Palazzo Branconio dell'Aquila

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Palazzo Branconio dell'Aquila
Incision du XVIIe siècle
Image illustrative de l'article Palazzo Branconio dell'Aquila
Artiste Raphaël
Date 1520
Type Palais (perdu)
Localisation Borgo, Rome (Italie)

Palazzo Branconio dell'Aquila est un palais aujourd'hui disparu qui se situait dans le rione Borgo de Rome et dessiné par Raphaël pour son ami le clerc Giovanni Battista Branconio dell'Aquila.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Palazzo Branconio dell'Aquila est palais aujourd'hui perdu et seuls des dessins nous décrivent son architecture.

Au début du XVIe siècle, Giovanni Battista Branconio dell'Aquila conseiller du pape et orfèvre a chargé son ami Raphaël de réaliser son palais dans une zone comprise entre le Vatican et le Château Saint-Ange.

Raphaël a probablement réalisé ce projet au cours de sa dernière année de vie donc vers 1520[1],

Le palais a été démoli vers l'an 1660 afin de réaliser une place devant les colonnes de la Place Saint-Pierre (piazza Rustichucci).

La connaissance des caractéristiques du palais nous sont parvenues grâce à des estampes précédant sa construction ainsi que des dessins du projet avec diverses variantes montrant les innovations linguistiques de Raphaël[2]

Description[modifier | modifier le code]

La façade richement décorée comportait cinq fenêtres dans l'axe desquelles au rez-de-chaussée se trouvaient cinq magasins (botteghe), des niches entre le piano nobile et les fenêtres ainsi que plusieurs aigles (crête de Branconio).

Le portail central menait à une Cour dotée d'une loggia; un escalier dans l'aile gauche donnait accès au piano nobile, qui, selon une reconstruction, avait seulement cinq salles.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ch. L. Frommel, I palazzi di Raffaello: come si abitava a viveva nella Roma del primo Cinquecento, in: Architettura alla corte papale nel Rinascimento, p.  240-255,Milan, 2003.

  • Pier Nicola Pagliara, Raffaello Architetto, Milan, 1984.
  • P. Murray, L'architettura del Rinascimento italiano, Bari, 2007.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. P. Murray, L'architettura del Rinascimento italiano, Bari 2007,p.  164-165.
  2. Pier Nicola Pagliara, Op. cit., Milan, 1984.

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]