Pangolin géant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Manis gigantea

Description de cette image, également commentée ci-après

Pangolin géant

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Ordre Pholidota
Famille Manidae
Genre Manis

Nom binominal

Manis gigantea
Illiger, 1815

Statut de conservation UICN

( VU )
VU  : Vulnérable

Statut CITES

Sur l'annexe  II  de la CITES Annexe II , Date de révision inconnue

Le pangolin géant est un mammifère insectivore édenté de la famille des Manidae qui vit en Afrique équatoriale.

Description[modifier | modifier le code]

Morphologie[modifier | modifier le code]

Son corps, excepté sur le ventre et sous la queue, est recouvert d'écailles imbriquées marrons. Les pangolins géants disposent de griffes avant de bonne taille capables d'éventrer les termitières. Ils se nourrissent exclusivement de fourmis et termites grâce à une longue langue gluante pouvant mesurer jusqu'à 40 cm. Il n'a pas de dent et n'a donc pas la possibilité de mâcher.

Il est le seul mammifère non-humain connu, à part le Gibbon et la Nasique qui sont deux singes, à être capable de marcher sur les pattes arrières (à l'âge adulte), en utilisant sa queue en guise de balancier. Il n'a pas d'oreille externe mais entend très bien. Son sternum est très long. Muni d'un odorat puissant et disposant de grandes glandes anales, une subtile communication animale est supposée. Très mobile et nocturne, son observation est difficile. La masse moyenne n'est pas précisément connue mais se situe autour de 30 kg pour un adulte. Les mâles sont plus grands que les femelles. Les mâles mesurent environ 140 cm contre 125 pour les femelles. Le Pangolin géant dispose d'un long museau et d'une queue épaisse. Il marche sur l'extérieur des poignets avant pour protéger ses griffes et fait reposer l'essentiel de son poids sur ses pattes arrières.

Chorologie[modifier | modifier le code]

Répartition[modifier | modifier le code]

Le Pangolin Géant vit en Afrique équatoriale avec une concentration plus importante en Ouganda, en Tanzanie et au Kenya occidental. Ils vivent dans la savane et dans la forêt tropicale humide où l'on trouve les plus grandes populations de termites ainsi que de l'eau en bonne quantité. Ils ne vivent pas en altitude.

Éthologie[modifier | modifier le code]

C'est un animal nocturne et solitaire, qui dort le jour dans son terrier qui peut avoir 40 m de long et 5 m de profondeur. Il peut à l'occasion s'avérer bon nageur. Lorsqu'il est menacé, il s'enroule en boule, sa tête entre les pattes. Plus surprenant, il est capable de vivre dans les arbres.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Le petit s’accroche au dos de sa mère lors des déplacements. Les petits vivent avec leur mère jusqu'à la prochaine période de reproduction. Les petits naissent les yeux ouverts et avec des écailles souples.

Menace[modifier | modifier le code]

L'espèce est en grand déclin du fait de la chasse et de la destruction de son habitat. La chasse est d'autant plus importante que les populations locales attribuent des vertus magiques à cette espèce. En effet les écailles sont censées chasser les mauvais esprits et les corps de ceux-ci utilisés dans plusieurs rituels. On ne dispose que peu d'information sur l'espèce, de ce fait elle est toujours classée comme de préoccupation minime par l'UICN, mais il semble qu'ils se raréfient.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]