Palais Weiyang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Palais Weiyang (chinois simplifié : 未央宫 ; chinois traditionnel : 未央宮 ; pinyin : Wèiyāng Gōng) était un complexe palatial situé près de la ville de Chang'an (actuelle Xi'an, province du Shaanxi, Chine). Construit en 200 av. J.-C. sur ordre de l'empereur Han Gaozu et sous la supervision du premier ministre Xiao He, il servit de centre administratif et de résidence impériale sous la dynastie des Han occidentaux (206 av. J.-C.-9), puis plus tard sous les Jin occidentaux(265-316) et plusieurs autres États de la période des Dynasties du Nord et du Sud (420-589). Le palais survécut jusqu'à la période de la dynastie Tang où il fut détruit par le feu par des envahisseurs en route vers la nouvelle capitale de Chang'an. Il s'agit du plus grand palais jamais construit dans le monde avec une superficie de 4.8 km², ce qui représente 6,7 fois la taille de l'actuelle Cité interdite, ou 11 fois la taille de la Cité du Vatican. Son emplacement est actuellement occupé par un champ, où ne subsiste aucune trace du palais antique.

Nom[modifier | modifier le code]

Le terme "Weiyang" (未央) signifie "infini", "illimité" le nom du palais signifie donc, littéralement, "Palais infini" en Chinois.

Description[modifier | modifier le code]

La palais Weiyang se situe au sud-ouest de la Chang'an de l'époque Han, ce qui lui vaut son autre appellation de Palais de l'Ouest. Le complexe palatial, ceint de murs, est de forme rectangulaire, d'une longueur de 2150 mètres d'est en ouest et de 2250 mètres du nord au sud. Chaque côté du mur d'enceinte est percé d'une porte unique, celles du nord et de l'est (tournées vers la ville de Chang'an) étant équipées de tours de guet.

Annexes[modifier | modifier le code]