Palais Montcalm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Palais Montcalm

alt=Description de l'image WPQc-099 Palais Montcalm.JPG.
Type Salle de spectacle
Lieu Québec
Coordonnées 46° 48′ 43″ Nord 71° 12′ 47.5″ Ouest / 46.81194, -71.213194
Inauguration 21 octobre 1932
Nb. de salles 3
Capacité environ 1100 sièges
Anciens noms Monument national
Site web http://www.palaismontcalm.ca/

Le Palais Montcalm est une salle de spectacle de la ville de Québec située dans l'arrondissement de La Cité-Limoilou, sur la Place d'Youville.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le marché Montcalm, vers 1890

La crise économique des années 1930 touchant durement la ville, les autorités de la ville de Québec décident d'acheter des terrains alors connus sous le nom de "Halle Montcalm" où se tenait un marché public inauguré en 1877, rassemblant poissonnerie, boucherie, produits maraîchers et fruitiers. L'objectif est d'y créer un établissement prestigieux, un "palais", dédié au sport et à la culture[1].

Le bâtiment de style Art déco est inauguré le 21 octobre 1932 sous le nom de Monument national par un concert de la Société symphonique de Québec (l'actuel Orchestre symphonique de Québec)[2],[3]. Ce concert, dirigé par Robert Talbot, met en vedette le grand ténor québécois Raoul Jobin, qui donnera plus tard son nom à la grande salle[2],[3]. Les travaux de construction, basés sur les plans de Gabriel Desmeules, Ludger Robitaille et d'un dénommé Pinsonneault, seront défrayés par le gouvernement canadien au coût de 150 000 dollars canadiens[3]. On y retrouve alors une bibliothèque de l'Institut canadien, un piscine et une salle de spectacle de 1389 sièges[2],[3],[1].

En 1940, le Canada en guerre réquisitionne des locaux du Palais Montcalm pour y installer des services de guerre, contraignant la bibliothèque à être installée ailleurs[2]. Les activités de l'Institut canadien qui se déroulaient au Palais Montcalm depuis 1932 ne survivront pas à la guerre et seront déplacées en 1944[3].

De 1932 à 1959, les prestations de l'Orchestre symphonique de Québec s'y tiennent, puis à nouveau de 1962 à 1970. Radio-Canada y installe ses bureaux en 1940; bien que ces derniers n'y soient plus, la salle continue d'être utilisée pour des concerts ou émissions diffusées par la société d'état. Durant cette période, plusieurs grands noms de la scène musicale mondiale y présentent des prestations (Charles Aznavour, Félix Leclerc, Oliver Jones, Nana Mouskouri, Petula Clark, Yehudi Menuhin, ...)[1].

De premières rénovations en 1961 permettent la présentation d'opéras dans la salle de spectacle grâce à l'agrandissement de la fosse d'orchestre[2]. Le théâtre lyrique de Nouvelle-France et la Société lyrique d'Aubigny s'y produiront[3]. La piscine est quant à elle désaffectée en 1986[3].

La salle de spectacle de 1500 places est baptisée en 1989 salle Raoul-Jobin.

À la création du Grand théâtre de Québec en 1970, le Palais Montcalm perd à son profit une partie de son prestige et des prestations musicales qui s'y déroulaient[3].

Le Palais Montcalm durant le festival des Lumières de Québec.

Dès le début des années 1990, des travaux sont envisagés afin de permettre à la salle de retrouver de son lustre[3]. Des premiers travaux de modernisation durant la décennie 1990 réduiront le nombre de sièges de 1389 à 1120[1]. En 1996, la Société du Palais Montcalm inc. est créée afin d'exploiter et de gérer la salle de spectacle[1]. C'est en 2002 qu'est annoncé par la ville de Québec et le gouvernement du Québec les nouveaux travaux à venir afin de faire du complexe une "Maison de la Musique"[1].

Le 17 mars 2007, après de nouvelles rénovations au coût de 23 millions débutées à l'été 2004, la salle Raoul-Jobin est inaugurée[1],[2]. L'acoustique de cette nouvelle salle est alors jugée "presque parfaite"[4]. L'isolation acoustique avec l'extérieur permet de réduire le bruit ambiant jusqu'à un bruit de fond de 20 dBA. Grâce à l'utilisation de diverses techniques d'acoustiques, la salle permet un contrôle optimal (2.2 secondes et moins) de la réverbération sans écho[5]. Les rénovations ont cependant connues leur part de problème, les coûts étant presque doublés par rapport au budget, un incendie et une série de poursuites en justice lors des travaux les ayant retardés[4].

Résidence[modifier | modifier le code]

L'orchestre de chambre Les Violons du Roy ont leur résidence au Palais Montcalm, tout comme le chœur de La Chapelle de Québec[6].

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Historique in Palais Montcalm, consulté en ligne le 13 novembre 2007
  2. a, b, c, d, e et f Gaudreau, Valérie, La tradition continue, journal Le Soleil (Québec), 18 mars 2007, p. A7
  3. a, b, c, d, e, f, g, h et i Brisson, Irène, Palais Montcalm in Encyclopédie de la musique au Canada, L'Encyclopédie Canadienne Histor!ca, consulté en ligne le 13 novembre 2007
  4. a et b Palais Montcalm - Inauguration réussie, Radio-Canada, 18 mars 2007, consulté en ligne le 26 novembre 2007.
  5. Archives | Découverte | zone Télévision | Radio-Canada.ca | Palais acoustique
  6. Résidents, Palais Montcalm, consulté en ligne le 3 décembre 2007.