Palais national de Mafra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Palais national de Mafra
Palácio Nacional de Mafra
Palácio Nacional de Mafra (1).jpg

Palácio Nacional de Mafra em 2006

Présentation
Nom local
Palácio Nacional de Mafra
Style architectural
Date de construction
1717
Protection
Géographie
Pays
Commune
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte du Portugal
voir sur la carte du Portugal
Red pog.svg

Le Palais national de Mafra (portugais : Palácio Nacional de Mafra) est une ancienne résidence royale et monument de style baroque situé à Mafra, à 25 kilomètres au nord-ouest de Lisbonne. Sa construction a débuté en 1717 sous le règne de Jean V de Portugal, en accomplissement du vœu fait par le jeune roi, auquel la reine Marie-Anne d'Autriche venait de donner une descendance.

Il a été classé comme Monument national en 1910. Ce Palais fait partie du réseau des résidences royales européennes[1] .

Le couvent[modifier | modifier le code]

Église et palais national de Mafra.

En 1715, le Couvent de Notre-Dame et Saint-Antoine de Mafra fut fondé, au sein de la province (franciscaine) d'Arrábida. Il prend son origine dans une communauté de l'Hospice de l'Esprit-Saint. Cette communauté fut transférée à l'Église de Notre-Dame et Saint-Antoine, qui venait d'être consacrée.

En littérature[modifier | modifier le code]

L'édification du palais-couvent de Mafra est la toile de fond d'un roman épique du José Saramago, Le Dieu manchot (Memorial do Covento), publié en 1982 en édition originale, qui reçut le Grand Prix du roman du Pen Club en 1984.

Sur les autres projets Wikimedia :

Filmographie[modifier | modifier le code]

Des scènes du film "la reine Margot" ont été tourné à l'intérieur même du Palais.

Référence[modifier | modifier le code]

  1. À propos de : Association des résidences royales européennes