Panique à Needle Park

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Panique à Needle Park

Titre original The Panic in Needle Park
Réalisation Jerry Schatzberg
Scénario Joan Didion, John Gregory Dunne, d'après le roman de James Mills
Acteurs principaux
Sociétés de production Twentieth Century Fox
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Sortie 1971
Durée 110 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Panique à Needle Park (The Panic in Needle Park) est un film américain de Jerry Schatzberg, sorti en 1971, adapté d'un roman de James Mills par les écrivains américains Joan Didion et John Gregory Dunne.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film dépeint la vie d'un groupe d'héroïnomanes à New York. Le contexte est pour eux particulièrement difficile en raison d'une importante pénurie de drogue à New York due à une saisie faite par les forces de l'ordre. Bobby (Al Pacino), un des héroïnomanes tombe amoureux de Helen (Kitty Winn) et l'initie à cette drogue. Le film est donc surtout la chronique de leur chute, d'une charmante histoire d'amour à l'enfer de la toxicomanie.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Commentaire[modifier | modifier le code]

Avec ce film, situé à New York (sur la côte est des États-Unis) en 1971, on est bien loin de l'image de l'univers des drogues douces et de leur usage récréatif auquel nous avaient habitués les années soixante et la Californie (côte ouest). Ici, l'atmosphère bon enfant du mouvement hippie et du festival de Woodstock n'est qu'un lointain souvenir, et il n'en reste que les déchets. Jerry Schatzberg dépeint avec un grand réalisme la vie quotidienne des drogués qu'il met en scène, les piqûres et les overdoses, la prostitution pour se procurer les doses, plongeant le spectateur dans cet enfer sans issue possible.

Production[modifier | modifier le code]

Origine du titre[modifier | modifier le code]

La panique (panic en anglais) désigne dans l'argot employé par les protagonistes la pénurie et la crise suivant une saisie de drogues. Needle Park (Needle signifie aiguille, comme celle d'une seringue, en anglais) est le surnom que donnent les protagonistes au Sherman Square où ils se fournissent en drogue auprès des dealers.

Casting[modifier | modifier le code]

Didion et Dunne ont rendu visite à Jim Morrison, chanteur vedette de The Doors, durant l'enregistrement de l'album Waiting For The Sun, pour le convaincre d'accepter le rôle de Bobby, rôle qui échoit finalement à Pacino. Bobby est le premier rôle principal d'Al Pacino au cinéma. Al Pacino joue aux côtés d'une brillante partenaire, Kitty Winn (prix d'interprétation féminine du Festival de Cannes).

Bande-orginale[modifier | modifier le code]

Ce film ne comprend aucune musique.

Lien externe[modifier | modifier le code]