Papaveraceae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Papavéracée)
Aller à : navigation, rechercher

La famille des Papavéracées est une famille de plantes dicotylédones, universellement reconnue par les taxonomistes. Ses représentants les plus connus sont les pavots (en particulier les coquelicots). C'est une famille cosmopolite, répandue sous les climats tempérés et subtropicaux.

Description[modifier | modifier le code]

Chelidonium majus, la chélidoine ou herbe aux verrues.
Papaver somniferum, le pavot à opium.

Cette description porte sur la famille des Papavéracées au sens strict et ne concerne pas les Fumariacées et les Ptéridophyllacées (Voir la section Taxonomie ci-dessous).

La plupart sont des plantes herbacées, mais quelques-unes sont des arbustes ou des arbrisseaux.

Ce sont des plantes laticifères : toutes les parties, à l'exception des graines, comportent un système bien développé de canaux laticifères, produisant un latex laiteux, un suc aqueux blanc, jaune ou rouge.

Les feuilles sont alternes ou parfois verticillées. Elles sont pétiolées et ne sont pas entourés d'une gaine. Les feuilles sont généralement lobées ou pennatifides (c'est-à-dire composé de plusieurs folioles non entièrement séparées), ou très divisés. Il n'y a pas de stipules.

Ce sont des plantes hermaphrodites qui sont pollinisées principalement par des insectes (même lorsque les fleurs sont dépourvues de nectaire), et quelques-unes par le vent. Les fleurs présentent un calice et une corolle distincts, sauf chez Macleaya, où la corolle est absente. Les fleurs sont moyennes ou grandes et sont souvent très voyantes. Les fleurs sont solitaires et terminales chez la plupart des espèces. Dans d'autres cas, l'inflorescence terminale est une cyme ou une grappe. Les fleurs sont inodores et régulières.

Elles comportent de nombreuses étamines, pour la plupart au nombre de de 16 à 60, disposées en deux verticilles distincts. Le gynécée se compose d'un pistil composé de 2 à 100 carpelles. L'ovaire est supère et monoloculaire. L'ovaire est sessile ou sur une tige courte.

Le fruit sec est généralement une capsule qui s'ouvre à maturité pour libérer les graines par des pores, ou par les cloisons entre les cellules, ou encore au moyen de valves. Les graines sont nombreuses et petites. Leur tissu nutritif (endosperme) est gras et farineux. Le fruit de Platystemon est un schizocarpe.

Les Papavéracées contiennent presque toutes des alcaloïdes. Beaucoup sont toxiques.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

La classification phylogénétique APG II (2003) (inchangée par rapport à classification phylogénétique APG (1998)) place la famille dans l'ordre des Ranunculales, dans le clade des Eudicots. Toutefois, l'APG considère que l'on peut optionnellement y rattacher deux familles. Ainsi, il y a deux acceptions possibles :

  • les Papaveraceae sensu lato, comprenant les plantes qui, autrement, forment la famille des Fumariaceae et des Pteridophyllaceae ;
  • les Papaveraceae sensu stricto, excluant ces plantes.

La famille sensu stricto est conforme à la famille telle que reconnue par la classification classique de Cronquist (1981) (Cronquist considère les Fumariaceae comme une famille différente). Elle comprend environ 26 genres et environ 250 espèces. La description donnée ci-dessus s'applique à la famille dans ce sens strict.

La classification phylogénétique APG III (2009) ne reconnait plus que Papaveraceae sensu lato, c'est-à-dire avec les genres auparavant dans Fumariaceae et Pteridophyllaceae.

Quelques genres[modifier | modifier le code]

Lorsqu'on inclut les Pteridophyllaceae, un seul genre est ajouté :

Lorsqu'on inclut les Fumariaceae, 20 genres sont ajoutés :

Culture[modifier | modifier le code]

Meconopsis betonicifolia, pavot bleu de l'Himalaya

La famille est très appréciées pour ses fleurs spectaculaires, avec de nombreuses espèces cultivées comme plantes ornementales, comme le pavot de Californie (Eschscholtzia californica), le pavot bleu de l'Himalaya (Meconopsis), ainsi que plusieurs espèces de Papaver. La famille comprend également le pavot à opium (Papaver somniferum), qui sert à produire l'opium et les opiacés, ainsi que les graines de pavots utilisées en cuisine et pour faire de l'huile.

Liste des genres[modifier | modifier le code]

La classification phylogénétique APG III (2009) inclut dans cette famille les genres précédemment placés dans les familles Fumariaceae, Pteridophyllaceae. Les genres Pteridophyllum, Adlumia, Capnoides, Corydalis, Cysticapnos, Dicentra, Ehrendorferia, Fumaria, Platycapnos, Pseudofumaria, Rupicapnos, Sarcocapnos, Trigonocapnos entre autres.


Selon NCBI (23 avr. 2010)[1] (Plus conforme à APGIII puisqu'il incorpore les genres anciennement dans Fumariaceae, Pteridophyllaceae) :


Selon DELTA Angio (23 avr. 2010)[2] (suivant la version sensu stricto de APGII qui exclu Fumariaceae et Pteridophyllaceae) :


Selon ITIS (23 avr. 2010)[3] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :