Papilio troilus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Troïlus (homonymie).

Papilio troilus est un insecte lépidoptère de la famille des Papilionidae, de la sous-famille des Papilioninae et du genre Papilio.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Il a été nommé Papilio troilus par Carl von Linné en 1758[1].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Papilio troilus se nomme Spicebush Swallowtail en anglais[1].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Papilio troilus troilus
  • Papilio troilus texanus Ehrmann, 1900 ; uniquement présente en Floride[1].

Description[modifier | modifier le code]

Papilio etroilus est un grand papillon (son envergure varie de 70 à 100 mm), de forme vaguement triangulaire, de couleur noire prédominante qui possède une queue en forme de cuillère. Son ornementation mime Battus philenor. Alors que l'aile antérieure est presque totalement noire, uniquement bordée d'une ligne submarginale de points blanc ivoire, l'aile postérieure est ornée en plus des lunules submarginales vertes, d'une lunule anale bleue, ainsi que chez la femelle de gros points bleu iridescent alors qu'elle est lavée de bleu verdâtre chez le mâle.

Le revers des postérieures comporte deux lignes de taches orange séparées par une plage bleue[2].

Chenille et chrysalide[modifier | modifier le code]

Les chenilles possèdent derrière la tête deux points en forme d’œil pour effrayer les prédateurs. Sa chenille est remarquable par ses qualités d'imitation d'animal dangereux[3].

revers de Papilio troilus
chenille de Papilio troilus

Biologie[modifier | modifier le code]

Il est occasionnellement migrateur.

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Les imagos volent en deux générations, en mai juin puis en juillet août au Canada[2].

Il hiverne à l’état de chrysalide[4].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de sa chenille sont Sassafras albidum, Lindera benzoin, Cinnamomum camphora, Persea borbonia, Liriodendron tulipifera, Magnolia virginiana[1].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il réside en Amérique du Nord dans les états du sud-est du Canada et de l'est des États-Unis jusqu'à la Floride, l'Oklahoma, le centre du Texas, l'ouest de l'extrême sud de l'Ontario. Il est occasionnellement migrateur vers le Dakota du Nord, le centre du Colorado, Cuba et au Canada au nord de son aire de résidence[4],[2].

Biotope[modifier | modifier le code]

Il réside dans les forêts et en lisière des bois, dans les parcs et au bord des routes[4].

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Papilio », sur funet.fi (consulté en 17 août 2012)
  2. a, b et c « Papilio troilus », sur scib.gc.ca (consulté en 17 août 2012)
  3. « Papilio troilus », sur maxisciences.com (consulté en 17 août 2012)
  4. a, b, c et d moths and butterflies of North America « Papilio troilus », sur butterfliesandmoths.org (consulté en 17 août 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :