Pamela Lyndon Travers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Travers.

Pamela Lyndon Travers

Description de cette image, également commentée ci-après

P. L. Travers vers 1924

Nom de naissance Helen Lyndon Goff
Activités romancière, actrice et journaliste
Naissance
Maryborough (Drapeau de l'Australie Australie)
Décès (à 96 ans)
Londres (Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni)
Langue d'écriture anglaise
Genres jeunesse

Pamela Lyndon Travers, de son vrai nom Helen Lyndon Goff, est une romancière, actrice et journaliste australienne née le à Maryborough et morte à Londres le [1].

Elle est principalement connue comme créatrice du personnage de Mary Poppins, héroïne d'une série de romans pour la jeunesse, adaptée à plusieurs reprises, notamment au cinéma en 1964 avec Julie Andrews.

Elle a été faite officier dans l'ordre de l'Empire britannique (OBE) par la reine Elisabeth II en 1977.

Biographie[modifier | modifier le code]

Helen Lyndon Goff naît au Queensland dans une famille d'origine irlandaise. Elle est la fille aînée de Travers Robert Goff, un directeur de banque né à Deptford en Angleterre[2] et Margaret Agnes Morehead, nièce de Boyd Morehead, premier ministre du Queensland, qui était qualifiée par la biographe Valerie Lawson de « belle mais bonne à rien »[3],[4].

Travers Goff meurt d'un « délire de type épileptique » lorsque Helen a sept ans mais, devenue adulte, elle est persuadée que c'est dû à la boisson[3],[4]. Il laisse derrière lui sa femme et ses trois filles qui déménagent à Bowral en Nouvelle-Galles du Sud en 1907[5]. Trois ans plus tard, Margaret, dépressive, annonce à ses filles un soir de tempête qu'elle va aller se noyer dans une crique proche[3]. Pamela Travers raconte qu'elle a alors attisé le feu de la cheminée, près duquel elle a installé ses deux petites sœurs, et qu'elle a commencé à leur raconter une histoire de cheval volant magique, interrompue par les questions excitées des deux fillettes[3]. Margaret est revenue trempée de son suicide manqué, mais c'est désormais la jeune Helen qui mène la maison à la baguette[3].

Quelques années plus tard, elle part pour Sydney faire des études, devenant une adolescente rebelle[3]. Elle commence à publier des poèmes dès son adolescence et écrit pour The Bulletin[6]. À l'âge de 21 ans, Helen, qui s'intéresse au théâtre, décide d'en faire son métier et prend le pseudonyme de Pamela Lyndon Travers[3].

Elle arrive en Angleterre en 1924 pour entamer une carrière d'auteur[3]. En 1925, en Irlande, elle rencontre le poète George William Russell, dit « AE », qui publia quelques-uns de ses poèmes.

Mary Poppins en 1934 est son premier succès littéraire. La série comporte en tout huit épisodes (le dernier paru en 1988). Elle a également publié des anthologies, des recueils de poésie et des essais.

Bien qu'elle ne se soit jamais mariée, elle a adopté à l'âge de 40 ans un petit garçon d'origine irlandaise qui sera séparé de son frère jumeau. Elle a également vécu de nombreuses années avec une femme, Madge Burnans, sans que Lawson n'explicite la nature réelle de leurs rapports[7].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans de la série Mary Poppins[modifier | modifier le code]

  1. Mary Poppins, Londres, Gerald Howe, 1934.
    Publié en français sous le titre Mary Poppins, traduction de Léo Lack, illustrations de Mary Shepard, Desclée De Brouwer, 1937 ; rééd. trad. de Vladimir Volkoff, ill. de Brigitte Monzein et Jean-Gabriel Monnier, coll. Jeunesse, Le Livre de poche, 1980 (ISBN 2-922691-28-4)
  2. Mary Poppins Comes Back, Londres, L. Dickson & Thompson Ltd, 1935.
    Publié en français sous le titre Le Retour de Mary Poppins, trad. de Vladimir Volkoff, ill. de Jean Reschofsky, coll. Idéal-Bibliothèque, Hachette, 1964 ; rééd. dans une traduction intégrale de Thierry Beauchamp, ill. de Sibylle Delcroix, Rocher jeunesse, 2010 (ISBN 978-2-268-06901-2)
  3. Mary Poppins Opens the Door, Londres, Peter Davies, 1944.
    Publié en français sous le titre Les Bonnes Idées de Mary Poppins, trad. de Vladimir Volkoff, ill. de Jean Reschofsky, coll. Idéal-Bibliothèque, Hachette, 1965
  4. Mary Poppins in the Park, Londres, Peter Davies, 1952.
    Publié en français sous le titre Mary Poppins en promenade, trad. de Vladimir Volkoff, ill. Jean Reschofsky, coll. Idéal-Bibliothèque, Hachette, 1966
  5. Mary Poppins From A-Z, Londres, Collins, 1963.
  6. Mary Poppins in the Kitchen, New York / Londres, Harcourt Brace Jovanovich, 1975.
  7. Mary Poppins in Cherry Tree Lane, Londres, Collins, 1982.
  8. Mary Poppins and the House Next Door, New York, Delacorte Press, 1989.

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • I Go By Sea, I Go By Land, Londres, Peter Davies, 1941
  • Aunt Sass, New York, Reynal & Hitchcock, 1941
  • Ah Wong, New York, Reynal & Hitchcock, 1943
  • Johnny Delaney, New York, Reynal & Hitchcock, 1944
  • Gingerbread Shop (1952)
  • Mr. Wigg's Birthday Party (1952)
  • The Magic Compass (1953)
  • The Fox at the Manger, Londres, Collins, 1963
  • Friend Monkey, Londres, Collins, 1972
  • Two Pairs of Shoes, New York, Viking Press, 1980

Autres écrits[modifier | modifier le code]

  • Moscow Excursion, New York, Reynal & Hitchcock, 1934
  • About the Sleeping BeautyLondres, Collins, 1975
  • What the Bee Knows: Reflections on Myth, Symbol and Story, Londres, Thorsons Publishers, 1989
  • La Mort de AE : Héros et mystique irlandais, traduit et présenté par Patrice Repusseau, Les Deux Océans, Paris, 2008, 51 p. (ISBN 2-86681-153-4)

Adaptations[modifier | modifier le code]

Logo de la comédie musicale

Livres[modifier | modifier le code]

  • Mary Poppins, adapt. de Francine Jabet d'après l'œuvre originale de P. L. Travers, collection Beaux contes, ODEJ, Paris, 1965, 16 p.
  • Mary Poppins, adapt. de Annie North Bedford d'après l'œuvre originale de P. L. Travers, illustrations de Grace Clarke, coll. Le Jardin des rêves, Hachette, Paris, 1977, 26 p. (ISBN 2-01-004233-6)
  • Mary Poppins et ses amis, trad. Jan Neely d'après l'œuvre originale de P. L. Travers, raconté par Homer Brightman, coll. Gentil coquelicot, Hachette, Paris, 1978, 20 p. (ISBN 2-01-005192-0)
  • Mary Poppins, raconté par Marlène Jobert d'après P. L. Travers, coll. Les plus beaux contes du monde, éditions Atlas, Évreux, 2004, 16 p. (1 disque compact). (ISBN 2-7312-2759-1)

Cinéma[modifier | modifier le code]

Spectacle[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Patricia Demers, P. L. Travers, Boston, Twayne's English Authors Series, Children's Literature, 1991, 141 p. (ISBN 0-8057-7005-4)
  • (it) Giorgia Grilli, In volo, dietro la porta, Cesena, Il Ponte Vecchio, 1997 (ISBN 0-415-97767-3)
    Publié en anglais sous le titre Myth, Symbol, and Meaning in Mary Poppins : The Governess As Provocateur, postface de Neil Gaiman, traduction de Jennifer Varney, New York-London, Routledge, 2007, 178 p. (ISBN 978-0-415-97767-8)
  • (en) Ellen Dooling Draper et Jenny Koralek (dir.), A Lively Oracle : A Centennial Celebration of P. L. Travers, Creator of Mary Poppins, Burdett (New York), Larson, 1999, 224 p. (ISBN 0-943914-94-9)
  • (en) Valerie Lawson, Out of the Sky She Came, Hatchette Australia,‎ 1999 (ISBN 978-0733610721)
  • (en) Valerie Lawson, Mary Poppins, She Wrote : The Life of P. L. Travers., New York, Simon & Schuster,‎ 2006, 401 p. (ISBN 9780743298162).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Nécrologie », The lndependent, 25 avril 1996.
  2. Justine Picardie, « Was P L Travers the real Mary Poppins? », The Daily Telegraph,‎ 28 Octobre 2008 (lire en ligne)
  3. a, b, c, d, e, f, g et h Caitlin Flanagan, « Becoming Mary Poppins », Life And Letters, sur newyorker.com, The New Yorker,‎ 19 décembre 2005 (consulté le 7 septembre 2012)
  4. a et b (en) Valerie Lawson, Mary Poppins, She Wrote, New York, Simon & Schuster, 2006.
  5. (en) Valerie Lawson, Out of the Sky She Came, Hatchette Australia, 1999.
  6. [PDF] « Guide to the Papers of P. L. Travers », Mitchell Library, Sydney, 1991.
  7. (en) Valerie Lawson, Mary Poppins, She Wrote, p. 242