Palais Nikaia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Palais Nikaïa

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

L’entrée principale du palais

Type Salle de spectacle
Lieu Nice
Coordonnées 43° 40′ 42.77″ Nord 7° 11′ 56.28″ Est / 43.6785472, 7.1989667
Architecte(s) André Gresy, Serge Gresy et Louis Chevalier
Inauguration 4 avril 2001
Nb. de salles 2
Capacité De 1 500 à 9 000
Statut juridique Société en nom collectif[1]
Gestionnaire Société d'exploitation du Palais Nikaïa
Site web www.nikaia.fr

Le palais Nikaïa est une salle de spectacle située à Nice dans les Alpes-Maritimes, au bord de la route de Grenoble, dans la plaine du Var. Sa capacité maximale de 9 000 places fait d'elle la plus grande salle de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur avec La Halle de Martigues.

Histoire[modifier | modifier le code]

Longtemps, la ville de Nice ne disposait que d'une seule grande salle de concert couverte, le théâtre de verdure sur la promenade des Anglais. À la fin des années 1990, celui-ci était devenu trop vétuste et trop petit, la municipalité conduite par Jacques Peyrat décida donc la construction d'une nouvelle salle de grande capacité à Nice.

Le palais Nikaia fut construit en 2000 et 2001 par les architectes André Grésy et Serge Grésy, qui avaient auparavant participé aux plans du Zénith de Toulouse, ainsi que par Louis Chevalier[2]. Il fut inauguré le 4 avril 2001 en présence du prince Albert II de Monaco et d'Elton John[3]. Ce dernier donna ensuite le premier concert de la salle[4].

Présentation générale[modifier | modifier le code]

D'une superficie de 9 500 m2[5], le palais Nikaia est constituée d'un grand volume construit à partir de six tours en béton armé[6]. La toiture, de couleur extérieure blanche, est une charpente métallique formée de méga poutres installées sur dix-huit mètres et supportant un bac acier[6]. Les façades Nord, Sud et Ouest, blanches également, sont composées de deux enveloppes différentes : l'enveloppe intérieure est en béton, l'enveloppe extérieure quant à elle, consiste en un bardage en aluminium[6]. La façade Ouest est un mur-rideau[6] et peut s'ouvrir pour communiquer sur le stade Charles-Ehrmann voisin. La façade Est est en grande partie vitrée. Elle comporte l'entrée principale qui donne accès à un hall de 1 800 m2[7]. L'entrée dans la salle elle-même à partir de ce hall, se fait sur trois niveaux. Deux escaliers centraux et deux latéraux permettent d'accéder aux étages[8].

En configuration normale, la salle est modulable en fonction du nombre de spectateurs. Elle dispose de 1 500 à 6 250 places assises aménagées en gradins et peut accueillir jusqu'à 9 000 personnes lorsqu'elle comporte des places assises et debout[9]. En configuration outdoor, c'est-à-dire ouverte sur le stade Charles-Ehrmann voisin, elle peut accueillir 27 000 spectateurs assis et jusqu'à 52 000 debout[10]. Cette configuration, dénommée « Nikaia Estival »[11], permet l'organisation de grands concerts.

En dehors des concerts, le palais Nikaia peut accueillir des congrès, des séminaires, des expositions et des dîners de gala[7].

Nikaïa live[modifier | modifier le code]

Jouxtant la salle principale, la salle Nikaïa Live, anciennement salle 700[12], de dimension beaucoup plus modeste, dispose d'une superficie de 350 m2[7]. Elle est principalement consacrée aux créations culturelles et aux musiques actuelles. Cette salle de moyenne capacité comprend 320 places assises et 500 places debout[7]. Outre les concerts, elle permet aussi l'organisation d'expositions et peut servir d'espace relations publiques et évènementiel[13]. Chaque année depuis 2006, le conseil général des Alpes-Maritimes organise dans cette salle une soirée de concerts (06 en Live) destinés aux jeunes[14].

Gestion[modifier | modifier le code]

Le Palais Nikaia est la propriété de la ville de Nice qui en a confié la gestion à une entreprise privée dans le cadre d'une délégation de service public sous la forme d'une concession d'une durée de huit ans[4]. Ainsi de 2001 à 2009, le palais était géré par Gilbert Coullier et Denis Thominet via la Société d'animation du Palais Nikaïa[15]. En juin 2009, la municipalité choisit pour nouveau délégataire la société Vega associée à la filiale française du groupe Live Nation dans une structure d'exploitation dénommée Société d'exploitation du Palais Nikaia[1], et détenue à 70 % par Vega[16].

Localisation et accès[modifier | modifier le code]

Le palais Nikaia se situe dans la plaine du Var, au 163 route de Grenoble, en face du siège de Nice-Matin. Il se trouve donc au bord de la RD 6202, anciennement appelée RN 202, et est desservi par l'autoroute A8 (sortie 51 Nice - Saint-Augustin) ainsi que par les lignes de bus 9 et 10 (arrêt Palais Nikaia). En outre, une ligne de bus, la ligne 95, est spécialement mise en place avant et après chaque spectacle et relie le centre-ville de Nice au palais. Enfin, l'aéroport de Nice-Côte d'Azur est situé à proximité du palais Nikaia, de même que la gare de Nice-Saint-Augustin.

Artistes qui s'y sont produits[modifier | modifier le code]

Beaucoup d'artistes et groupes français se sont produits au palais Nikaia. Parmi eux, on peut citer : Vanessa Paradis, Pascal Obispo, Charles Aznavour, Lorie, Jenifer, Zazie, Patrick Bruel, Michel Sardou, Jean-Jacques Goldman, Alizée, Laurent Gerra, Indochine, Kyo, Joey Starr, Sinclair, Chimène Badi, Christophe Mae, Birdy Nam Nam, les comédies musicales les Dix commandements, Roméo et Juliette et Le Roi Soleil. Les 2 et 3 mai 2009, Mylène Farmer y a donné les deux premiers concerts de son Tour 2009, dix ans après ses derniers concerts en province. Le 6 décembre 2013, elle y a clôturé sa tournée Timeless 2013[17]. Du 27 janvier au 1er février 2010, Les Enfoirés s'y sont produits pour leurs concerts annuels[18]. Les huit demi-finalistes de l'émission musicale The Voice, la plus belle voix s'y sont produits à l'occasion du The Voice Tour 2012, le 23 juin 2012[19].

Internationalement, on peut mentionner  : les Red Hot Chili Peppers, David Bowie, Garbage, Muse, Snoop Dogg, Junior Kelly, Akon, Tokio Hotel, Night of the Proms, Mika, Ben Harper, Alanis Morissette, The Cranberries, 50 Cent, Pink[20], The Bloody Beetroots, Enrique Iglesias, Shakira[21],Beyoncé Knowles[22],Jamiroquai ou encore le spectacle Alegría du Cirque du Soleil. Les 3 et 4 octobre 2012, Lady Gaga s'est produite au palais dans le cadre de son Born This Way Ball, après avoir initialement prévu d'utiliser le stade[23]. Le 4 mai 2013, le groupe anglais Depeche Mode s'y est produit, comme date de lancement de leur nouvelle tournée Delta Machine Tour[24],[25].

La World Wrestling Entertainment (WWE), promotion de catch, y a tenu un show avec les branches WWE SmackDown et ECW le 6 novembre 2008. C'était la seconde fois que la WWE se produisait en province depuis son regain d'intérêt pour le marché français. Un nouveau show avec Smackdown! et la ECW s'est tenu le 25 septembre 2009, et un autre show, Raw, le 3 novembre 2009. Par ailleurs, le 5 décembre 2009, le palais a accueilli l'élection de Miss France 2010[26].

L'ouverture du palais sur le stade Charles-Ehrmann s'est d'abord faite avec Johnny Hallyday en 2003, avec U2 en 2005 et 2009, avec les Rolling stones en 2006, avec Céline Dion en juillet 2008 et avec Madonna en août 2008. Celle-ci y a donné son premier concert français dans le cadre de sa tournée Sticky and Sweet Tour. Le 15 juin 2010, le groupe de rock AC/DC s'est produit au stade pour son Black Ice Tour. Pink a également tenu un concert le 13 juillet 2010 dans une configuration particulière utilisant la salle du Palais Nikaia où avait été installée la scène, et la pelouse du stade pour aménager deux tribunes[27]. Cette même configuration a été utilisée lors du concert de Prince le 25 juillet 2010[27]. Les Britanniques de Coldplay ont donné un concert pour le Mylo Xyloto tour dans le stade le 22 mai 2012[28]. Madonna y est revenue le 21 août 2012 dans le cadre du MDNA Tour[29].

Jeux de la Francophonie[modifier | modifier le code]

Le palais accueille les 7e Jeux de la Francophonie qui se déroulent à Nice du 6 au 15 septembre 2013. Les disciplines pratiquées dans ce site sont le judo et la lutte libre[30].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Soc D'exploitation Du Palais Nikaia sur manageo.fr. Consulté le 16 octobre 2011.
  2. Le Nikaia - Personnes ayant contribué à cet ouvrage, Structurae, galerie et base de données internationale d'ouvrages d'art
  3. Photos de l'inauguration - discours avec Elton John, 4 avril 2001, site du bureau d'études techniques Babet
  4. a et b Franck Leclerc, « Trois candidats en lice pour le nouveau bail du Palais Nikaïa », Nice-Matin, 31 mai 2009. Consulté le 12 février 2010.
  5. Le palais Nikaia, site officiel du palais Nikaia
  6. a, b, c et d Le Nikaia - Présentation de l'ouvrage, site du bureau d'études techniques Babet
  7. a, b, c et d Nikaia, site de la mairie de Nice
  8. Le hall, site officiel du palais Nikaia
  9. La salle de spectacles - configuration indoor, site officiel du palais Nikaia
  10. La salle de spectacles - configuration outdoor, site officiel du palais Nikaia
  11. « Pink s'invite à Nice le 13 juillet », Le Parisien, 12 mars 2010.
  12. Isabelle Auzias, « Nikaïa se donne l'ambition… et les moyens », Tribune Bulletin Côte d'Azur, no 506 du 9 octobre 2009. Consulté le 12 février 2010.
  13. La salle 700, site officiel du palais Nikaia
  14. « 06 en Live Palais Nikaia NICE Salle 700 Fish my kiss », 5 mai 2007, site d'actualités niçoises Nice Rendez-vous
  15. Ph. Fiammetti, « Palais Nikaïa : Vega et Live Nation vont l'emporter », Nice-Matin, 25 juin 2009. Consulté le 12 février 2010.
  16. Franck Leclerc, « Les ambitions de Vega et de Live Nation pour le palais Nikaïa », Nice-Matin, 27 juin 2009. Consulté le 12 février 2010.
  17. Philippe Dupuy, « Mylène Farmer: Terminus à Nice ? », sur http://www.nicematin.com/, Nice-Matin,‎ 5 décembre 2013 (consulté le 15 décembre 2013)
  18. Annoncé le 20 mai 2009 sur le site officiel des Enfoirés. Consulté le 24 août 2009.
  19. Lionel Paoli, « Près de 4 000 fans pour écouter "The Voice" samedi soir à Nice », Nice-Matin,‎ 24 juin 2012 (lire en ligne)
  20. (en) « Which is weirder? Pink, Beyonce, Tina Turner show off wacky costumes », New York Daily News, 25 février 2009. Consulté le 25 février 2009.
  21. Yann Delanoe, « Shakira ensoleille Nice », Nice-Matin, 6 juin 2011.
  22. Maxime Pargaud, « Nice : la folie Beyoncé à Nikaïa », Nice-Matin, 21 juin 2011
  23. Mathilde Cesbron, « Lady Gaga troque un stade contre une plus petite salle », sur www.lefigaro.fr, Le Figaro,‎ 13 septembre 2012 (consulté le 13 septembre 2012)
  24. Benjamin Locoge, « Hier soir à Nice… Depeche Mode », sur http://www.parismatch.com/, Paris Match,‎ 5 mai 2013 (consulté le 5 juin 2013)
  25. « Depeche Mode : le "Delta Machine Tour" a été lancé à Nice », sur http://www.rtl.fr/, RTL,‎ 6 mai 2013 (consulté le 5 juin 2013)
  26. « Anaïs Governatori : une jolie fille et une belle âme… », Nice-Matin, 24 août 2009. Consulté le 12 septembre 2009.
  27. a et b « Prince en concert ce dimanche soir à Nice: y'a pas photo ! », Nice-Matin, 25 juillet 2010. Consulté le 17 août 2010.
  28. « Vidéo. Revivez le concert de Coldplay à Nice », sur http://www.nicematin.com, Nice-Matin,‎ 23 mai 2013 (consulté le 24 mai 2012)
  29. Marie Le Douaran, « L'été chaotique de Madonna », sur http://www.lexpress.fr/, L'Express,‎ 21 août 2012 (consulté le 5 juin 2013)
  30. Nice 2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]