Palais d'Hiver

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

59° 56′ 25″ N 30° 18′ 50″ E / 59.9404, 30.3139

Le palais d'Hiver vu depuis la Neva.
Exèdre du palais d'Hiver.

Le palais d'Hiver (en russe : Зимний дворец) est un ancien palais impérial situé au cœur de Saint-Pétersbourg en Russie, construit de 1754 à 1762 à la demande de l'impératrice Élisabeth, fille de Pierre le Grand.

Catherine la Grande (1729-1796) y ajouta une partie appelée l'Ermitage (Эрмитаж), où elle recevait des invités et collectionnait des tableaux de grands peintres ; c'est de cette partie du palais d'Hiver que vient le nom de musée de l'Ermitage.

C'est Alexandre Ier (1777-1825) qui déclara le palais musée impérial. Il y a habité pendant plusieurs années. L'empereur y séjournait alors entre l'automne et le printemps. Au début de la Révolution russe, il devint le siège du gouvernement provisoire, sa prise dans la nuit du 25 au 26 octobre 1917 après un « assaut » confus (en fait une infiltration progressive, tandis que de nombreux défenseurs se sont progressivement retirés[1]) déclencha de la Révolution d'Octobre qui amena les bolchéviques au pouvoir.

C'est dans l'ancien palais d'Hiver (1754-1764, œuvre de Rastrelli) que les plus grands chefs-d'œuvre artistiques sont présentés. Il renferme la plus grande collection au monde d'œuvres impressionnistes.

Cet ancien palais est de style baroque, à trois étages. Il comporte aussi un théâtre construit pour Catherine II, le théâtre de l'Ermitage.

Le musée de l'Ermitage, premier musée de Russie, abrite 2 700 000 œuvres d'art, dont 67 000 exposées dans 400 salles. À l'arrière du palais pendant l'hiver, tous les habitants de Saint-Pétersbourg avaient (et ont encore) le droit d'aller patiner sur la patinoire qui se trouve derrière le monument.

Références[modifier | modifier le code]

  1. 1917, documentaire cité.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :