Palais de la culture et de la science

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Palais de la Culture
et de la Science
Pałac Kultury i Nauki, PKiN
Image illustrative de l'article Palais de la culture et de la science
Géographie
Pays Drapeau de la Pologne Pologne
Mazovie
Varsovie
Quartier Śródmieście (Centre-ville)
Adresse Plac Defilad 1
Coordonnées 52° 13′ 54″ N 21° 00′ 23″ E / 52.231667, 21.006389 ()52° 13′ 54″ Nord 21° 00′ 23″ Est / 52.231667, 21.006389 ()  
Histoire
Architecte(s) Lev Roudnev
Construction 1955
Architecture
Hauteur de l'antenne 237 m (au sommet de "l’antenne")
Hauteur du dernier étage 188 m
Nombre d'étages 42
Géolocalisation

Géolocalisation sur la carte : Pologne

(Voir situation sur carte : Pologne)
Palais de la Culture et de la Science Pałac Kultury i Nauki, PKiN

Géolocalisation sur la carte : Varsovie

(Voir situation sur carte : Varsovie)
Palais de la Culture et de la Science Pałac Kultury i Nauki, PKiN

Le Palais de la Culture et de la Science (en polonais : Pałac Kultury i Nauki, PKiN) est un gratte-ciel édifié à Varsovie entre 1952 et 1955. Il compte 3 288 pièces réparties sur 42 étages et mesure 231 mètres (au sommet de l’antenne de télévision) sur 3,3 hectares de terrain et de volume de 817 000 m3. À l’époque de sa construction et jusqu’en 1990, c’était le deuxième bâtiment le plus haut d’Europe après l’Université d'État de Moscou. C’est encore — en 2012 — le plus grand bâtiment de Pologne et le 9e plus haut de l'Union européenne. Le visiteur peut accéder jusqu’aux terrasses du 31e étage, qui offrent une vue imprenable sur la ville.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans un contexte de guerre froide, Staline décida au début des années 1950 que le peuple soviétique allait offrir l'une des « sœurs » de l'architecte Lev Roudnev au peuple polonais. La construction du gratte-ciel débuta donc le 2 mai 1952 et fut achevée le 22 juillet 1955. La cérémonie d'ouverture eut lieu le 21 août 1955. Alors que les pays d’Europe centrale et orientale se remettaient à peine de la Seconde Guerre mondiale, qui les avait presque anéantis, dans un contexte économique très difficile, la construction de ce « palais » gigantesque mobilisa des ressources matérielles et humaines considérables : elle fut entièrement financée par l'Union soviétique et réalisée par 3 500 spécialistes et ouvriers soviétiques. Treize ouvriers perdirent la vie pendant la construction.

L’aspect général du bâtiment, extrêmement massif, encore très contesté aujourd’hui, est à l’origine d’une boutade que les habitants de Varsovie racontaient volontiers dans les années 1960 : « le seul habitant heureux de Varsovie est le gardien du palais de la Culture... car quand il se met à sa fenêtre, il est le seul à ne pas le voir ».

À la chute du régime communiste, en 1989, on envisagea de détruire ce bâtiment, qui fut finalement conservé.

Devenu le symbole de Varsovie, le PKiN abrite plusieurs musées, salles de concerts et de congrès, trois cinémas, deux théâtres d'une capacité de 6 000 places et un petit restaurant panoramique (au 30e étage).

Le système d’ascenseurs a été remplacé dans les années 1990 par une machinerie qui compte parmi les plus rapides de Pologne (6 mètres par seconde). En 2001, on y ajouta une horloge, la deuxième plus haute installée dans le monde, après celle de la Tour NTT DoCoMo Yoyogi de Tokyo. Chacun de ses cadrans mesure 6 mètres de diamètre.

La finale du concours Miss Monde 2006 y eut lieu. Chaque année s'y tient le Festival du film de Varsovie.

Congrès du Parti populaire européen, réuni en 2009 dans la Salle des congrès du Palais de la Culture de Varsovie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]