BBVA Compass Bowl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Papajohns.com Bowl)
Aller à : navigation, rechercher

BBVA Compass Bowl
Birmingham Bowl - PapaJohns.com Bowl

alt=Description de l'image BBVA_Compass_Bowl.gif.
Généralités
Sport Football américain
Création 2006-présent
Organisateur(s) NCAA
Catégorie Universitaire
Périodicité Annuel
Lieu Legion Field
Birmingham (Alabama) Drapeau des États-Unis
Participants (2006-2007)Big East et Conference USA
(2008-...)SEC et AAC
aternatives C-USA ,MAC
Dotation 1 950 000 US$ (en 2013)
Affluence 71 594 max

Le BBVA Compass Bowl, anciennement Birmingham Bowl (2006) et Papajohns.com Bowl (2006 à 2010), est un match d'après saison régulière de football américain universitaire dont la première édition s'est déroulée le 23 décembre 2006 à Birmingham (Alabama) au Legion Field.

Le match fut tout d'abord sponsorisé depuis le 16 novembre 2006, par le site web de Papa John's Pizza ce qui lui fit porter le nom de Papajohns.com Bowl[1].

Le contrat n'ayant pas été renouvelé, le bowl retrouvera son nom original de Birmingham Bowl jusqu'à la signature en date du 4 novembre 2010 avec la banque BBVA Compass.

La banquea son siège central à Birmingham et est une filiale de la banque espagnole de Bilbao, la Banco Bilbao Vizcaya Argentaria[2].

Le contrat avec BBVA Compass ne sera plus renouvelé après le match de janvier 2014. Il faut donc s'attendre à un nouveau changement de nom pour le bowl de janvier 2015[3].


Liens avec les Conférences[modifier | modifier le code]

En 2006, la Conference USA (C-USA) signa un contrat de quatre ans avec l'organisation pour fournir l'un des deux finalistes. L'autre finaliste devrait être issu de la Big East Conference.

L'organisation se ravisa cependant et demanda à la NCAA de pouvoir modifier ce contrat. La NCAA accepta en avril 2008.

C'est ainsi qu'en 2008 et 2009, ce sont le #9 de la Southeastern Conference (SEC) et une équipe éligible de la Big East Conference qui devaient se rencontrer[4].

Dans le cas où une de ces divisions ne savait envoyer de représentant au match (pas d'équipe éligible disponible), une équipe de la C-USA ou de la Mid-American Conference (MAC) serait sélectionnée[5]. Si ces conférences ne savaient fournir d'équipe pour les mêmes raisons, une équipe éligible serait choisie "at large" parmi toutes les autres équipes éligibles restantes des autres conférences. C'est ainsi qu'en 2008, lorsque la SEC n'eut pas assez d'équipe éligible, ce fut une équipe de l'ACC, la North Carolina State qui fut amenée à rencontrer les Rutgers de la Big East.

À noter que la Big East est devenue l'AAC (American Athletic Conference) depuis la saison 2013.


Histoire[modifier | modifier le code]

Le PapaJohns.com Bowl marque le retour de l'organisation d'un bowl dans la ville de Birmingham.

En effet, la ville avait déjà hébergé le Dixie Bowl en 1948 et en 1948, le Hall of Fame Classic de 1977 à 1985 (déplacé à Tampa et actuellement connu comme le Outback Bowl) et le All-American Bowl de 1986 à 1996 (annulé lorsque la SEC y fit se jouer sa finale de conférence).

Lors du premier bowl, le représentant de la Big East Conference (les Bulls de South Florida) batirent 24 à 7 le représentant de la C-USA (les Pirates d'East Carolina) sous les yeux de 32.023 spectateurs[6].

Benjamin Williams (MVP de ce match) marqua les premier points juste après 90 secondes de jeu suite à un des deux touchdown qu'il réalisa ce jour-là. Il faut souligner que South Florida avait auparavant fait partie de la C-USA. La remarque vaut également pour le match de 2007 puisqu'il opposa les Golden Eagles de Southern Miss (ex C-USA) et les Bearcats de Cincinnati (C-USA)[7].

Après s'être déroulé en décembre lors des trois premières éditions, le PapaJohns.com Bowl se déroula le 2 janvier 2010 (il n'y eu donc aucun match joué en 2009). Il eut lieu le même jour que 4 autres rencontres : les Cotton Classic, International, Alamo, et Liberty bowl. Il opposa Connecticut à South Carolina[8]. L'anecdote (C-USA) ressurgit ici aussi puisque Connecticut était un membre de cette conférence mais South Carolina peut aussi y être associée puisque membre de cette conférence pour sa section ......"soccer".

Le 6 aout 2010, Papajohns.com se retire comme sponsor (la société devient sponsor de la NFL). Le bowl reprend temporairement son nom original Birmingham Bowl jusqu'au 4 novembre 2010 où BBVA Compass reprend le sponsoring. Le bowl est dès lors renommé le BBVA Compass Bowl[9],[10].


Logos précédents[modifier | modifier le code]

Logo initial, cependant le match ne fut jamais joué sous ce nom
Logo des 4 premiers matchs


Palmarès[modifier | modifier le code]

Dates Gagnants Scores Perdants Assistances[11] Conférences
23 décembre 2006 South Florida Bulls (9-4) 24-07 East Carolina Pirates (7-6) 32.023 Big East - C-USA
22 décembre 2007 Cincinnati Bearcats (10-3) 31-21 Southern Miss Golden Eagles (7-6) 35.258 C-USA - Big East
29 décembre 2008 Rutgers Scarlet Knights (8-5) 29-23 North Carolina State Wolfpack (6-7) 38.582 Big East - ACC
2 janvier 2010 UConn Huskies (8-5) 20-07 South Carolina Gamecocks (7-6) 45.254 SEC - Big East
8 janvier 2011 Pittsburgh Panthers (8-5) 27-10 Kentucky Wildcats (6-7) 41.207 Big East - SEC
7 janvier 2012 SMU Mustangs (8-5) 28-06 Pittsburgh Panthers (7-6) 29.726 C-USA - Big East
5 janvier 2013 Ole Miss Rebels (7-6) 38-17 Pittsburgh Panthers (6-7) 59.326 SEC - Big East
4 janvier 2014 Vanderbilt Commodores (9-4) 41-24 Houston Cougars (8-5) 42.717 SEC - American

Meilleurs Joueurs du Bowl (MVPs)[modifier | modifier le code]

Dates Joueurs Équipes Postes
23 décembre 2006 Benjamin Williams South Florida RB
22 décembre 2007 Ben Mauk Cincinnati QB
29 décembre 2008 Mike Teel Rutgers QB
2 janvier 2010 Andre Dixon Connecticut RB
8 janvier 2011 Dion Lewis Pittsburgh RB
7 janvier 2012 Darius Johnson SMU WR
5 janvier 2013 Bo Wallace Ole Miss QB
4 janvier 2014 Jordan Matthews Vanderbilt WR

Statistiques par Équipes[modifier | modifier le code]

Rang Équipes Apparitions G-P
1 Pittsburgh Panthers 3 1–2
2 Cincinnati Bearcats 1 1–0
2 Connecticut Huskies 1 1–0
2 Ole Miss Rebels 1 1–0
2 Rutgers Scarlet Knights 1 1–0
2 SMU Mustangs 1 1–0
2 South Florida Bulls 1 1–0
2 Vanderbilt Commodores 1 1–0
9 East Carolina Pirates 1 0–1
9 Houston Cougars 1 0–1
9 Kentucky Wildcats 1 0–1
9 N.C. State Wolfpack 1 0–1
9 South Carolina Gamecocks 1 0–1
9 Southern Miss Golden Eagles 1 0–1

Statistiques par Conférences[modifier | modifier le code]

Conférence Gagnés Perdus  %
The American[12] 5 3 .625
C-USA 1 2 .333
ACC 0 1 .000
SEC 2 2 .500

Références[modifier | modifier le code]

  1. « ESPN Regional Television to Own and Operate New PapaJohns.com Bowl Game »,‎ 09 mai 2006 (consulté le 25 décembre 2006)(en)
  2. Russell Hubbard, « BBVA Compass to take over sponsorship of Birmingham bowl game »,‎ 04 novembre 2010(en)
  3. "BBVA Compass to end sponsorship of bowl game in Birmingham " The Biz Journals.03 avril 2013(en)
  4. « PapaJohns.com Bowl receives two-year tie-in with SEC », Associated Press,‎ 1 mai 2008 (lire en ligne)(en)
  5. http://www.al.com/sports/index.ssf/2011/11/sec_wont_be_in_birminghams_bbv.html(en)
  6. http://www.al.com/sports/birminghamnews/index.ssf?/base/sports/1166955956184540.xml&coll=2(en)
  7. "It's official: Cincinnati is Southern Mississippi's opponent in Papajohns.com Bowl in Birmingham " (28 novembre 2007) Birmingham News(en)
  8. http://connecticut.rivals.com/content.asp?CID=1025350 (en)
  9. http://www.al.com/sports/index.ssf/2010/08/papa_johns_cites_new_strategy.html (en)
  10. http://blog.al.com/businessnews/2010/11/bbva_compass_to_take_over_spon.html#incart_hbx http://web.archive.org/web/20101107071822/http://blog.al.com/businessnews/2010/11/bbva_compass_to_take_over_spon.htmlThe Birmingham News(en)
  11. http://www.sports-reference.com/cfb/bowls/bbva-compass-bowl.html
  12. Après la saison 2013, la Big East Conference ayant éclaté, les statistiques de cette conférence furent reprises par l'AAC (American Athletic Conference) http://en.wikipedia.org/wiki/2010%E2%80%9313_Big_East_Conference_realignment.(en)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Site officiel du BBVA Compass Bowl

Voir aussi[modifier | modifier le code]