Papyrus 12

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Papyrus 12

nom P. Amherst 3b
texte Épître aux hébreux 1,1 †
langue Grec ancien
date IIIe siècle
trouvé 1897
maintenant à Pierpont Morgan Library
dimension 20,8 cm x 23 cm
type Texte alexandrin
Catégorie I
Manuscrits du Nouveau Testament
PapyriOncialeMinusculesLectionnaire

Le Papyrus 12 (\mathfrak{P}12) est une copie du Nouveau Testament en grec, réalisée sur un rouleau de papyrus au IIIe siècle (probablement entre 285 et 300)[1].

\mathfrak{P}12 a été découvert par Bernard Pyne Grenfell et Arthur Surridge Hunt à Oxyrhynque en Égypte. Le manuscrit a été examiné par Grenfell et Hunt[2].

Il est actuellement conservé à la Bibliothèque et musée Morgan (Pap. Gr. 3; P. Amherst 3b)[3],[4].

Le texte s'agit de l'Épître aux hébreux (1,1)[3].

Le texte est de type alexandrin. Kurt Aland le classe en Catégorie I[3].

Texte:

πολυμερως κ πολυ[τρο]πως
παλε ο θς λαλήσ[α]ς το[ις π]ατρα
σ[ι] ημ[ω]ν εν τοις προ[φηταις] [5]

\mathfrak{P}12 est écrit sur le verso du rouleau. Le recto contient des parties du texte de Livre de la Genèse 1, 1-5, écrite vers l'an 200[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Philip W Comfort and David P Barrett, The Text of the Earliest New Testament Greek Manuscripts, (Wheaton, Illinois: Tyndale House|Tyndale House Publishers Incorporated, 2001), p. 82.
  2. B. P. Grenfell & A. S. Hunt, The Amherst Papyri I, (London 1900), pp. 30-31 (P. Amherst 3 b).
  3. a, b et c (en) Kurt Aland et Barbara Aland (trad. Erroll F. Rhodes), The Text of the New Testament : An Introduction to the Critical Editions and to the Theory and Practice of Modern Textual Criticism, Grand Rapids, Michigan, William B. Eerdmans Publishing Company,‎ 1995, 2e éd. (ISBN 978-0-8028-4098-1, lire en ligne), p. 97
  4. « Liste Handschriften », sur Münster Institute, Institute for New Testament Textual Research (consulté le 14 Mart 2012)
  5. B. P. Grenfell; A. S. Hunt: The Amherst Papyri I. London 1900, S. 30.

Liens externes[modifier | modifier le code]