Palais d'Hiver

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

59° 56′ 25″ N 30° 18′ 50″ E / 59.9404, 30.3139 ()

Le palais d'Hiver vu depuis la Neva.
Exèdre du palais d'Hiver.

Le palais d'Hiver (en russe : Зимний дворец) est un ancien palais impérial situé au cœur de Saint-Pétersbourg en Russie, construit de 1754 à 1762 à la demande de l'impératrice Élisabeth, fille de Pierre le Grand.

Catherine la Grande (1729-1796) y ajouta une partie appelée l'Ermitage (Эрмитаж), où elle recevait des invités et collectionnait des tableaux de grands peintres ; c'est de cette partie du palais d'Hiver que vient le nom de musée de l'Ermitage.

C'est Alexandre Ier (1777-1825) qui déclara le palais musée impérial. Il y a habité pendant plusieurs années. L'empereur y séjournait alors entre l'automne et le printemps. Au début de la Révolution russe, il devint le siège du gouvernement provisoire, sa prise dans la nuit du 25 au après un « assaut » confus (en fait une infiltration progressive, tandis que de nombreux défenseurs se sont progressivement retirés[1]) déclencha de la Révolution d'Octobre qui amena les bolchéviques au pouvoir.

C'est dans l'ancien palais d'Hiver (1754-1764, œuvre de Rastrelli) que les plus grands chefs-d'œuvre artistiques sont présentés. Il renferme la plus grande collection au monde d'œuvres impressionnistes.

Cet ancien palais est de style baroque, à trois étages. Il comporte aussi un théâtre construit pour Catherine II, le théâtre de l'Ermitage.

Le musée de l'Ermitage, premier musée de Russie, abrite 2 700 000 œuvres d'art, dont 67 000 exposées dans 400 salles. À l'arrière du palais pendant l'hiver, tous les habitants de Saint-Pétersbourg avaient (et ont encore) le droit d'aller patiner sur la patinoire qui se trouve derrière le monument.

Références[modifier | modifier le code]

  1. 1917, documentaire cité.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :