Palais des festivals et des congrès de Cannes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Palais des festivals et des congrès
de Cannes

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Palais des festivals et des congrès

Lieu Cannes, promenade de la Croisette
Coordonnées 43° 33′ 02.88″ Nord 7° 01′ 05.54″ Est / 43.5508, 7.0182056
Architecte(s) sir Hubert Bennett (Londres), François Druet (Biot)
Inauguration Décembre 1982
Gestionnaire Société d’économie mixte pour les événements cannois, présidente Claire-Anne Reix[1]
Site web Site officiel du palais des Festivals et des Congrès

Le palais des festivals et des congrès de Cannes est un bâtiment qui accueille toute l'année des événements et des manifestations d'envergure régionale, nationale et internationale, notamment le festival de Cannes. Il est géré par une société d'économie mixte, la Société d’économie mixte pour les événements cannois.

Historique du casino[modifier | modifier le code]

Aucun des 8 projets de casino élaborés à partir de 1899 n'aboutit, en partie à cause de l'opposition du grand duc Michel de Russie, inquiet pour la moralité publique. Le conseil municipal accorde la concession le 5 avril 1905 à Henri Ruhl, directeur de l'hôtel Scribe à Paris. Le casino, construit par l'architecte Camille Mari, est inauguré le 28 janvier 1907 en présence du grand duc. Il est agrandi en 1919. En 1930 l'architecte niçois Roger Séassal entreprend sa modernisation complète par la reconstruction du hall de la salle de boule, mais la seconde tranche qui devait toucher le théâtre n'est pas menée à bien.

Il est remplacé par le nouveau palais des festivals et des congrès construit en 1979 par les architectes sir Hubert Bennett (Londres), François Druet (Biot), l'agence niçoise Février-Giauffret et l'agence parisienne BCDMB au terme d'un concours international.

Il est inscrit dans l’inventaire général du patrimoine à compter du 9 février 2001[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

L’ancien « Palais des festivals »[modifier | modifier le code]

La genèse du palais des festivals et des congrès de Cannes est étroitement liée à celle du Festival international du film. En l’absence de lieu dédié au festival, la première édition se déroula du 20 septembre au 5 octobre 1946 dans l'ancien casino de Cannes.

Aussi, dès 1946, la municipalité de Cannes décide de construire sur la Croisette un bâtiment pour recevoir le festival. C’est en 1949 qu'a lieu l'inauguration du palais des festivals, également appelé « palais Croisette ». Actuellement ce bâtiment n'existe plus et a été remplacé par un hôtel en première enseigne Noga Hilton et actuellement le JW Marriott Cannes. L'ancien palais est fréquenté alors par les plus grandes stars mondiales et devient un des bâtiments les plus médiatisés au monde durant la courte période annuelle du Festival international du film.

Le nouveau palais[modifier | modifier le code]

Panorama sur le Palais des festivals et des congrès

Face au succès grandissant de l'événement et au développement du tourisme d’affaires (la première édition du MIPTV a lieu en 1965), la ville de Cannes prend la décision de construire, en 1979, un nouveau palais sur l’emplacement du Casino municipal, au bout de la Croisette, à proximité du vieux port.

Ce nouveau bâtiment s'inscrit dans le cadre de la politique de développement économique de Cannes. Le palais dont l'événement phare est le Festival international du film, est destiné à accueillir de nombreuses autres manifestations (spectacles, congrès, festivals, etc.). La conception de l'ouvrage est confiée aux architectes Bennett et Druet. Il est inauguré en décembre 1982. En 1999, il est doté d'une extension de 10 000 m² ; ce nouvel aménagement étant baptisé « espace Riviera ».

Aujourd'hui, le palais des festivals et des congrès offre 35 000 m² de surfaces d’exposition et de nombreuses salles. Parmi ces dernières, on en compte 18 de type auditorium.

Équipement et logistique[modifier | modifier le code]

Les marches du palais.

La municipalité a pris le parti de faire du bâtiment un concentré de nouvelles technologies faisant de ce dernier l’un des « outils » événementiels les plus performants au monde.

Il offre des équipements de haut niveau en matière de son et lumières, d'accès à Internet, et de surveillance. Ainsi on trouve :

  • un réseau de vidéosurveillance pour garantir la sécurité des biens et des personnes ;
  • des fournitures multiples d’accès aux communications (téléphone, satellites, lignes à haut débit, etc.).

Pour assurer le bon fonctionnement du palais, un dispositif logistique performant a été développé :

  • un bureau d’étude ;
  • une régie congrès (7 jours sur 7 et 24 h sur 24) ;
  • des personnels techniques professionnels ;
  • la réalisation de stands, décoration et signalétique ;
  • des services de sécurité ;
  • des projections, spectacles, réceptions, meetings, conférences, expositions, vidéotransmissions, traductions multilingues simultanées, etc.

Gestion[modifier | modifier le code]

Le palais vu de la tour de la Castre

Le nouveau palais nécessitait une gestion plus professionnelle, plus souple, plus ambitieuse et plus transparente.

La SEMEC, créée le 1er janvier 1992 traduit ainsi la fusion de trois associations : Cannes Tourisme, l’OMACC et l’association Cannes Palais des Congrès. La municipalité, au travers d’une délégation de service public, lui délègue plusieurs missions :

  • la promotion de la ville autour du tourisme de loisirs de la clientèle individuelle et des groupes ;
  • la commercialisation de la destination affaires de type clientèle de congressistes ;
  • la gestion de l’office du tourisme et du palais des festivals et des congrès ;
  • l’animation événementielle de la ville.

Sa présidente, à compter d'avril 2014, est Claire-Anne Reix[1].

Annexes[modifier | modifier le code]

Le 3 et 4 novembre 2011, le palais a accueilli le sommet du G20, sous présidence française.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean-Pierre Largillet, « Cannes: Claire-Anne Reix, une scientifique pour le palais des Festivals », dans WebTimeMedias, 25 avril 2014, Cannes: Claire-Anne Reix, une scientifique pour le palais des Festivals
  2. Palis des Festivals sur la base Mérimée