Suasa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Parc archéologique de Suasa)
Aller à : navigation, rechercher
Suasa
Parc archéologique de Suasa
Vue des ruines de Suasa
Vue des ruines de Suasa
Localisation
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Marches
Province Ancône
Ville Castelleone di Suasa
Région augustéenne Regio VI Umbria
Type Ville
Coordonnées 43° 37′ 28.92″ N 12° 59′ 12.12″ E / 43.6247, 12.986743° 37′ 28.92″ Nord 12° 59′ 12.12″ Est / 43.6247, 12.9867  
Superficie 10 hectares

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Suasa
Suasa

Géolocalisation sur la carte : Marches

(Voir situation sur carte : Marches)
Suasa
Suasa
Époque République romaine
Empire romain
Internet
Site web Consorzio Città Romana di Suasa - Progetto Suasa (it)
Vue partielle des ruines de l'amphithéâtre

Suasa est une cité romaine antique, sur l'actuelle commune de Castelleone di Suasa, située sur la rive droite du fleuve Cesano dans la province d'Ancône, dans la région Marches, en Italie centrale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Suasa est une colonie romaine fondée en -232 sur l'ager gallicus, après l'annexion de ce territoire pris aux Gaulois senons, vaincus à la bataille de Sentinum en -295. Suesa est l'unique colonie implantée sur le cours du Censo, à environ 30 km de l'embouchure de la rivière. Elle est traversée par une branche annexe de la via Flaminia et par la via Salaria Gallica.

D’abord simple préfecture administrée par un représentant de Rome, Suasa obtient au Ier siècle av. J.-C. le rang de municipe, qui lui donne une plus grande autonomie administrative. Durant le Ier siècle ap. J.-C., la cité se dote d’édifices publics monumentaux : forum, théâtre et amphithéâtre. Pline l'Ancien la cite dans son énumération des cités d'Ombrie et de l'ager gallicus[1]. Elle décline lentement au cours du IIIe siècle, subissant la crise économique et démographique qui touche l’Italie.

En 409, Alaric Ier qui marche sur Rome traverse Suasa. Au VIe siècle, après la guerre entre les Byzantins et les Ostrogoths, la ville qui est située dans une vallée mal défendable est abandonnée par ses habitants.

Redécouverte[modifier | modifier le code]

Des fouilles archéologiques du site sont menées à partir de 1987 par l’Université de Bologne. Elles ont permis de dégager les principales voies de circulation et les principaux monuments ainsi que des maisons, dont une de l’époque de la fin de la république et une riche demeure sénatoriale, la domus des Coiedii, et la nécropole. Ces vestiges restaurés forment le Parc archéologique de Suasa.

Parc archéologique de Suasa[modifier | modifier le code]

Le site vu depuis la Croce del Termine.

Le parc archéologique de Suasa est un site archéologique romain qui se trouve à Castelleone di Suasa dans les Marches.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières fouilles du site remontent à la moitié du XIXe siècle, à l'occasion de travaux à caractère public, puis, elles reprennent dans les années 1950, sous la direction de Gello Giorgi qui commença à recueillir des objets provenant de la cité romaine de Suasa, formant le premier noyau de la collection de l'actuel musée de San Lorenzo in Campo (it). En 1987, le département d'archéologie de l'université de Bologne, en collaboration avec la Soprintendenza per i beni archeologici delle Marche, engage un programme de fouilles qui permet de mettre au jour l'ancienne route dallée de basalte, le forum, deux aires funéraires, l'amphithéâtre, la Domus reppublicana et surtout la Domus des Coiedii, riche habitation patricienne.

Le bilan des découvertes fut plus qu'encourageant et les autorités décidèrent d'élaborer un projet pour la constitution d'un parc archéologique. En 1988, l'exploration de la cité romaine dans son ensemble devient possible grâce à l'acquisition, par la commune, de plusieurs terrains proche du site. En 2000, le projet se concrétisa avec l'inauguration du parc archéologique de Suasa. D'une superficie d'environ 90 km2, sa gestion est confiée au Consorzio Città Romana di Suasa.

Le site[modifier | modifier le code]

Actuellement, la visite du site permet de découvrir la domus dei Coiedii qui atteignit sa splendeur maximum au IIe siècle. Les mosaïques retrouvées à l'intérieur - constituant le complexe unitaire le plus important des Marches - présentent un parterre marmoréen réalisé avec plus de quinze types différents de pierre. La visite se poursuit au forum aménagé d'un parcours explicatif provisoire et se termine à l'amphithéâtre. Celle de la domus repubblicana n'est pas encore ouverte au public.

De nombreux vestiges retrouvés lors des chantiers de fouilles sont rassemblés dans quatre salles thématiques de l'ancien palazzo Della Rovere de Castelleone di Suasa transformé en musée archéologique de la ville romaine de Suasa (it).

Source de traduction[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pline l'Ancien, Histoires naturelles, livre III, 19

Liens externes[modifier | modifier le code]