Paréidolie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le visage énigmatique de Pedra da Gavea à Rio de Janeiro au Brésil.

Une paréidolie (aussi écrit pareidolie, du grec ancien para-, « à côté de  », et eidôlon, diminutif d’eidos, « apparence, forme ») est une sorte d'illusion d'optique qui consiste à associer un stimulus visuel informe et ambigu à un élément clair et identifiable, souvent une forme humaine ou animale.

Origines[modifier | modifier le code]

« Les gens "regardent mais ne voient pas" (LBFTS)[trad 1]. »

— J. Kevin O'Regan, J. Kevin O'Regan[1]

Le cerveau structure son environnement en permanence, quitte à transformer les informations fournies par la rétine en objets connus. La paréidolie exprime la tendance du cerveau à créer du sens par l'assimilation de formes aléatoires à des formes référencées. Le siège cérébral de la fonction permettant d’identifier des formes, extrêmement importante pour la socialisation et le développement de l’espèce, se situe dans le lobe temporal. Une lésion de celui-ci peut entraîner des agnosies visuelles aperceptives (par exemple une prosopagnosie, l’impossibilité d’identifier un visage) et occasionner, en réaction, des paréidolies.

Bien qu'elle puisse apparaître à la suite d'un dysfonctionnement du cerveau, la paréidolie est généralement causée par la tendance naturelle à assimiler des perceptions nouvelles à celles déjà connues et répertoriées. C'est la plupart du temps utile pour identifier un objet nouveau comme appartenant à une catégorie connue, mais peut entraîner des erreurs[2]. L'effet stroop est une autre variété de cette même préférence des sens à interpréter une perception en la comparant à celles déjà connues.

À la différence des autres illusions d'optiques, qui découlent des lois universelles de la perception humaine, chacun peut, dans le cas des paréidolies, voir une chose différente. L'Homme a tendance à deviner notamment des visages dès qu'un objet y ressemble. Les attentes, les prédispositions, la culture de chacun a un impact sur ces « projections ». Ainsi, par exemple, le test de Rorschach est basé sur cette fonction cognitive. Les paréidolies relèvent donc de phénomènes cognitifs complexes.

Les pistes neuro-cognitives pour expliquer la paréidolie tiennent de la neurophysiologie de la perception ainsi que de mécanismes innés de reconnaissance de forme : exemple des travaux sur les reconnaissances prototypiques du visage de l'espèce[3].

Interprétations[modifier | modifier le code]

Dans L’Énergie spirituelle, Henri Bergson expose l’hypothèse selon laquelle c’est par une paréidolie, à partir des phosphènes naturels qui apparaissent lorsqu’on ferme les yeux, que sont élaborées les images des rêves.

Certains trouvent dans ce phénomène une explication plausible aux messages audibles dans des enregistrements joués à l’envers, dans les cas où il s’agit d’une coïncidence (comme dans la chanson Better By You, Better Than Me de Judas Priest, par exemple).

Selon le mouvement sceptique contemporain, la paréidolie explique de nombreux cas de visions de figures iconiques ou religieuses (comme les apparitions mariales) ou encore ceux de messages par voix électronique.

Exemples[modifier | modifier le code]

L’identification de visages dans les nuages est un exemple classique de paréidolie.

En 2004, un toast sur lequel avait été perçue une image de la Vierge Marie a été vendu pour 28 000 dollars[4].

Galerie[modifier | modifier le code]

Univers naturel[modifier | modifier le code]

À partir d'éléments artificiels[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « people "Look but fail to see" (LBFTS). »
  1. J. Kevin O'Regan, « J. Kevin O'Regan », Laboratoire Psychologie de la Perception, Centre National de Recherche Scientifique, Institut Paris Descartes de Neurosciences et Cognition
  2. Olivier Houdé, Apprendre à résister, Pommier (ISBN 9782746507746, présentation en ligne)
  3. S. de Schonen, « Percevoir un visage dans la petite enfance », L’Évolution Psychiatrique, vol. 74, no 1,‎ 2009, p. 27–54
  4. 'Virgin Mary' toast fetches $28,000, bbc.co.uk, 23 novembre 2004.
  5. Sinus Iridum

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]