Papisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le papisme désigne la soumission à l'autorité du pape.

Description[modifier | modifier le code]

Ce terme désigne une doctrine qui prône l'autorité absolue du pape, même si celle-ci ne respecte pas nécessairement l'esprit du catholicisme. La plupart des papistes sont des catholiques.

Historique[modifier | modifier le code]

Du XVIe siècle au XIXe siècle, les polémistes protestants ont recours à ce terme pour affirmer que le pape est un tyran et que les catholiques romains le vénèrent. Ils font aussi des allusions aux rituels et aux apparats catholiques que les protestants voient comme excessifs, car la Bible n'en fait pas mention.

Le terme « papiste » a servi des buts politiques à plusieurs reprises. En 1678, prétendant un faux complot papiste, le Britannique Titus Oates s'oppose à l'intronisation de Jacques II d'Angleterre, fervent catholique dans une Angleterre protestante.

Cet argument est aussi invoqué en 1756 pour refuser l'installation de déportés acadiens en Caroline du Nord.

Voir aussi[modifier | modifier le code]