Voir situation sur carte : Madagascar)
Parc national Tsingy de Bemaraha

Le parc national Tsingy de Bemaraha se trouve dans le centre-ouest de Madagascar, à environ 300 kilomètres de Tananarive, créé en 1997[1]. Il recouvre 72 340 hectares au sud de la réserve naturelle intégrale du Tsingy de Bemaraha[2].

Les formations des Tsingy remontent à la séparation de l'île de Madagascar de la plaque africaine, il y a 160 millions d'années. Ce glissement tectonique entraîna le soulèvement d'une gigantesque plaque calcaire. Les Tsingy sont donc ces immenses massifs de calcaire aux allures impressionnantes.

Les Tsingy du Bemaraha sont les plus vastes de Madagascar. Ces formations uniques au monde éveillent la curiosité de botanistes, géologues, environnementalistes et biologistes. Les Tsingy comprennent 90 variétés d'oiseaux, 8 espèces de reptiles et 10 espèces de lémuriens.

Les Tsingy de Bemaraha se trouvent près de la petite ville de Bekopaka, dans l'Ouest du pays, à 150km au Nord de Morondava et à 350 km au Sud-Ouest de Mahajanga. La réserve est ouverte de juin à novembre (saison sèche) mais reste encore peu facile d'accès en raison de routes très peu praticables. Il y a plusieurs règlements qu'il faut respecter si l'on y rentre comme il est interdit de piétiner à l’extérieur du sentier, de fumer, de grimper aux arbres et de maltraiter les animaux et ce sont eux qui doivent venir à vous sauf si c'est le guide qui vous y autorise et il est défendu d'arracher et de maltraiter les arbres.

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Madagascar: Les Tsingy de Bemahara. Images aériennes du massif. 2008, Yann Arthus Bertrand. Ina.fr, 41 min.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Ivan R. Scales, Conservation and Environmental Management in Madagascar, Routledge, coll. « Earthscan Conservation and Development »,‎ 2014, 398 p. (ISBN 978-1-13630-908-3, lire en ligne), p. 227.
  2. Source : http://www.tsingy-madagascar.com/recherche.htm