Parc des Félins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc des Félins
Logo du Parc des Félins
Logo du Parc des Félins
Date d'ouverture 1er septembre 1998, Auneau
Situation Lumigny-Nesles-Ormeaux (Seine-et-Marne)
Superficie 60 ha
Latitude
Longitude
48° 42′ 34″ N 2° 57′ 24″ E / 48.709456, 2.95673848° 42′ 34″ Nord 2° 57′ 24″ Est / 48.709456, 2.956738  
Nombre d'animaux 140 félins et 45 lémuriens en 2 009
Nombre d'espèces 35 espèces et sous-espèces
Accréditations EAZA, ISIS
Site officiel http://www.parc-des-felins.com/

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Parc des Félins

Le Parc des Félins est un parc zoologique situé sur la commune de Lumigny-Nesles-Ormeaux en Seine-et-Marne. Le parc — de 60 ha — présente des félins et des lémuriens. Il montre 30 espèces[1] et diverses sous-espèces. Il accueille 140 félins.

Le parc ouvre au public le 14 octobre 2006 ; la plupart des animaux viennent du parc d'Auneau.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Parc des Félins d'Auneau[modifier | modifier le code]

Plan du Parc des Félins d'Auneau, 2004.

Le Parc des Félins d'Auneau est créé le 1er septembre 1998[2] à Auneau en Eure-et-Loir[3], sur la thématique des félins, avec le même concept que le Parc zoologique de Lisieux (CERZA)[4] : créer un espace proche des conditions de vie dans la nature afin de faire se reproduire certains félins méconnus du grand public et menacés[3], en privilégiant leur bien-être[4]. Le Parc des Félins est intimement lié au CERZA, car il est créé par les mêmes fondateurs, Patrick et Thierry Jardin. Le domaine du château d'Auneau, d'une superficie de 8 ha est choisi pour accueillir les félins[2].

La conception du parc est, dès sa création, d'offrir un espace consacré aux animaux plutôt qu'aux visiteurs. Dans de vastes enclos, les félins ne sont pas mis en scène et peuvent se cacher des visiteurs. Le parc diminue également son impact sur son domaine forestier en évitant tout désherbage et tonte excessive[5].

En 2000, le parc servit de lieu de tournage au C'est pas sorcier consacré aux félins.

Déménagement à Nesles[modifier | modifier le code]

Plan du Parc des Félins, 2010.

En 2004, le directeur du parc Patrick Jardin recherche 40 ha supplémentaires pour permettre l'évolution de l'espace zoologique. De nouvelles espèces doivent arriver alors que certaines, comme le guépard sont déjà sous contraception, faute de place pour accueillir les jeunes[6]. Toutefois, malgré le soutien de la ville d'Auneau et du conseil général d'Eure-et-Loir[6], le parc s'installe en deux ans au domaine de La Fortelle à Lumigny-Nesles-Ormeaux en Seine-et-Marne[7] et ouvre ses portes au public le 14 octobre 2006[8].

  • 2007 : Le parc accueille un chat sauvage de Gordon, un couple de chats léopards du Bengale, deux chats des sables, une tigresse de Sibérie, un nouveau couple de margay, deux oncilles et deux chats rubigineux[9].
  • 2008 : Des aménagements sont créés dans plusieurs enclos et de nouveau panneaux d'information sont mis en place[9].
  • 2009 : Le parc accueille des tigres de Malaisie. Un nouveau groupe d'animaux arrive, ce sont les lémuriens. Création du circuit concernant l'impact de l'homme sur la nature[9].
  • 2010 : Dans le cadre de l'amélioration de l'accueil et de l'information des visiteurs, la toile de tente d’information se trouvant au point central du parc est remplacée par une nouvelle salle consacrée à la conservation et aux problèmes que rencontrent les félins mais aussi les autres animaux et les humains sur la terre. Ce lieu est situé près de l’entrée. Création une association de sauvegarde SOS Félins & Co parrainée par le parc. Mise en place du système uniformisé sur la communication des espèces menacées au sein des parcs zoologiques européens dans le cadre d'un programme de l'EAZA[9].
  • 2011 : Le parc accueille une sous-espèce du chat de Temminck, le chat doré de la péninsule indo-malaise et une nouvelle espèce le lynx du Canada. Au cours de l'année, l'installation des chats des Sables est refaite[9].
  • 2012 : Les tigres blancs sont déplacés dans un enclos de trois hectares situé à proximité du circuit Africain. Leur ancien enclos abrite des lions d'Asie depuis le mois d'avril. De plus une nouvelle attraction, ouverture prévu en mai, sera un cinéma dynamique 4D avec pour thème les tigres d'Inde. Enfin, un nouveau couple de tigres de Sumatra arrive au parc en juin dans le cadre du programme de reproduction[9].

Description[modifier | modifier le code]

Le principe du parc est le bien-être des animaux et leur reproduction ; les enclos sont étudiés pour respecter les conditions environnementales de chaque animal. Chaque enclos a un cartel avec le descriptif de l'espèce, le nom des animaux, le descriptif de l'enclos et les dangers dans leur milieu naturel. Le parc est organisé en quatre zones géographiques : l’Afrique, l’Amérique, l’Asie et l’Europe. En 2009, deux nouvelles zones sont créées : l'« île des lémuriens » et l'« action de l'homme sur la nature ». La description suivante du parc date de mai 2013.

Accès[modifier | modifier le code]

L'entrée du Parc des Félins.

Le parc est proche de la route nationale 4 près de Rozay-en-Brie. Distant de Paris de 60 km à l'Est. À 20 km au sud de Disneyland Paris et à 30 km au nord-est de Melun.

Un arrêt de bus est créé en juin 2009[10]. Celui-ci est sur la ligne Seine-et-Marne Express no 01 qui relie les villes de Melun à Coulommiers.

La direction[modifier | modifier le code]

Le parc est dirigé par Patrick Jardin. Patrick Jardin est aussi, avec son frère Thierry, le créateur du parc de Cerza à Lisieux.

Restauration[modifier | modifier le code]

À l’entrée du parc se trouve le restaurant le Kilimandjaro qui est installé dans une grange du château où murs intérieurs ont été peints au couleurs de l’Afrique.

Trois points de vente à emporter nommés La cas'kroute situé à côté du restaurant, le Ravittailleur en face du départ du circuit Human Nature et l'Oasis au départ des trois circuits.

La visite[modifier | modifier le code]

Le circuit européen[modifier | modifier le code]

Le circuit européen commence après l'enclos des guépards. Il y existe deux enclos dans le sous-bois. Ils sont occupés par des chats sylvestres (Felis silvestris silvestris) et des lynx d'Europe du Nord (Lynx lynx lynx). Le circuit se termine par les animaux de la ferme.

Le circuit africain[modifier | modifier le code]

La visite commence par les guépards (Acinonyx jubatus) qui sont dans un immense enclos de 3 hectares leur permettant d'exprimer leur vitesse de course, un très grand observatoire a été créé en 2011 et qui permet de visionner la plaine à 360°[11]. La visite longe l'enclos des lions d'Afrique de l'Ouest (Panthera leo bleyenberghi). S'y trouvent différents points d'information sur la vie des félins.

L'enclos suivant est occupé par des servals (Leptailurus serval). Depuis l'ouverture du parc en 2006, un autre enclos est occupé alternativement par des jaguarondis et des margays selon les naissances. De part et d'autre du chemin jusqu'aux lions se trouvent des chats sauvages de Gordon (Felis silvestris gordoni), puis des chats des sables (Felis margarita) et des panthères de Perse (Panthera pardus saxicolor) et enfin des caracals (Caracal caracal).

La visite se termine avec les enclos de reproduction des guépards (Acinonyx jubatus) et l'accès à l'observatoire élevé pour voir les fauves. Fin mars 2010, le parc accueille un nouveau guépard femelle dans l'espoir d'une reproduction avec l'un des mâles. En effet, des deux femelles que possède déjà le parc, l'une est trop jeune et l'autre trop agressive et imprégnée par l'homme. Le guépard était la seule espèce que le Parc des Félins n'a pas réussi à faire reproduire[12]. Depuis 2012, un guépard femelle est née[13]. Une extension du parc en 2012 permet un accès à la seconde partie du circuit asiatique.

L'enclos des guépard permet aussi de voir celui des lions blancs (Panthera leo krugeri)[14] ensuite reprenant le chemin en sens inverse, nous voyons sur la gauche des panthères noires (Panthera pardus) et sur la droite des lions d'Afrique de l'Est (Panthera leo) avant d'aller sur un autre point de vue pour apercevoir les lions d'Afrique de l'Ouest (Panthera leo bleyenberghi).

Le circuit américain[modifier | modifier le code]

Le circuit américain commence à la fin de l'enclos des lions d'Afrique de l'Ouest. Les premiers enclos sont ceux des margays (Leopardus wiedi) puis des ocelots (Leopardus pardalis) à côté se trouve l'enclos des nouveaux pensionnaires de 2011, les lynx du Canada (Lynx canadensis) en lieu et place du jaguar (Panthera onca).

La visite continue par les enclos des margays (Leopardus wiedi), chats de Geoffroy (Oncifelis geoffroyi) et du chat tigre (Leopardus tigrinus). Le circuit continue par l'enclos des Pumas (Puma concolor), et on arrive à une impasse pour admirer les jaguarondis (Herpailurus yaguarondi) qui sont très rares dans les zoos européens.

La visite se termine par les enclos des bobcats (Lynx rufus) et celui des jaguars.

Le circuit asiatique[modifier | modifier le code]

Première partie[modifier | modifier le code]

Les premiers félins sont les tigres de Sumatra (Panthera tigris sumatrae) et les chats rubigineux (Prionailurus rubiginosus).

Le parc permet d'accueillir des félins rares comme les panthères du Sri Lanka (Panthera pardus kotiya), les chats de Temminck (Pardofelis Catopuma temmincki), les chats doré de la péninsule indo-malaise, (Pardofelis temminckii temminckii) les chats léopards du Bengale (Prionailurus bengalensis bengalensis), les chats des marais (Felis chaus), les chats pêcheurs (Prionailurus viverrinus).

La visite continue par les parcs des lions asiatique (Panthera leo persica), des tigres de Malaisie (Panthera tigris jacksoni), des panthères de l’Amour (Panthera pardus orientalis) et des lynx de Sibérie (Lynx lynx wrangeli). Un observatoire au niveau des tigres de Malaisie permet d'observer les trois espèces de tigres. La visite se termine avec les chats de Pallas (Otocolobus manul), les panthères nébuleuses (Neofelis nebulosa), les panthères des neiges (Uncia uncia) et les chats léopards de Sibérie (Prionailurus bengalensis euptilura).

Seconde partie[modifier | modifier le code]

Cette seconde partie, crée en 2012, se situe après l'enclos de reproduction des guépards, elle permet d’accueillir sur la droite un deuxième enclos pour le tigres de Sumatra (Panthera tigris sumatrae) puis on arrive à la seconde gare d'Humain nature. Enfin une plateforme permet de voir sur trois hectares conquis sur des terres agricoles les tigres blancs (Panthera tigris).

Le circuit malgache[modifier | modifier le code]

Lémuriens au Parc des Félins

Cet espace a été créé en 2009. Sur deux îles les lémuriens se déplacent librement dans le milieu naturel des îles et les représentants de cette espèce sont des lémurs noirs (Eulemur macaco), des lémurs couronnés (Eulemur coronatus), des lémurs vari noir et blanc (Varecia variegata), des lémurs vari roux (Varecia variegata) des lémurs à ventre roux (Eulemur rubriventer)[15] et enfin les plus nombreux sur les îles les lémurs catta (Lemur catta).

Cet espace est ouvert à partir de 12 h 30 ou 13 h 30 (en fonction de la saison) et ferme une heure avant la fermeture du parc.

Tran s'félins[modifier | modifier le code]

Ce circuit en véhicule permet de faire le tour du parc mais sans voir beaucoup de félins. En début de promenade, un film informe sur l'évolution de la vie, le rôle de la forêt et le rôle de l'eau. Il a été remplacé par un film sur le coulisses du Parc des Félins depuis 2012. On voit les enclos des guépards et des tigres de Sumatra. Ensuite quatre tableaux permettent de voir l'équilibre entre l'homme et la nature, le problème du braconnage et le problème de la surexploitation des ressources. Le circuit se termine par une vue des enclos des tigres de Malaisie, des lions asiatique et de l'île des lémuriens. Le circuit dure 25 minutes.

Cet espace est fermé de mi-novembre à mi-février.

Film 4D[modifier | modifier le code]

Depuis 2012, une nouvelle attraction ouvre derrière le restaurant. Il s'agit de la diffusion du film 4D « TIGRRR » sur le thème de la vie d'un jeune tigre du Bengale. Cette attraction est composée d'une boutique, puis d'une salle d'attente et enfin de la salle de cinéma. Il dure 8 minutes.

Conservation et coopération internationale[modifier | modifier le code]

Le Parc des Félins fait partie des programmes de sauvegarde des félins dans le monde car avant tout ce parc est fait pour les programmes d'élevage européens (programme européen pour les espèces menacées, ESB) et internationaux.

Les naissances[modifier | modifier le code]

Malgré les conditions optimales, la mortalité infantile reste non négligeable pour certaines espèces élevées dans le parc.

Liste des naissances au Parc des Félins suivant les années[16]
2007 3 panthères du Sri Lanka · 3 lynx roux · 2 servals · 6 lions d'Afrique de l'Ouest[17]
2008 2 chats des marais · 5 tigres blanc · 1 Lynx boréal · 1 ocelot · 2 jaguarondis[18] · 1 Chat de Temminck[18] · 1 serval
2009 1 margay[18] · 2 lions d'Afrique de l'Ouest · 2 chats rubigineux · 1 Chat de Temminck[18] · 1 chat des marais · 3 Lynx boréal · 1 jaguar · 2 chats de Geoffroy · 3 servals · 2 chats des sables · 1 ocelot[9] · 2 jaguarondis [18]
2010 4 lémurs catta · 1 lémur noir · 1 panthère des neiges · 2 tigres de Sibérie[19] · 3 panthères de l’Amour · 4 tigres blanc · 1 panthère noire · 2 chats des marais · 3 chats rubigineux · 2 chats léopards de Sibérie · 1 Chat de Temminck[18] · 2 jaguarondis [18] · 1 margay[18] · 3 servals · 2 jaguars
2011 10 lémurs catta · 3 chats sylvestres[20] · 1 margay[18] · 4 chats sauvages de Gordon[18] · 2 servals · 2 chats rubigineux · 3 panthères du Sri Lanka[21]
2012 1 Chat de Temminck[18] · 3 panthères de Perse · 1 guépard[22] · 1 margay[18] · 2 servals · 1 lynx boréal · 2 chat léopard du Bengale · 2 jaguars
2013 1 Chat de Temminck[18] · 1 jaguarondi[18] · 7 lémurs catta · 1 lémur noir
2014 2 panthères nébuleuse[23] · 2 manuls[24] - 2 tigres de Sibérie - 3 lynx de Sibérie - 2 servals - 3 chats des sables - 3 chats sylvestres - 3 chats des marais

Programme du Parc[modifier | modifier le code]

Le parc essaye depuis 2008 de reproduire ses quatre guépards, pour le moment il essaye plusieurs méthodes de reproduction.

Programme sur le terrain[modifier | modifier le code]

Le Parc des Félins apporte une aide financière à de nombreuses associations de protection in situ comme les guépards du Sahara, les tigres de Sumatra ou de Sibérie. Des programmes de recherche sur les mœurs et l'enrichissement du milieu des félins en captivité ont également lieu au sein du parc[3].

Avec l'association « SOS Félins & Co », le Parc des Félins a aidé à récolter 30 000 € de dons pour sauver des félins dans la nature. L'argent obtenu au travers de parrainage d'animaux du parc ou de collecte a été reversé à diverses associations : TIGRIS, l'International Snow Leopard Trust, la 21st Century Tigers ou FERUS[25].

Association But de l'association Argent reversé
TIGRIS Sauvegarde et la recherche des panthères de l'Amour 4 000 €[26]
International Snow Leopard Trust Sauvegarde de la panthère des neiges dans les cinq pays où elle est présente 10 000 €[26]
21st Century Tigers Sauvegarde et recherche sur le tigre
Proyecto Gatos del Montes Suivi de la population, de la protection et des habitudes alimentaires du chat de Geoffroy 750 €[26]
Black footed cat working group Recherche sur le chat à pieds noirs
Malaysia Carnivore Project Recherche sur l'écologie des carnivores de la péninsule Malaise
The Wilderness & Wildlife Conservation Trust (WWCT) Préserver et créer des régions sauvages au Sri Lanka
POH KAO, des tigres et des hommes Sensibilisation des populations locales sur le statut du tigre et développement d'une activité économique afin de combattre le braconnage
FERUS - Ours-loup-lynx conservation Conservation du loup, de l'ours et du lynx en France
Cheetah Conservation Fund Protection du guépard en Namibie 1 000 €[26]
Projet Primates Aide au Centre de conservation des Chimpanzés en Guinée
Association européenne pour l'étude et la conservation des lémuriens (AEECL) Protection et étude des lémuriens à Madagascar

Fréquentation[modifier | modifier le code]

Visiteurs[modifier | modifier le code]

Année Visiteurs
(en milliers)
2006 - 2007 236[27]
2008 235
2009 248.5 [9]
2010 255.3 [9]
2011 280.8[28]
2012 252.0[29]
2013 305.0[9]

Le parc ouvre le 14 octobre 2006 après adaptation des animaux dans leur nouveau milieu. Les dirigeants du parc avaient estimé à 200 000 visiteurs annuel pendant cinq ans avant de passer à 250 000. La popularité du parc montre qu'il y a plus de visiteurs annuels que prévus et permet de rentrer dans le top 10 des parcs zoologiques français au nombre d'entrées[9].

Voici le tableau des visiteurs.

Impacts sur le tourisme local[modifier | modifier le code]

Bien qu'attirant de nombreux visiteurs, le Parc des Félins ne représente pas un point fort pour l'hôtellerie et la restauration locales, les bénéfices des établissements implantés dans la région n'ayant pas augmenté suite à son ouverture[30].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sur les 36 espèces de félins dans le monde.
  2. a et b (fr) Jonas Livet, « Les Félins d'Auneau », sur http://www.leszoosdanslemonde.com/, Zoos dans le monde,‎ 28 novembre 2004.
  3. a, b et c (fr) Rémy Marion (dir.), Cécile Callou, Julie Delfour, Andy Jennings, Catherine Marion et Géraldine Véron, Larousse des félins, Paris, Larousse,‎ septembre 2005, 224 p. (ISBN 2-03-560453-2 et 978-2035604538, OCLC 179897108), « Le Parc des Félins d'Auneau : « zoo du XXe siècle » », p. 209.
  4. a et b (fr) Stéphane Frattini, Les Félins d'Auneau, Milan Jeunesse, coll. « Carnets de nature »,‎ 1998.
  5. (fr) « Notre philosophie », Parc des Félins.
  6. a et b (fr) Laurence Francesckina, « Le parc des Félins veut s'agrandir », L'Écho républicain,‎ 15 septembre 2004.
  7. (fr) « Le Parc des Félins va quitter Auneau pour la Seine-et-Marne », La République du Centre,‎ août 2005.
  8. (fr) Georges Blond, « Le Parc des félins ouvre aujourd'hui », Le Parisien,‎ 14 octobre 2006. (lire en ligne)
  9. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Actualités du Parc des Félins.
  10. site Seine-et-Marne, section transport consulté le 9 juin 2009.
  11. http://www.zoonaute.net/parcdesfelins-2011nouveautes.html
  12. (fr) JILA VAROQUIER, « Le Parc des félins mise sur l’avenir », sur http://www.leparisien.fr, Le Parisien,‎ 27 mars 2010 (consulté le 27 mars 2010)
  13. (fr) Grégory, « Sortie des bébés panthères de Perses et nouvelle naissance... », sur http://www.parc-des-felins.com, le Parc des Félins,‎ 16 juillet 2012 (consulté le 9 mai 2013)
  14. Rares dans un zoo.
  15. Arrivés en 2010.
  16. Actualité du parc et visite sur place.
  17. Seuls 6 des 11 bébés ont survécu après un an.
  18. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m et n Reproduction rare en France.
  19. Deux des quatre bébés sont morts au cours de l'été 2010.
  20. Une première en treize ans de présence dans le parc (Auneau et Nesles).
  21. Ce sont les deux femelles de la portée de 2007 qui ont donné naissance pour la première fois et en même temps.
  22. Une première pour le parc et c'est la 22e espèce du parc qui se reproduit sur les 26 présentes
  23. Une première pour le parc et c'est la 23e espèce du parc qui se reproduit sur les 26 présentes
  24. Une première pour le parc et c'est la 24e espèce du parc qui se reproduit sur les 26 présentes
  25. (fr) « association SOS Félins & Co », Parc des Félins (consulté le 7 août 2010)
  26. a, b, c et d Information donnée sur les panneaux explicatifs des espèces.
  27. Le Parisien du 25 octobre 2007.
  28. Le Parisien du 9 avril 2012.
  29. Le Parisien du 22 avril 2013.
  30. (fr) Amélie Lécoyer, « Lumigny-Nesles-Ormeaux : deux ans après l'ouverture du Parc des félins », Le Pays briard,‎ 27 octobre 2008.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Stéphane Frattini, Les Félins d'Auneau, Milan Jeunesse, coll. « Carnets de nature »,‎ 1998

Vidéos[modifier | modifier le code]

Le parc produit des vidéos qui font du partie du programme d'éducation à la sauvegarde des animaux ; 2 sont disponibles.

  • Le premier est composé de trois films :
De Auneau à Nesles : le déménagement du parc ;
Une Journée au Parc des Félins ;
Sur les traces du guépard du Bénin.
  • Le deuxième DVD est composé de trois films et d'un cahier pédagogiques multimédia :
Apprendre avec les félins ;
Sauvons les félins ;
Comme des petits chats.