Palais des glaces (attraction)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Palais des glaces (homonymie).
Un palais des glaces en République tchèque.

Le Palais des glaces, ou Labyrinthe de miroirs, est une attraction traditionnelle des fêtes foraines et parcs d'attractions. Le concept de base est celui d’un labyrinthe mais avec la particularité que tous ces murs sont recouverts de miroirs, faisant perdre le sens de l’orientation et tout repère spatial. Parfois ces miroirs sont déformants (concave ou convexe) apportant un élément perturbateur supplémentaire.

Ces attractions peuvent être indépendantes, ou intégrée à un palais du rire. Elles sont parfois installées à demeure.

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant une visite en France, Peter Stuyvesant de passage à Versailles découvrit la célèbre galerie des glaces du château. Il décida de réutiliser l’idée de murs remplis de miroirs pour créer un lieu d’amusement dans la cité de Nouvelle-Amsterdam dont il était alors gouverneur. Sa première version de la maison de miroirs fut ouverte en 1651 et il demanda un florin néerlandais pour l’entrée des visiteurs dans son attraction.

Quelques palais au travers du monde[modifier | modifier le code]

Une attraction source d'inspiration[modifier | modifier le code]

Au cinéma et à la télévision[modifier | modifier le code]

Dans de nombreuses fictions, ce lieu sert de décor pour une confrontation. Déjà Charlie Chaplin, en 1928, dans son film Le Cirque fait une partie d'une course poursuite dans un palais des glaces.

Il est également utilisé dans les films La Dame de Shanghai (1947) d'Orson Welles, Opération dragon (1973) avec Bruce Lee, L'Homme au pistolet d'or (1974) et Meurtre mystérieux à Manhattan (1993) de Woody Allen ou dans des séries télévisées comme MacGyver, Teen Titans : Les Jeunes Titans (dans l’épisode « Betrayal ») ou Batman.

Dans l'art[modifier | modifier le code]

  • Quelques artistes se sont inspirés de ce lieu pour leurs créations comme Ryan McGuiness pour son installation Worlds within worlds en 2003[1],[2]. Patrick Martinez également en 2003, avec son installation Alien.
  • La photographie datée de 1935, Mirror Mirror de FPG/Hulton Archive/Getty Images[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :