Panoplosaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Panoplosaurus

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Crâne de Panoplosaurus mirus

Classification
Règne Animalia
Classe Reptilia
Ordre Ornithischia
Sous-ordre Thyreophora
Infra-ordre Ankylosauria
Famille Nodosauridae

Genre

Panoplosaurus
Lambe, 1919

Espèces de rang inférieur

  • Panoplosaurus mirus

Panoplosaurus (qui signifie "lézard complètement blindé») est un genre de nodosaure. Il a été l'un des derniers nodosauridés connus. Il vivait au cours du Crétacé supérieur dans ce qui est maintenant l'Amérique du Nord et qui était Laramidia. Ces fossiles ont été localisés en Alberta, au Canada.

Le premier fossile a été trouvé en 1917 par Charles Mortram Sternberg dans la carrière 8, près de Little Creek Sandhill. L'espèce type mirus Panoplosaurus a été nommé en 1919 par Lawrence Morris Lambe. Le nom générique est dérivé du grec pan, «complètement» et Hoplon, «armure» ; Pour l'espèce, mirus signifie « admirable » en latin[1].

Cet holotype, CMN 2759, a été découvert dans la Formation de Dinosaur Park datant du Campanien. Il se compose du crâne complet avec la mâchoire inférieure, les vertèbres cervicales, des vertèbres dorsales et quelques côtes. Une partie de l'armure écailles osseuses ou ostéoderme ont été conservés. Plus tard, deux plus gros spécimens ont été trouvés, à nouveau contenant des crânes, mais aussi fournissant des informations sur la ceinture scapulaire et les membres avant: ROM 1215[2] et RTMP 83.25.2.

Panoplosaurus faisait de 5,5 à 7,5 mètres de long, environ 2 mètres de haut, et aurait pesé environ 3,5 tonnes. Il était fortement blindé, même en comparaison avec d'autres nodosaures, probablement avec des bandes transversales de plaques cloutées couvrant son dos et la queue. La queue n'avait vraisemblablement pas la masse des ankylosaures. De larges paires de plaques ovales d'armure osseuse était présente sur la nuque, les épaules et les membres antérieurs. Ces ovales étaient carénées, et possédaient une crête courbe sur la surface extérieure. Il n'avait pas de piques sur les épaules, contrairement à d'autre nodosauridés. L'armure de la tête a fusionné en un bouclier compact en forme de casque; ces plaques avaient une surface bosselée. il avait aussi des écailles osseuses sur les joues[3].

Le crâne était court et large à l'arrière. La tête de l'holotype est particulièrement arrondi, les deux autres crânes sont plus longs et plats, reflétant peut-être une différence d'âge ou de sexe entre les spécimens. L'animal avait un museau relativement étroit, peut-être pour pouvoir manger des racines de plantes basses. Ce museau indique une alimentation sélective basée sur des aliments hautement nutritifs. Bien que le coracoïde était mince et non fusionné à l'omoplate, les pattes avant étaient particulièrement lourdes, et avaient des attaches pour de gros muscles. Cela suggère que l'animal aurait été très maniable, peut-être en mesure de faire des charges de défense comme un rhinocéros moderne[4]. La main n'avait peut-être que trois doigts. Le bassin était fixé à quatre vertèbres sacrales à côtes courtes.

Initialement attribué au genre Ankylosauridae, Panoplosaurus est aujourd'hui considéré comme un membre des Nodosauridaes et comme un proche parent de Edmontonia. En 1971, Walter Coombs a même parlé de l'espèce Edmontonia cpmme un sous-genre de Panoplosaurus, et de la création d'un Panoplosaurus (Edmontonia) longiceps et un Panoplosaurus (Edmontonia) rugosidens mais cela a été abandonné.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lambe, LM, 1919, "Description d'un nouveau genre et espèce (mirus Panoplosaurus) d'un dinosaure blindé de la rivière Belly lits de l'Alberta», Mémoires de la Société royale du Canada, série 3 13: 39-50
  2. Sternberg, CM, 1921, "Une étude complémentaire des Panoplosaurus" Mirus, Mémoires de la Société royale du Canada, troisième de la série 4: 93-102
  3. Carpenter, K. 1990. "Systématique ankylosaure: par exemple en utilisant Panoplosaurus et Edmontonia (Ankylosauria: Nodosauridae): In: Carpenter, K. & Currie, PJ (dir.) Systématique Dinosaur: approches et perspectives. Cambridge University Press, Cambridge, pp. 281-298
  4. (en) Palmer, D. (éditeur), The Marshall Illustrated Encyclopedia of Dinosaurs and Prehistoric Animals, London, Marshall Editions,‎ 1999 (ISBN 1-84028-152-9), p. 159