Parc national de Mayumba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Parc national Mayumba)
Aller à : navigation, rechercher
Parc national de Mayumba
Catégorie UICN Inconnue
Identifiant 301850
Emplacement Gabon
Ville proche Mayumba
Coordonnées 3° 49′ 08″ S 11° 01′ 23″ E / -3.818986, 11.023035 ()3° 49′ 08″ Sud 11° 01′ 23″ Est / -3.818986, 11.023035 ()  
Superficie 920 km2
Création 2002
Administration Agence nationale des Parcs nationaux

Géolocalisation sur la carte : Gabon

(Voir situation sur carte : Gabon)
Parc national de Mayumba

Le parc national de Mayumba est un parc national gabonais créé en 2002 dans le but de protéger la biodiversité marine située à la pointe sud-ouest du Gabon. C'est une fine bande de sable à l'extrémité méridionale du pays, entre Mayumba et la frontière avec le Congo. Le parc national de Mayumba abrite 60 km de plages et de végétation cotière servant de lieu de reproduction aux tortues luth, et s'étend sur 15 km vers la mer, protégeant un important habitat marin pour les dauphins, requins et autres baleines à bosse.

Historique du parc[modifier | modifier le code]

Le parc national de Mayumba a été créé en 2002 par le président du Gabon, Omar Bongo Ondimba, en même temps qu'un réseau de 13 parcs nationaux protégeant près de 11 % du territoire terrestre et maritime du pays. Le parc protège une surface approximative de 970 km2, et une bande de plage et de végétation côtière étroite de 1 km de large sur 60 km de long. La côte de Mayumba est caractérisée par de grandes plages de sable et des lagunes d'eau douce ou saumâtre.

Faune du parc[modifier | modifier le code]

Les plages accueillent une faune riche dont des varans, genettes, mangoustes, crabes de sable et oiseaux côtiers. On rencontre fréquemment des buffles, des éléphants et autres animaux forestiers sur les plages et parmi la végétation dense des dunes qui borde la côte. Mandrills, gorilles, chimpanzés et autres primates habitent la mosaïque de forêt et desavane derrière les dunes. Les lagunes, dont certaines s'étendent loin à l'intérieur des terres, mêlées d'îles, canaux et rivières, sont des écosystèmes productifs, source d'une faune et une flore riches, profitant des grandes mangroves, forêts inondées et marécages. On y trouve des hippopotames et des crocodiles, ainsi que des lamantins. Les mangroves constituent un habitat capital pour le développement d'une large gamme d'espèces de poissons et sont importantes pour plusieurs espèces d'oiseaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mylène Rémy, « Le Parc national de Mayumba  », dans Le Gabon aujourd'hui, Paris, Éd. du Jaguar,‎ 2005 (ISBN 978-2-86950-395-3), p. 182

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]