Palacio Barolo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barolo (homonymie).
Palacio Barolo
Palacio Barolo
Palacio Barolo
Présentation
Période ou style Début XXe siècle
Architecte Mario Palanti
Date de construction 1919 à 1923
Dimensions 100 m
Destination actuelle Bureaux
Protection Monument Historique National
Site web www.pbarolo.com.ar/
Géographie
Pays Argentine
Localité Buenos Aires
Localisation
Coordonnées 34° 36′ 34″ S 58° 23′ 09″ O / -34.609556, -58.38586134° 36′ 34″ Sud 58° 23′ 09″ Ouest / -34.609556, -58.385861  

Géolocalisation sur la carte : Buenos Aires

(Voir situation sur carte : Buenos Aires)
Palacio Barolo

Géolocalisation sur la carte : Argentine

(Voir situation sur carte : Argentine)
Palacio Barolo


Le Palacio Barolo est un immeuble situé sur l'Avenida de Mayo, dans le quartier de Monserrat, à Buenos Aires, Argentine.
Il a été édifié entre 1919 et 1923 par l'architecte italien Mario Palanti, à la demande de Luis Barolo, un magnat du textile. C'était à l'époque l'immeuble le plus haut d'Amérique du Sud avec ses 100 m de hauteur et ses 18 étages. Il ne sera détrôné qu'en 1935 par la construction du Kavanagh.

L'architecte s'est inspiré de la Divine Comédie de Dante pour le décor :

  • les 100 mètres de hauteur représentent les 100 chants du poème
  • il est divisé en 3 sections distinctes qui correspondent aux 3 livres : l'enfer, le purgatoire, et le paradis
  • le hall d'entrée est surmonté de 9 voûtes qui représentent les 9 hiérarchies infernales
  • chacun des étages dispose de 11 ou 22 bureaux, ce qui correspond au nombre de strophes des chants

L'immeuble est surmonté d'un phare, qui devait à l'origine permettre d'échanger des signaux avec le Palacio Salvo à Montevideo (Uruguay), construit par le même architecte en 1925.

L'immeuble sert encore aujourd'hui de bureaux. Son phare possède toujours 300 000 bougies en conditions de fonctionner.

En 1997 le Palacio Barolo fut déclaré Monument Historique National[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Décret 437/97 (es)