Palais di Propaganda Fide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le palais di Propaganda Fide sur une gravure de Giuseppe Vasi

Le palais di Propaganda Fide[1] est un palais de Rome, œuvre du Bernin puis de Francesco Borromini. Il abrite depuis 1626 la Congrégation pour l'évangélisation des peuples et fait partie de l'État du Vatican.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'édifice se situe dans le rione de Trevi, à l'extrémité sud de la piazza di Spagna. Sa façade sud donne sur la basilique Sant'Andrea delle Fratte, dont la coupole et le campanile sont l'œuvre de Borromini. La façade principale est due au Bernin (1644), et la façade latérale de la via di Propaganda à Borromini (1646). Cette mise à l'écart du Bernin répond à une décision du pape Innocent X, qui préférait le style de Borromini.

Les travaux durèrent jusqu'en 1667.

Description[modifier | modifier le code]

La façade de Borromini

L'édifice abrite la chapelle des Rois-Mages, œuvre de Borromini.

À l'extérieur, une corniche marque la séparation entre le rez-de-chaussée et le piano nobile. La façade de Borromini, ponctuée de pilastres, présente une alternance de courbes concaves et convexes dans le dessin des fenêtres, et constitue l'une des illustrations les plus connues de l'architecture baroque italienne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. Guide bleu, Hachette, 1984, p. 116.

Annexes[modifier | modifier le code]