Paolo Poli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Paolo Poli

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Paolo Poli à la sortie du Théâtre dell'Elfo,
à Milan, le 5 janvier 2013

Naissance 23 mai 1929 (85 ans)
Florence, Drapeau de l'Italie Italie
Nationalité italienne
Profession Acteur

Paolo Poli, né le 23 mai 1929 à Florence, est un acteur italien principalement de théâtre et d'opérette. Il a également joué quelques rôles au cinéma et à la télévision. Ses pièces, qui ont souvent une forte connotation comique, se réfèrent à des classiques de la comédie et sont teintées d'un surréalisme onirique. Il incarne souvent des rôles travestis.

« Parmi ses multiples visages cachés, le principal est celui d'un suave, poli et diabolique génie du mal : il est un loup sous une peau d'agneau, et dans ses farces sont parodiés à la fois les agneaux et les loups, l’atroce cruauté et l'innocence chaste et sage - Natalia Ginzburg »

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Florence le 23 mai 1929, Paolo Poli obtient sa laurea de littérature française avec une thèse sur Henry Becque. Il commence à jouer de petits rôles dans les théâtres d'avant-garde, comme La borsa di Arlecchino à Gênes. Des artistes comme Tina Pica et Polidor se sont inspirés de son art.

Il interprète et met en scène de nombreuses opérettes, comme Aldino mi cali un filino, Rita da Cascia, Caterina De Medici, L'asino d'oro, Les Voyages de Gulliver, La leggenda di San Gregorio, Il coturno e la ciabatta, La nemica de Dario Niccodemi. La pièce Rita da Cascia soulève de nombreuses polémiques et il reçoit de sévères critiques du président italien Oscar Luigi Scalfaro[1].

Encore en activité au-delà de ses quatre-vingt ans, il joue notamment en 2009 dans Sillabari, une comédie tirée des récits de Goffredo Parise[2].

Paolo Poli a aussi chanté et récité de la poésie avec sa sœur Lucia, et à partir des années 1970 il a également participé à plusieurs spectacles à ses côtés. Il est l'un des premiers artistes italiens à avoir joué des rôles travestis et à s'être déclaré homosexuel.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Paolo Poli à la sortie du Théâtre Carcano,
à Milan, en 2007.
Paolo Poli, signe des autographes à la sortie du Théâtre dell'Elfo,
à Milan, le 5 janvier 2013.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Ida Omboni et Paolo Poli, Rita da Cascia, Milano Libri, Milan 1967.
  • Ida Omboni et Paolo Poli, Carolina Invernizio, Milano Libri, Milan 1970.
  • Paolo Poli, Telefoni bianchi e camicie nere (avec les textes des pièces L'uomo nero et Femminilità de Ida Omboni et Paolo Poli), Garzanti, Milan 1975.
  • Ida Omboni et Paolo Poli, Giallo!, Arnoldo Mondadori Editore, Milan 1977.
  • Ida Omboni et Paolo Poli, Mistica..., Editori del Grifo, Montepulciano 1980.
  • Ida Omboni et Paolo Poli, Giuseppe Giuseppe! - filastroccario verdiano, Editori del Grifo, Montepulciano 1981.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rodolfo di Gianmarco, Paolo Poli, Gremese Editore, Rome, 1985.
  • Andrea Pini, Paolo Poli. L’amore gay nell’Italia del dopoguerra fino a oggi, Pride (Revue) n. 66, décembre 2004.
  • Eva Marinai, Gobbi, dritti e la satira molesta. Copioni di voci, immagini di scena (1951-1967), ETS, Pisa 2007.
  • Andrea Jelardi, Queer Tv-omosessualità e trasgressione nella tv italiana, preface de Carlo Freccero, Croce, Rome, 2006.
  • Interview à Paolo Poli (de Gianluca Meis) et chapitre sur Poli en: Andrea Jelardi, In scena en travesti-Il Travestitismo nello spettacolo italiano, Croce, Rome, 2009.
  • Paolo Poli, Siamo tutte delle gran bugiarde. Conversazioni con Giovanni Pannacci, Giulio Perrone Editore, Rome, 2009, (ISBN 978-88-6004-139-5)
  • Il Radiocorriere, différentes années

Références[modifier | modifier le code]

  1. Speciale Paolo Poli / 4.
  2. Che tempo che fa, émission du 31 janvier 2009.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Autres projets[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]