Parabole du grain de sénevé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La parabole du grain de sénevé dénommée aussi le sénevé ou, le grain de moutarde, est une métaphore sur le christianisme qui est parti de rien mais s'est propagé sur toute la terre.

Fleurs de moutarde indienne (Brassica juncea L. Czern)

Texte[modifier | modifier le code]

Cette parabole se trouve dans l'Évangile selon Matthieu, chapitre 13, versets 31 et 32 :

« Jésus leur proposa une autre parabole, et il dit : le royaume des cieux est semblable à un grain de sénevé qu'un homme a pris et semé dans son champ. C'est la plus petite de toutes les semences ; mais, quand il a poussé, il est plus grand que les légumes et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent habiter dans ses branches. »

Gravure par Jan Luyken sur cette parabole, de la Bible Bowyer.

Interprétation[modifier | modifier le code]

Selon Jean Chrysostome, dans son homélie 46 chapitre 2, le grain de sénevé est en fait l'image des Évangiles, qui ont grandi et sont devenus une des paroles les plus répandues sur toute la terre[1]. Le grain de sénevé, c'est aussi la foi de tout homme.

Source[modifier | modifier le code]

  1. Commentaire de la parabole du bon grain chez saint Jean Chrysostome

Articles connexes[modifier | modifier le code]