Pals

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pal (héraldique).
Pals
Blason de Pals
Héraldique
Drapeau de Pals
Drapeau
Vue générale
Vue générale
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Statut Municipio
Communauté autonome Catalogne Catalogne
Province Province de Gérone Province de Gérone
Comarque Baix Empordà
Code postal 17256
Démographie
Gentilé Palenc, palenca
Population 2 235 hab. (2008)
Densité 87 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 58′ 18″ N 3° 09′ 00″ E / 41.971667, 3.1541° 58′ 18″ Nord 3° 09′ 00″ Est / 41.971667, 3.15  
Altitude 55 m
Superficie 2 581 ha = 25,81 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Catalogne

Voir sur la carte administrative de Catalogne
City locator 14.svg
Pals

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Pals

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Pals

Pals est une commune de la province de Gérone, en Catalogne, en Espagne, de la comarque de Baix Empordà

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située en Catalogne à l'est de Gérone

Histoire[modifier | modifier le code]

Le centre de Pals (El Raco) forme un ensemble historique monumental ceint par les anciens murs du château et de la ville. Son nom vient du latin "Palus" signifiant lieu marécageux, et le château a été appelé "Castellarum Aspero Montis", en catalan est Mont Aspre (mont rugueux).

Le Château de Pals a été documenté pour la première fois en 889 sous le nom de "Castellarum Aspero Montis", quand le roi de France Odon 1er en a fait donation. Le second document date de l'année 994, pour une autre donation faite par les comtes de Barcelone Ramon Borell i Ermessenda, donnantla tour de Pals et l'église de Sant Pere (Saint-Pierre) à l’évêque de Gérone. À la fin du Xe siècle, Pals fut la propriété de la famille du chevalier Gausfred Vidal. En 1065, Pals revint sous la domination des comtes de Barcelone, Ramon Berenguer i Almodis.

Entre 1380 et 1482 ont éclaté plusieurs révoltes paysannes de serfs (appelée revoltes des semences), qui ont culminé avec la guerre civile catalane contre Jean II. À la suite de ce conflit, le château a été gravement endommagé et le monarque a été autorisé à prendre ses pierres pour reconstruire l'église de Saint-Pierre et les murs de la ville. Seule une tour fut préservée, maintenant connue sous le nom de la Tour des Heures.

En 1501,sous le règne du roi Ferdinand, Pals devint une municipalité indépendante avec les privilèges d’une ville et les pouvoirs de prélever des taxes[1].

Vieux-Port de Pals[modifier | modifier le code]

Selon d'anciens documents historiques, sur la côte de Pals est un important port de mer avec les mouvements du navire, le transfert et la vente commerciale des navires lieu d'arrêt, avec une barre riche et évalués selon les témoignages de pêcheurs qui vivent dans l'année 1607 que la sardine meilleur bar de la côte catalane. Certains historiens disent que Christophe Colomb n'a jamais quitté Palos de la Frontera de même que l'histoire officielle, mais le port de Pals Catalogne. Ce port a disparu par la dérivation de la rivière Ter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]