Parc des Champs-de-Bataille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc des Champs-de-Bataille
Image illustrative de l'article Parc des Champs-de-Bataille
Géographie
Pays Drapeau du Canada Canada
Commune Québec
Quartier La Cité–Limoilou
Superficie 1,08 km²
Caractéristiques
Création 1908
Essences 80
Localisation
Coordonnées 46° 47′ 59″ N 71° 13′ 15″ O / 46.799722, -71.220833 ()46° 47′ 59″ Nord 71° 13′ 15″ Ouest / 46.799722, -71.220833 ()  

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Parc des Champs-de-Bataille

Géolocalisation sur la carte : Ville de Québec

(Voir situation sur carte : Ville de Québec)
Parc des Champs-de-Bataille
Plaines d'Abraham dans le parc des Champs-de-Bataille.

Le Parc des Champs-de-Bataille regroupe les plaines d'Abraham (avec le jardin Jeanne-d'Arc) et, à proximité, le parc des Braves. En 1908, la Commission des champs de bataille nationaux (CCBN) crée le parc pour célébrer le tricentenaire de Québec.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Champs-de-Bataille sont le lieu où les Empires français et britannique se sont affrontés après un long siège, lors de la Conquête de 1759. L'issue de la courte bataille des plaines d'Abraham a changé le sort de l'Amérique[1].

Parc[modifier | modifier le code]

Il était à la mode à la fin du XIXe siècle d'aménager de grands parcs dans les villes[2]. L'arrivée du tricentaire de la ville donna une raison d'aménager un parc qui permettrait aux gens de se réunir et de commémorer leur histoire.

C'est le que la Commission des champs de bataille nationaux fonde le parc. La tâche de mettre en valeur le parc et d'en concevoir le plan d'aménagement fut attribué à Frederick Todd, architecte paysagiste à qui l'on doit plusieurs dizaines de parc urbains du Canada[3]. Todd devait préserver le cachet de la plaine, tout en mettant en valeur les lieux historiques. Le parc a une superficie de 108 hectares et compte près de 6000 arbres de plus de 80 espèces[4].

En , des ossements de deux squelettes humains datant du XIXe siècle ont été découverts sur le site du Parc des Champs-de-Bataille, lors d’excavations pour la construction de toilettes publiques. Jamais des sépultures n'avaient été découvertes dans cette région. Étant donné le gel au sol et le risque d'endommagement des sépultures, ce n'est que le que Vanessa Oliver-Loyd, archéologue responsable du site, a exhumé les squelettes[1],[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]