Papillotement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Papillottement)
Aller à : navigation, rechercher

Le papillotement ou scintillement (flicker en anglais) est une fluctuation de tension électrique causée par des perturbations électromagnétiques ou par des variations de puissance sur le réseau porteur de cette tension.

Par extension, on appelle aussi effet flicker la variation de luminance d'une source lumineuse due à la variation de la tension d'alimentation de cette source. Ainsi, on nomme également effet flicker le scintillement d'un écran d'ordinateur causé par les variations de tension électrique dues au rafraichissement de l'affichage, ou les variations d'intensité du courant électrique d'une ampoule lorsqu'un appareil électrique est connecté sur le même circuit.

Des variations de la tension du réseau d'alimentation national provoque également un effet flicker sur toutes les sources lumineuses connectées. Ces variations sont principalement causées par les fluctuations de puissance réactive sur le réseau, causées elles-mêmes par la connexion et déconnexion subite d'appareils gourmands en énergie.


Appareils source de flicker[modifier | modifier le code]

Appareils sensibles à l'effet flicker[modifier | modifier le code]

Toute source lumineuse présente sur le réseau électrique sur lequel des appareils "source de flicker" peuvent être connectés ou déconnectés.

Effets Nocifs[modifier | modifier le code]

L'effet flicker lorsqu'il est observé par l'œil humain peut provoquer fatigue, irritabilité et épilepsie.

Quantification[modifier | modifier le code]

La quantification doit prendre en compte les effets sur les mécanismes de la vision et doit donc être faite sur un temps suffisamment long. Malgré cela, l'effet flicker peut varier considérablement dans un intervalle de temps court, puisqu'il est fonction des connexions et déconnexions électriques "instantanées" opérées sur le réseau.

Notion de Pst[modifier | modifier le code]

Le Pst (small time) correspond à ce que l'on appelle le flicker de courte durée. La sévérité de l'effet est observée sur un intervalle de dix minutes. Cet intervalle est assez long pour minimiser les effets "transitoires" de connexions de charges, mais également assez long pour prendre en compte la dégradation de la vision d'un utilisateur.

Notion de Plt[modifier | modifier le code]

Le Plt (long time) correspond au flicker de longue durée et prend en compte les appareils à cycle long ou variable (four électrique à arc). Le temps de référence est alors de deux heures.

Mesure[modifier | modifier le code]

Malgré le fait que la gêne occasionnée par l'effet flicker sur un observateur est difficile à prendre en compte, l'effet est aujourd'hui bien connu, mesurable et quantifiable à travers l'expérimentation.

La sensation de gêne est fonction du carré de l'amplitude de la fluctuation de la tension et de la durée de celle-ci. La sensibilité de l’observateur moyen aux fluctuations d’éclairement est maximale autour de 10 Hz.

Par ailleurs, les variations de tension en elles-mêmes sont mesurables à l'aide d'un flickermètre qui simule la réponse lampe-œil-cerveau et qui peut calculer l'effet flicker instantané comme la "dose" de flicker

Moyen de s'en prémunir[modifier | modifier le code]


Référence normatives[modifier | modifier le code]

La norme CEI 61000 de la Commission électrotechnique internationale établit des limites au papillotement tolérable dans un réseau électrique.

Contraintes réglementaires[modifier | modifier le code]

Des contraintes légales peuvent être imposées dans certains pays aux installation de production ou de communication d'énergie électrique quant au niveau de papillotement qu'elles créent. C'est le cas en France où 2 arrêtés techniques du 17 mars 2003 fixent des niveaux de Pst et Plt à respecter[1]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. texte disponible sous Légifrance [1]