Panis Angelicus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Panis Angelicus est l'une des trois hymnes liturgiques écrites par saint Thomas d'Aquin pour la fête du Corps du Christ pour la liturgie eucharistique et la liturgie des heures de l'Église. Les deux autres hymnes écrites par Thomas d'Aquin sont O Salutaris Hostia et Tantum Ergo.

En 1872, César Franck arrangea l'hymne pour le ténor, l'orgue, la harpe et le violoncelle en l'incorporant dans sa Messe à trois voix op. 12. La version de John McCormack interprétée à Dublin en 1932 fut considérée comme le sommet de sa carrière. Elle a été reprise par Luciano Pavarotti et Charlotte Church.

Paroles[modifier | modifier le code]

Latin Français
Panis angelicus
fit panis hominum;
Dat panis coelicus
figuris terminum:
O res mirabilis!
manducat Dominum
Pauper, servus, et humilis.
Te trina Deitas
unaque poscimus:
Sic nos tu visita,
sicut te colimus;
Per tuas semitas
duc nos quo tendimus,
Ad lucem quam inhabitas.
Amen.
Le pain des anges
Devient le pain des hommes.
Le pain du ciel met
Un terme aux symboles.
Ô chose admirable!
Il mange son Seigneur
Le pauvre, le serviteur, le petit.
Dieu Trinité
En Un, nous te le demandons,
Daigne par ta visite
Répondre à nos hommages.
Par tes voies, conduis-nous
Au but où nous tendons,
À la lumière où tu demeures.
Ainsi soit-il.

Lien externe[modifier | modifier le code]