Paraná (Argentine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paraná.
Paraná
Blason de Paraná
Héraldique
Image illustrative de l'article Paraná (Argentine)
Administration
Pays Drapeau de l’Argentine Argentine
Province Drapeau de la Province d'Entre Ríos Entre Ríos
Département Paraná
Maire Blanca Inés Osuna (PJ)
Code postal E 3100
Indicatif téléphonique 0343
Démographie
Gentilé Paranaense
Population 270 968 hab. (2001)
Géographie
Coordonnées 31° 43′ 52″ S 60° 31′ 45″ O / -31.731111, -60.529167 ()31° 43′ 52″ Sud 60° 31′ 45″ Ouest / -31.731111, -60.529167 ()  
Altitude 77 m
Divers
Fondation 23/10/1730
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Argentine

Voir la carte administrative d'Argentine
City locator 14.svg
Paraná

Géolocalisation sur la carte : Argentine

Voir la carte topographique d'Argentine
City locator 14.svg
Paraná
Liens
Site web http://www.parana.gov.ar
Vue de la Cathédrale depuis la Plaza de Mayo

Paraná est une ville d'Argentine et la capitale de la province d'Entre Ríos. C'est également la capitale du département de Paraná. Depuis 1934, la ville est le siège d'un archevêché dont le centre est constitué par la cathédrale de Paraná.

Situation et population[modifier | modifier le code]

Paraná est superbement située sur les hauteurs dominant de 50 mètres environ la rive gauche (orientale) du fleuve dont elle a pris le nom, à 470 km au nord de la capitale Buenos Aires, et à 25 km de la ville voisine de Santa Fe. Elle forme avec cette dernière une quasi conurbation, en grande partie grâce à l'existence d'un tunnel sous-fluvial unissant les deux capitales.

Selon le recensement de début 2001, il y avait 235 931 paranaenses.

Histoire[modifier | modifier le code]

Son histoire remonte au XVIe siècle, lorsque des habitants de la ville voisine de Santa Fe s'établirent sur l'autre rive du Río Paraná. La population augmenta lentement et se développa tant dans la zone riveraine entourant l'ancien débarcadère que dans les campagnes environnantes qui bordaient le Paraná. Il ne s'était passé aucune cérémonie officielle comme c'était la coutume lors de la création d'une ville espagnole. Il n'y eut aucun choix préalable du site et il lui manquait un acte de fondation. Cependant les conditions étaient propices pour le peuplement, car tout autour, il y avait un abondant bétail sauvage, le sol était fertile, l'eau ne manquait pas, ni la laine et avant tout il y régnait une paix relative avec les Indiens. La chapelle fut le centre de l'agglomération, et suite à l'accroissement de celle-ci, les autorités religieuses de Buenos Aires la transformèrent en paroisse en 1730. À défaut d'une fondation formelle, cette date est retenue comme début de la chronologie de la cité.

En 1813 elle atteignit la catégorie de villa, et en 1826 le titre de ciudad (ville).

Lors de son tour du monde, Charles Darwin y séjourna en octobre 1833, il appelle alors la ville Santa-Fé Bajada.

Entre 1854 et 1861, Paraná fut capitale de la Confédération Argentine. En 1883, elle récupéra le titre de capitale provinciale, qu'elle avait déjà reçu en 1822.

Curiosités et monuments[modifier | modifier le code]

La ville possède un mélange d'édifices de plusieurs époques et de différents styles. Son palais municipal de lignes européennes, un des plus beaux du pays, le Théâtre Municipal "3 de Febrero" (style éclectique italien), la Casa de Gobierno ou Maison du Gouvernement (renaissance italienne) et l'imposante église Cathédrale (mélange de styles divers depuis le style renaissance jusqu'au baroque sud-américain) sont de très beaux exemples du passé de la cité. Avec les tours modernes qui s'élèvent aux environs du Parque Urquiza (parc Urquiza), de larges avenues et grands boulevards confèrent à Paraná une beauté qui a progressivement converti la ville en pôle touristique.

L'exubérant environnement naturel contribue a ce développement touristique. Un parc étendu et soigné, le Parque Urquiza, fait communiquer la ville située sur les hauteurs au-dessus des berges, avec la rive basse du Río Paraná. Le Parque Nuevo, une extension du Parque Urquiza, avec une importante végétation autochtone, et le Parque de la Costa (à 5 km de la ville), un milieu complètement naturel, avec des sentiers qui pénêtrent dans l'épaisseur de la forêt sauvage sont aussi de grande importance pour le développement d'un tourisme écologique. Étant donné la position élevée de la ville (quelque 50 mètres de hauteur en moyenne au-dessus du Paraná), il y a des vues superbes depuis différents points de celle-ci.

Plaza Primero de Mayo - Place du Premier Mai[modifier | modifier le code]

La place du Premier Mai est la place centrale et principale de la ville de Paraná. Elle se trouve dans le quartier délimité par les rues: Urquiza, San Martín (piétonnier), Monte Caseros et 25 de Mayo. Autour de celle-ci se trouvent de nombreux édifices d'importance : la cathédrale, le palais municipal, l'édifice des Postes argentines, le siège de la banque d'Entre Ríos, l'école normale Jose María Torres, le collège del Huerto (siège du congrès de la Confédération argentine). Il y a en outre des commerces, des restaurants et des hôtels.

L'endroit où se trouve actuellement la place, était occupé par un fort qui servait en son temps de protection face aux indigènes.

La place porta différents noms : Plaza Mayor, Plaza del Orden et Plaza Principal avant de recevoir son nom actuel, Plaza primero de Mayo, en souvenir du pronunciamiento du Général Urquiza contre le maître de l'Argentine d'alors Juan Manuel de Rosas, et ce le .

Sur la place furent édifiés divers monuments :

  • Un monument au libérateur Général Don José de San Martín : décidé en 1908 et inauguré le . C'est en fait une reproduction de l'original du sculpteur français Louis J. Daumas. Un grenadier de bronze et de granit est dressé devant le monument au pied de la figure équestre.
  • Le descendant du pin de San Lorenzo : situé face à la cathédrale, dans la rue Monte Caseros, cet exemplaire est le descendant, obtenu par semence, du fameux pino de San Lorenzo ou pino de San Martín.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]