Palais Finlandia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Finlandia.
Palais Finlandia
(fi)Finlandia Talo
Le palais Finlandia13 e, Mannerheimintie
Le palais Finlandia
13 e, Mannerheimintie
Présentation
Nom local (fi)Finlandia talo
Architecte Alvar Aalto
Date de construction 1971
Géographie
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Uusimaa
Localité Helsinki
Localisation
Coordonnées 60° 10′ 33″ N 24° 55′ 59″ E / 60.17583, 24.93306 ()60° 10′ 33″ Nord 24° 55′ 59″ Est / 60.17583, 24.93306 ()  

Géolocalisation sur la carte : Finlande

(Voir situation sur carte : Finlande)
Palais Finlandia(fi)Finlandia Talo
Le palais Finlandia.

Le palais Finlandia ( en finnois : Finlandia Talo) est un centre de concerts et de congrès situé le long de la baie de Töölönlahti à Helsinki, en Finlande.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville d’Helsinki demande à Alvar Aalto de concevoir un centre de concerts et de congrès dans le cadre de la réalisation de son plan d'urbanisme du nouveau centre-ville présenté par Aalto en 1961. Le bâtiment des concerts est conçu en 1962 et construit entre 1967 et 1971. L'aile accueillant les congrès est conçue en 1970 et construite de 1973 à 1975[1]. Un nouvel espace d'exposition et de réunions est livré au printemps 2011. En 2011, l'Orchestre philharmonique d'Helsinki part pour la Maison de la musique d'Helsinki et le palais devient principalement un centre de congrès.

Inauguration[modifier | modifier le code]

L'inauguration a lieu le 2 décembre 1971. Le concert inaugural présente en première Meren tytär d'Einojuhani Rautavaara et la Sinfonia (opus 24) d'Aulis Sallinen. Isaac Stern joue comme soliste de l'orchestre philharmonique d'Helsinki le concerto pour violon de Jean Sibelius. Après la cérémonie inaugurale, l'acoustique de la salle a reçu des avis mitigés.

Architecture[modifier | modifier le code]

Les caractéristiques principales du bâtiment sont ses masses horizontales et la tour en pente qui émerge du toit. Aalto pensait que cela améliorerait l'acoustique par celle chambre de résonance. L'espace est invisible pour le public, mais il est possible d'obtenir une réverbération profonde, qui est caractéristique des églises. Le bâtiment offre aussi une illusion d'optique (visible sur la photographie à droite) où la tour du Musée national de Finlande semble sortir de la tour du Palais Finlandia. Cet effet a été obtenu en ayant une partie de la tour du Palais de couleur noire afin que l'illusion de continuité apparaisse quand on regarde le Palais de l'autre rive du Töölönlahti.

La façade principale est en marbre blanc qui contraste avec le granite gris. Aalto voulait ainsi faire un lien avec les cultures de la méditerranée. Les toitures sont en cuivre, qui a pris une patine verte, et les boiseries des fenêtres sont en teck. L'intérieur est aussi en marbre avec des décorations en bois dur et en céramique. On remarque l'escalier large et peu profond à la vénitienne qui mène du rez de chaussée à l'auditorium et à la salle de musique de chambre.

Salles[modifier | modifier le code]

L’auditorium principal appelé Salle Finlandia a 1 700 places[2] et présente des balcons en marbre et des murs de couleur bleu-cobalt décorés de bois courbé. L'auditorium dispose des premières orgues fabriquées pour une grande salle de concert en Finlande. Elles sont de la Fabrique d'orgues de Kangasala et leur façade est de Alvar Aalto[3],[4].

La salle de congrès dispose de 450 à 900 places[5] selon la configuration. La salle Helsinki a 340 sièges[6]. La salle de la terrasse dispose de 250 places [7] La nouvelle Véranda dispose de 1 035 places[8]. Et le palais offre des petites salles de plusieurs dizaines de places[9].

Façades[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1990, le palais aura une publicité négative quand les carreaux fins en marbre blanc de Carrare, qui couvrent les façades, commencent à céder durant les hivers finlandais. Le problème a déjà été évoqué au début des années 1980.

Le revêtement extérieur est en carreaux de marbre de 3 cm d’épaisseur qui ont tendance à se courber car ils sont trop fins et soumis à des conditions rigoureuses de l'hiver finlandais. La société d'Alvar Aalto et le museovirasto commencent à étudier les solutions possibles, dont celle qui consiste à remplacer les carreaux par des plaques en granite de Finlande plus durables.

En 1998, les carreaux sont remplacés par de nouveaux carreaux en marbre blanc de Carrare un peu plus épais et fixés sur des plaques en béton. Cependant, en 2006, de nombreuses plaques ont commencé à se gondoler[10]. Un problème identique a affecté d'autres bâtiments d’Helsinki conçus par Aalto et utilisant des plaques en marbre de Carrare[11].

Vue de la façade orientale montrant la courbure des plaques de marbre

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fi) « finlandiatalo », finlandiatalo (consulté le 9 janvier 2013)
  2. (fi) « Finlandia-sali », finlandiatalo (consulté le 9 janvier 2013)
  3. (fi) « Harvoin kuultu instrumentti », YLE (consulté le 9 janvier 2013)
  4. (fi) « Finlandia-talon rakennushistoriaselvitys », Palais Finlandia (consulté le 9 janvier 2013)
  5. (fi) « Kongressisalit », finlandiatalo (consulté le 9 janvier 2013)
  6. (fi) « Helsinki-sali », finlandiatalo (consulté le 9 janvier 2013)
  7. (fi) « Terassisali », finlandiatalo (consulté le 9 janvier 2013)
  8. (fi) « Veranda », finlandiatalo (consulté le 9 janvier 2013)
  9. (fi) « Tilojen esittely », finlandiatalo (consulté le 9 janvier 2013)
  10. (fi) Jorma Mattila, « Finlandia-talon uusittu marmorijulkisivu käyristyy sentin tahtia vuodessa », Ilta-Sanomat (consulté le 10 janvier 2013)
  11. par exemple le bâtiment de Enso-Gutzeit

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :