Parabole de l'homme fort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Homme fort est une parabole de Jésus-Christ écrite dans plusieurs Évangiles [1]. Elle suit la guérison d'un possédé muet [2], et fait allusion au diable.

Représentation du diable selon Dante Alighieri

Texte[modifier | modifier le code]

Évangile selon Luc, chapitre 11, versets 21 et 22 :

« Lorsqu'un homme fort et bien armé garde sa maison, ce qu'il possède est en sûreté. Mais, si un plus fort que lui survient et le dompte, il lui enlève toutes les armes dans lesquelles il se confiait, et il distribue ses dépouilles. »

Traduction d'après la Bible traduite par Louis Segond.

Interprétation[modifier | modifier le code]

Jesus-Christ a été envoyé sur terre pour ôter toutes forces au malin afin de l'anéantir [3]. L'homme malade décrit dans la parabole du possédé muet peut-être interprété comme le peuple d’Israël. Alors que cette guérison est critiquée comme l’œuvre des forces du Mal, cette parabole explique que le Seigneur est envoyé pour détruire le diable installé sur terre, que le Mal ne se combat pas lui-même et que l'homme plus fort (le Seigneur) vient reprendre possession de sa maison et des peuples possédés devenus muets (par rapport à leurs prières).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mc 3. 27, Lc 11. 21-22
  2. Lc 11. 14
  3. La maison de l’homme fort sur www.bibliquest.org (25/05/2012)