Papavérine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Papaverine)
Aller à : navigation, rechercher
Papavérine
Structure de la papavérine
Structure de la papavérine
Identification
Nom IUPAC 1-[(3,4-diméthoxyphényl)méthyl]-
6,7-diméthoxy-isoquinoline
No CAS 58-74-2
No EINECS 200-397-2
Code ATC G04BE02, A03AD01
Propriétés chimiques
Formule brute C20H21NO4  [Isomères]
Masse molaire[1] 339,385 ± 0,0189 g/mol
C 70,78 %, H 6,24 %, N 4,13 %, O 18,86 %,
Précautions
Directive 67/548/EEC
Nocif
Xn



SGH[2]
SGH07 : Toxique, irritant, sensibilisant, narcotique
Attention
H302,
Données pharmacocinétiques
Biodisponibilité 80 %
Métabolisme Hépatique
Demi-vie d’élim. 1.5-2 heures
Excrétion

Rénal

Considérations thérapeutiques
Voie d’administration Oral, intraveineuse,
intramusculaire, rectal
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La papavérine est un alcaloïde extrait du latex du pavot (Papaver somniferum). Elle est utilisée en pharmacognosie comme spasmolytique et comme musculotrope. Son action résulterait principalement d'une activité inhibitrice de la phosphodiestérase

Histoire[modifier | modifier le code]

La Papavérine a été découverte en 1848 par Georg Merck (1825-1873). Merck était alors étudiant, et avait pour professeurs les chimistes allemands Justus von Liebig et August Hofmann. Il était le fils d'Emanuel Merck (1794-1855), fondateur de la société industrielle Merck KGaA, l'entreprise pharmaceutique et de chimie principale d'Allemagne. La papavérine intervient également dans relaxation des fibres musculaires lisses, et a ainsi un rôle vasodilatateur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. Numéro index 614-018-00-7 dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du règlement CE N° 1272/2008 (16 décembre 2008)