Panhard PL 17

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Panhard PL 17
Panhard PL 17

Marque Drapeau : France Panhard
Années de production 1959 - 1965
Production 166 192 exemplaires
Classe Routière
Usine(s) d’assemblage Porte d'Ivry, Paris
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) Bi-cylindre à plat refroidi par air
Cylindrée 851 puis 848 cm3
Transmission Traction avant
Boîte de vitesses Boîte manuelle 4 rapports
Poids et performances
Poids à vide 805 à 942 kg
Vitesse maximale 145 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline
Cabriolet
Break
Fourgonnette 3,16 m3
Pick-up
Dimensions
Longueur 4 577 mm
Largeur Berline : 1 668 mm
Break : 1 618 mm
Hauteur 1 430 mm
Chronologie des modèles
Précédent Panhard Dyna Z Panhard 24 Suivant

La Panhard PL 17 est un modèle automobile construit par Panhard de 1959 à 1965.

Historique[modifier | modifier le code]

Arrière d'une Panhard PL17 1963.

La PL 17, qui est présentée en juin 1959, est une Dyna Z modernisée grâce aux parties avant et arrière redessinées avec un style moins rond, les formes arrondies des années 1950 étant passées de mode.

La gamme PL 17 est composée de versions reprises de la Dyna Z : Luxe, Grand Luxe (à partir des modèles 1961), Grand Standing, Tigre, cabriolet (modèles 1961), utilitaires F-65 650 kg (juin 1959) et F-50 500 kg Zone Bleue (octobre 1959).

La PL 17 est équipée d'un moteur bi-cylindre à plat à quatre temps refroidi par air d'une cylindrée de 851 cm3. Il développe une puissance de 42 ch SAE pour la version standard et 50 ch SAE en version « tigre ».

Les portières avant s'ouvrent dans le sens de la marche et la cylindrée du moteur est diminuée à 848 cm³ à partir des modèles 1961. Cette année est marquée par la victoire de la PL 17 au rallye de Monte-Carlo.

Pour les modèles 1962, l'option sièges Relmax (pour relaxe maximum), qui outre des sièges séparés inclinables revêtus de velours, comprend aussi une montre et des gouttières de toit métallisées.

Pour 1963, les moteurs 42 ch et 50 ch « tigre » passent à 50 ch (42 ch DIN) et 60 ch (50 ch DIN). La PL 17 reçoit de nombreuses modifications : cadran du tableau de bord élargi, nouveaux feux, toit rallongé à l'arrière, pare-chocs avec nervures et nouvelles roues à ailettes avec une roue de secours logée sous le capot avant (sauf Luxe). L'option Relmax S propose des sièges façon cuir et une peinture gris métallisé.

Un break PL 17 étudié par Panauto est lancé en mai 1963.

Pour 1964, les appellations changent : la PL 17 devient 17b ; la PL 17 Tigre, 17bt ; la PL 17 Grand Luxe, 17 Super Luxe et la PL 17 Grand Standing, la 17 Relmax tandis que le cabriolet disparaît. La planche de bord est en noir mat avec une partie plate et les enjoliveurs de projecteurs ont une forme nouvelle.

Pour 1965, la 17 Relmax devient la 17 Confort S avec une banquette à l'avant (sauf moteur « tigre »).

En janvier 1965, la Panhard 17, qui est la dernière berline de la marque, est supprimée.

À cause de difficultés financières, le modèle 24 à quatre portes qui devait succéder à la PL 17 ne sera jamais lancé. Citroën, qui est propriétaire de la marque depuis 1965, préfère lancer sa GS à quatre cylindres.

Cabriolet Panhard PL 17

Les modèles[modifier | modifier le code]

  • Type L1 : modèles 1959 et 1960.
  • Type L2 : première série de cabriolets sur base L1 réservés au marché américain.
  • Type L4 : modèles 1961 et 1962.
  • Type L5 : cabriolet sur base L4, environ 300 exemplaires.
  • Types L6 et L7 : modèles 1963 à 1965.
  • Type L9 : break sur base L6 et L7.

Export[modifier | modifier le code]

  • USA : La finition Grand Standing porte le nom de Seine (en unicolore) et Vendôme (en bicolore) et l'on peut en voir une (chose rare) dans un film américain[1].

Les dérivés[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Revue Technique Automobile, no 172, août 1960.
  • Benoit Pérot, Panhard, la doyenne d'avant garde, E.P.A., 1982. (ISBN 2-85120-079-8)
  • Dominique Pagneux, Guide Panhard tous les modèles de 1945 à 1967, E.P.A., 1994. (ISBN 2-85120-426-2)
  • Bernard Vermeylen, Panhard, ses voitures d'après-guerre, E.T.A.I., 1995. (ISBN 2-7268-8196-3)
  • Bernard Vermeylen et Yann Le Lay, Le Guide Panhard Dyna Z et PL17, E.T.A.I., 1999. (ISBN 2-72688-441-5)
  • Bernard Vermeylen et Yann Le Lay, La Panhard PL 17 de mon père, E.T.A.I, 2000 (ISBN 2-72688-513-6).
  • Les Archives du collectionneur Panhard Dyna, PL17, Tigre, 17 1954-1965, E.T.A.I., 2004. (ISBN 978-2-7268-9911-0[à vérifier : isbn invalide])
  • Bernard Vermeylen, Panhard & Levassor, entre tradition et modernité, E.T.A.I., 2005. (ISBN 2-7268-9406-2)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 1961 Panhard PL17? Sur le site imcdb.org

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :