Paolo Roversi (photographe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paolo Roversi.

Paolo Roversi (né en 1947 à Ravenne, en Émilie-Romagne) est un photographe italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paolo Roversi apprend la photographie en autodidacte lorsqu'il est enfant, puis va se perfectionner chez un photographe local[1]. Adolescent, il est porté vers la littérature et la poésie de Pétrarque, Leopardi et Eugenio Montale ainsi que celle d'autres auteurs comme Kerouac et Ginsberg qu'il rencontre[2].

En 1968, étudiant à Bologne, il suit les cours d'Umberto Eco et y ouvre un studio de prise de vues dans une cave[2]. Il collabore alors avec l'Associated Press puis s'installe à Paris[1] sur les conseils de Peter Knapp le directeur artistique de Elle[3]. Arrivé à l'hôtel[4], il ouvre son studio parisien dans un immeuble cubiste des années 1930[2]. Il travaille pour l'agence Huppert puis devient l'assistant de Lawrence Sackman[1].

Paolo Roversi choisi de devenir photographe indépendant ; il sera alors publié par Elle, Depeche Mode, Marie-Claire, le British Vogue ou Vogue Italia[1], i-D, Interview[4]… Petit à petit il assoit sa renommée et rencontre des grands noms de la photo : Peter Knapp, Helmut Newton, Guy Bourdin[2]

La renommée arrive au début des années 1980 avec l'adoption d'un outil : le dos-Polaroid de format 20 × 25, « qui révèle l'image comme par magie après une minute », mais qui trois décennies plus tard disparait peu à peu de sa technique[5]. Vers la même période, une campagne publicitaire pour Dior[1] ainsi que des images pour Yohji Yamamoto ou Rei Kawakubo vont asseoir sa renommée[2].

Tous les grands magazines le publient, mais ses photos sont aussi accrochées à la galerie Pace-MacGill, l'une des plus importantes de New York. Il a photographié la plupart des grands mannequins du XXe siècle, dont Isabella Rossellini, Kate Moss[n 1], Laetitia Casta[5], ou Natalia Vodianova[2].

En 1999, Paolo Roversi publie Nudi (éd. Stromboli & Steidl), une monographie qui contient plus de cinquante photographies de mannequins, dont Audrey Marnay, Kate Moss ou Milla Jovovich, entièrement nus.

Il est exposé en 2008 aux Rencontres d'Arles. Une projection de son travail eu lieu au Théâtre antique, dans le cadre de la soirée Mano a Mano avec Peter Lindbergh.

Se définissant comme un « photographe lent », élégant, parlant couramment français, il appartient au carré des photographes de mode les plus célèbres au monde[2] mais est également un photographe de nu[5].

Citations[modifier | modifier le code]

« Le portrait, c'est ce qui m'intéresse le plus en photographie. Je suis un portraitiste. La photographie de mode, je l'aborde comme un portraitiste... C'est l'atmosphère, l'aura du portrait qui donne vie au vêtement ». (Paolo Roversi, dans une interview pour Vogue Paris en février 2003).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Concernant Kate Moss il apparait dans le reportage consacré au mannequin durant lequel il est interviewé en français[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Courte biographie in : Nathalie Herschdorfer (préf. Todd Brandow), Papier glacé : un siècle de photographie de mode chez Condé Nast [« Coming into fashion »], Paris, Thames & Hudson,‎ 2012, 296 p. (ISBN 978-2-87811-393-8, présentation en ligne)
  2. a, b, c, d, e, f et g Michel Guerrin, « Portrait Paolo Roversi : entre deux mondes », Le Monde,‎ 8 juillet 2008 (ISSN 0395-2037, lire en ligne)
  3. Claire Doub, « Paolo Roversi : de la photo de mode à la réalisation de clips Guerlain », sur cosmopolitan.fr, Cosmopolitan (consulté le 18 janvier 2014)
  4. a et b Sophie De Santis, « Paolo Roversi, sa rive gauche », sur lefigaro.fr, Le Figaro,‎ 15 juin 2011 (consulté le 18 janvier 2014)
  5. a, b et c Interview, in : (en) « Paolo Roversi: “My life is full of pictures I didn’t take” », sur the-talks.com,‎ 18 février 2013 (consulté le 19 janvier 2014)
  6. (en) Bibby Sowray, « Isabel Marant, Paolo Roversi and Peter Lindbergh team up for Kate Moss documentary », Fashion, sur fashion.telegraph.co.uk, The Daily Telegraph,‎ 3 janvier 2014 (consulté le 18 janvier 2014) : « […] designer Isabel Marant and photographers Paolo Roversi and Peter Lindbergh, all of whom have worked with Moss throughout her 25-year career. »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paolo Roversi, Photo Poche n°133, 144 pages, introduction de Gilles de Bure.
64 photographies reproduites en couleurs.

Presse[modifier | modifier le code]

  • Paolo Roversi, Photo no 343, octobre 1997

Liens externes[modifier | modifier le code]