Palais Zuccari (Rome)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

41° 54′ 20″ N 12° 29′ 02″ E / 41.905661, 12.48388 ()

Le palais Zuccari

Le Palazzo Zuccari à Rome est une maison d'habitation étroite à l'angle des Via Gregoriana et Via Sistina, voies qui amènent à la Piazza della Trinita dei Monti, près de l'église Santa Trinità dei Monti.

Historique[modifier | modifier le code]

Il a été construit à partir de 1591 pour le peintre Federico Zuccari, qui n'a pu voir son achèvement. Le portail d'accès au palais, un mascherone, un masque avec une énorme bouche ouverte. Le sous-sol a été orné de fresques de Zuccari lui-même. À sa mort, en 1609, il légua le bâtiment aux artistes de l'Accademia di San Luca qu'il avait fondée.

À partir de 1702 la reine de Pologne, Marie Casimire Louise de la Grange d'Arquien, a vécu quelque temps à cet endroit et a fait construire un arc en bois au-dessus de la Via Sistina, et Filippo Juvarra pour sa part a fait ajouter un portique sur le côté avant. Par la suite, le Palais Zuccari a été partagé en appartements et la plupart du temps loué à des étrangers et des artistes ; y ont habité entre autres Joshua Reynolds, Johann Joachim Winckelmann, et Jacques-Louis David. Un des propriétaires qui suivirent, le consul général de Prusse Jakob Ludwig Salomon Bartholdy, a fait décorer en 1815 une pièce d'angle avec des scènes représentant l'histoire de Joseph. Les fresques de Peter von Cornelius, Johann Friedrich Overbeck, Wilhelm von Schadow et Philipp Veit, vendues en 1867 par la famille Zuccari à la Alte Nationalgalerie de Berlin, sont considérées comme un chef d'œuvre de l'Art Nazaréen.

Gabriele d'Annunzio en fait en 1888 la résidence du héros de son roman L'Enfant de volupté, le comte Andrée Sperelli.

En 1904 Henriette Hertz (1846-1913), collectionneuse d'art et fondatrice de l'actuelle Bibliotheca Hertziana, a acheté le bâtiment qu'elle a légué en 1913 à la Kaiser-Wilhelm-Gesellschaft. En 1943, la bibliothèque et l'institut ont été transférés à Merano, Hallein et Saalfelden ; en 1944 les forces alliées ont confisqué le palais. En 1953, l'Institut fut remis à la société Max-Planck, redevenant « Bibliotheca Hertziana (Max-Planck-Institut) ». Le palais Zuccari fait aujourd'hui, avec le palais Stroganoff 1963 et le Villino Stroganoff, partie des bâtiments les plus importants de l'Institut.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Référence de traduction[modifier | modifier le code]