Panama Al Brown

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Panama Al Brown
Image illustrative de l'article Panama Al Brown
Fiche d’identité
Nom complet Alfonso Teofilo Brown
Surnom Panama Al
Nationalité Panama Panama
Date de naissance
Lieu de naissance Colón
Date de décès (à 48 ans)
Lieu de décès New York
Taille 1,8 m (5 11)
Catégorie Poids mouches et poids coqs
Palmarès
  Professionnel
Combats 165
Victoires 132
Victoires par KO 62
Défaites 18
Matchs nuls 14
Sans décision 1
Titres professionnels Champion du monde poids mouches (1929-35)
Dernière mise à jour : 8 février 2014

Panama Al Brown, de son vrai nom Alfonso Teofilo Brown, né le 5 juillet 1902 à Colón et décédé le 11 avril 1951 à New York, est un boxeur panaméen.

Évoluant dans la catégorie poids coqs, il entre dans l'histoire en devenant le premier champion du monde d'origine hispanique.

Brown a évolué au début du XXe siècle, durant une période où tous les combats n'étaient pas bien répertoriés. Il aurait effectué un total de 165 combats professionnels.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeune employé de la United States Shipping Board dans la zone du canal de Panama, il voit des soldats américains boxer. C'est son premier contact avec la boxe. Brown devient boxeur professionnel en 1922 sous la direction du manager Dave Lumiansky. Son premier combat a lieu le 19 mars 1922 à Colón, au terme duquel il bat José Moreno. Au cours de son septième combat, le 13 décembre de cette même année, il bat Sailor Patchett après quinze rounds et remporte le titre de champion poids mouches national.

Le 22 août 1923, il dispute son premier combat à l'étranger, à New York, contre Johnny Breslin. Très vite, il s'établit dans cette ville et son ascension est rapide. Ring Magazine lui décerne le titre de troisième meilleur boxeur poids mouches du monde l'année suivante. Deux ans plus tard, il obtient le titre de sixième meilleur boxeur poids coqs[1].

Brown entame une tournée d'envergure à travers les États-Unis avant de subir sa première défaite face à Jimmy Russo, le 6 décembre 1924. Il se remet de cette défaite en battant Davey Abad et Willie LaMorte avant d'être disqualifié lors du premier round contre Frankie Murray le 11 juillet 1926. Malgré cet échec, il continue ses prestations avec succès. Le 10 novembre de cette année, il domine Antoine Merlo qui débute à Paris.

Panama Al Brown aime tellement la capitale française qu'il décide d'y rester pour le reste de sa vie. Il devient un boxeur très populaire en France et combat à travers l'Europe, au total quarante fois entre 1929 et 1934. Au cours des trois années suivantes, il y bat plusieurs adversaires, y compris les anciens champions du monde Eugène Criqui et André Routis. En parallèle de sa carrière sportive, Panama Al Brown se produit dans le spectacle "Revue nègre" de Joséphine Baker. Il aurait été l'amant de Cocteau.

Un cas intéressant se passe lorsqu'il combat Gustav Humery le 29 janvier 1929. Brown et Humery avait précédemment décidé qu'ils ne se salueraient pas en touchant leurs gants avant le combat. Lorsque la cloche sonne, Brown frappe rapidement, brisant la mâchoire de Humery avec son premier coup de poing et l'envoyant au sol. Avec le décompte des dix secondes par l'arbitre, le combat dure au total quinze secondes, en faisant l'un des KO les plus rapides de l'histoire de la boxe.

Brown entre dans l'histoire le 18 juin de la même année en devenant le premier champion du monde hispanique. Il bat Gregorio Vidal en quinze rounds et remporte le titre vacant de champion du monde poids coqs NYSAC à New York, devant 15 000 spectateurs. Brown devient une idole nationale au Panama et une célébrité en Amérique latine. Peu de temps après, il essuie une défaite (sans titre en jeu) en dix rounds face à Battling Battalino, un autre célèbre boxeur.

Brown remporte également les ceintures NBA le 7 octobre 1929 et IBU le 4 octobre 1930. Il rencontre en parallèle de nombreux autres adversaires. Ainsi, le combat revanche organisé contre Humery se termine en désastre. Brown est disqualifié le 17 mai 1934 à Paris, durant le sixième round, pour utilisation de tactiques illégales. Alors qu'une émeute se forme, Brown subit plusieurs fractures et se voit transporté, à moitié conscient, par les fans avant que la police ne puisse l'aider. Vingt minutes plus tard, le local où le combat avait eu lieu est presque entièrement détruit. Pour défendre à nouveau son titre IBU le 1er novembre de la même année, il se rend à Tunis où son adversaire, Young Perez, s'effondre au dixième round affirmant que Panama Al Brown l'avait frappé sans respecter les règles.

Le 1er juin 1935 à Valence, il perd finalement cette ceinture IBU face à l'Espagnol Baltasar Sangchili aux points en quinze rounds. Un match retour est organisé le 4 mars 1938, durant lequel Brown obtient sa revanche en quinze rounds. Sixto Escobar de Porto Rico avait toutefois déjà récupéré le titre de champion du monde. En 1939, il effectue son dernier match à Paris, contre Valentin Angelmann qu'il bat en huit rounds.

Avec l'avènement de la Seconde Guerre mondiale, Brown déménage aux États-Unis, s'installe à Harlem et tente sans succès de trouver du travail dans un cabaret comme il l'avait fait à Paris lorsqu'il ne combattait pas. Il remonte alors sur le ring jusqu'en 1942, tentant sans succès d'obtenir le titre de champion panaméen poids plumes le 30 août 1942 face à Leocadio Torres. Il prend finalement sa retraite après une victoire contre Kid Fortune en dix rounds le 4 décembre de la même année. Peu de temps après, il est arrêté pour avoir consommé de la cocaïne et déporté pendant un an. Il retourne ensuite à New York et sert de sparring-partner dans un gymnase à Harlem, pour un dollar par round.

Il meurt à New York en 1951 de la tuberculose, à l'âge de 48 ans, dans la pauvreté. Après s'être évanoui sur la 42e rue, la police pense qu'il est ivre et l'emmène au poste. Finalement, il est transféré au Sea View Hospital où il décède le 11 avril, inconscient que peu de temps auparavant, un journal français avait entamé des discussions sur l'organisation d'une levée de fonds pour payer son voyage retour chez lui.

41 ans plus tard, Brown est intronisé au International Boxing Hall of Fame[1],[2]. Après sa mort, l'écrivain Eduardo Arroyo écrit une biographie intitulée Panama Al Brown, 1902-1951.

Références[modifier | modifier le code]


Précédé par Champion du monde poids coqs Suivi par
Bushy Graham
Panama Al Brown
18 juin 1929 - 1935 (NYSAC)
Lou Salica
Panama Al Brown
7 octobre 1929 - 1935 (NBA)
Sixto Escobar

NBA : National Boxing Association; NYSAC : New York State Athletic Commission

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Panama Al Brown » (voir la liste des auteurs)