Palazzo dei Trecento

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Palazzo dei Trecento
La façade du palais.
La façade du palais.
Présentation
Période ou style médiéval
Type palais fortifié
Date de construction 1185
Propriétaire Commune de Trévise
Destination actuelle Siège du conseil municipal
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Vénétie
Ville Trévise
Adresse Piazza dei Signori
Localisation
Coordonnées 45° 39′ 57″ N 12° 14′ 45″ E / 45.665729, 12.24596545° 39′ 57″ Nord 12° 14′ 45″ Est / 45.665729, 12.245965  

Géolocalisation sur la carte : Vénétie

(Voir situation sur carte : Vénétie)
Palazzo dei Trecento

Le Palazzo dei Trecento, autrefois connu sous le nom de Palazzo della Ragione, est un des monuments les plus importants de la ville de Trévise, en Italie.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'état du palais après le bombardement de 1944.

Le palais a été construit vers 1185 en tant que salle de réunion des différents organes de la commune de Trévise (Domus Comunis), en remplacement d'un ancien bâtiment situé près de la cathédrale de Trévise. Sa réalisation s'achève en 1268, avec l'ajout d'un bâtiment adjacent constituant une prison.

Au fil des décennies, le palais est le siège de la Cour des Consuls, un lieu de réunions publiques (la Concione), l'endroit où le podestat administrait la justice et finalement le siège du Grand Conseil, instance suprême de la commune, composé de trois cents membres, d'où vient le nom de Palazzo dei Trecento.

Au cours du XIXe siècle et du XXe siècle, le palais a subi plusieurs transformations qui ont modifié son aspect. En 1944, pendant le Seconde Guerre mondiale, la ville de Trévise est bombardée, causant de graves dommages à la structure du palais, qui fait entrevoir une démolition complète du bâtiment. Grâce à l'architecte Ferdinando Forlati, le palais est finalement restauré.

Le palais est aujourd'hui le siège du conseil municipal de Trévise, ainsi qu'un lieu d'expositions.

Architecture[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]