Pain of Salvation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pain of Salvation

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Pain of Salvation, sur scène en 2008.

Informations générales
Surnom PoS
Pays d'origine Eskilstuna, Drapeau de la Suède Suède
Genre musical Metal progressif
Années actives Depuis 1984
Labels InsideOut Music
Site officiel painofsalvation.com
Composition du groupe
Membres Daniel Gildenlöw
Gustaf Hielm
Léo Margarit
Daniel Karlsson
Ragnar Zolberg
Anciens membres Joakim Strandberg
Mikael Pettersson
Daniel Magdic
Johan Langell
Magnus Johansson
Kristoffer Gildenlöw
Fredrik Hermansson
Johan Hallgren
Simon Andersson

Pain of Salvation est un groupe de metal progressif suédois, originaire d'Eskilstuna. Leurs compositions originales associent l'émotion à une grande maîtrise technique, tant au niveau de l'instrument que du rythme ou de l'harmonie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts et premiers succès (1984–1999)[modifier | modifier le code]

Fondé par le guitariste, chanteur, compositeur et auteur Daniel Gildenlöw en 1984 sous le nom de Reality, le groupe sort son premier album studio Entropia en 1997[1]. Avant la sortie de l'album, Gildenlöw renomme le groupe en Pain of Salvation en 1991, dont le nom est trouvé pendant un cours de mathématiques[2]. En 1999, l'album est commercialisé en Europe, distribué par le label InsideOut Music, et en Amérique du Sud par le label Hellion Records. En trois ans par la suite, le groupe participe à des concours et compétitions, se popularisant dans le même temps à l'échelle nationale. Ils font paraître One Hour by the Concrete Lake en 1998, un album concept sur les thèmes du commerce d'armes et de la destruction écologique.

De The Perfect Element à Scarsick (2000–2008)[modifier | modifier le code]

En 2000, The Perfect Element, Part I[3],[4], troisième opus, traite de la relation entre deux êtres marginaux, avant Remedy Lane en 2002[5]. En 2004, le groupe sort un album intitulé BE[6], qui fait l'objet de représentations scéniques accompagnées d'un ensemble de cordes et de cuivres, avant d'être enregistré sur album. Cette œuvre se veut une réflexion sur l'existence et le rapport de l'Homme envers Dieu. Début 2006, Kristoffer Gildenlöw (bassiste et frère de Daniel), quitte le groupe après l'enregistrement de BE, principalement par lassitude, et à cause de la distance entre Kristoffer et le reste du groupe qui nécessitait une logistique très lourde (celui-ci résidant aux Pays-Bas depuis deux ans, avec sa compagne Liselotte Heigt avec qui il monte le groupe DIAL en 2007). L'enregistrement de l'album Scarsick s'effectue donc sans Kristoffer et c'est Daniel qui enregistre les parties de basse. Après auditions, c'est le bassiste Simon Andersson qui est choisi pour remplacer Kristoffer lors de la tournée qui suit, intégrant officiellement le line-up à la fin de celle-ci.

Scarsick est commercialisé le 22 janvier 2007, et accueilli de manière mitigée par la presse spécialisée[7]. La même année, Johan Langell annonce son départ du groupe après 17 années de bons et loyaux services. Johan explique que la passion et la joie de jouer de la batterie ont peu à peu diminué au cours des cinq dernières années, depuis qu'il est devenu père. Il décide donc d'arrêter l'aventure Pain of Salvation à la fin de la tournée de Scarsick pour se consacrer à sa vie de famille. Et c'est ainsi qu'il passe officiellement le flambeau au français Léo Margarit le 6 octobre 2007 lors du festival de Motstøy de Notodden, en Norvège.

Road Salt One et Two (depuis 2008)[modifier | modifier le code]

Fin 2008, Andersson quitte le groupe, souhaitant consacrer plus de temps à ses propres projets et récupérer après la tournée de Scarsick. Le 13 février 2009, il est annoncé sur Myspace que Pain of Salvation prendrait part au Progressive Nation 2009 de Dream Theater au début de l'été[8]. Cela aurait été leur première tournée aux États-Unis depuis 5 ans, mais la faillite de SPV, filiale d'InsideOut Music, force Pain of Salvation et Beardfish à annuler leur participation, faute de financement[9]. Un EP de cinq pistes intitulé Linoleum sort en novembre, comprenant une reprise de Yellow Raven, de Scorpions. Road Salt One et Road Salt Two suivent respectivement en mai 2010 et septembre 2011. Une neuvième album studio voit le jour le 10 novembre 2014 sous le nom de Falling Home. En décembre 2009, la chanson Road Salt intègre l'édition 2010 du Melodifestivalen[10].

Road Salt One est commercialisé le 17 mai 2010 dans la majeure partie de l'Europe, et le 8 juin 2010 en Amérique du Nord, tandis que Road Salt Two est commercialisé en septembre 2011. Un vidéoclip de Where It Hurts est également mis en ligne[11]. Fin 2011 et début 2012, le line-up du groupe change significativement avec le départ de Johan Hallgren et Fredrik Hermansson[12], l'arrivée du bassiste Daniel Karlsson au clavier[13], celui de Gustaf Hielm à la guitare basse, et de Ragnar Zolberg à la guitare[14].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Joakim Strandberg : basse (1984-1990)
  • Mikael Pettersson : batterie (1984-1989)
  • Daniel Magdic : guitare et chœurs (1986-1997)
  • Johan Langell : batterie, percussions et chœurs (1989-2007)
  • Magnus Johansson : basse (1990-1992)
  • Kristoffer Gildenlöw : basse, violoncelle et chœurs (1994-2006)
  • Fredrik Hermansson : claviers, synthétiseur et chœurs (1996-2011)
  • Johan Hallgren : guitare, chant et mandoline (1998-2011)
  • Simon Andersson : basse et chœurs (2007-2008)

Chronologie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

  • 2004 : 12:5
  • 2009 : Ending Themes (On the Two Deaths of Pain of Salvation)

EP[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robert Taylor, « Pain of Salvation Entropia », Allmusic (consulté le 17 mai 2013).
  2. « Pain of Salvation Interjú », Kronos Mortus (consulté le 13 mai 2013), p. I showed it to my classmate, who later became a member of the band, he said too long, nobody would remember that!
  3. Bruce Dragonchaser, « Review: The Perfect Element Part I », Metal Crypt,‎ 26 juillet 2007 (consulté le 17 mai 2013).
  4. Murat Batmaz, « Pain of Salvation Remedy Lane », Sea of Tranquility.
  5. Robert Taylor, « Pain of Salvation Remedy Lane », Allmusic (consulté le 17 mai 2013).
  6. Rick Anderson, « Pain of Salvation Be », Allmusic (consulté le 17 mai 2013).
  7. « Pain of Salvation: Scarsick music reviews and MP3 », Progarchives (consulté le 2 août 2007).
  8. « Dream Theater's Progressive Nation 2009 Tour Lineup Announced », Metal Underground,‎ 13 février2009 (consulté le 14 mai 2013).
  9. « Pain Of Salvation Drops Off Progressive Nation Tour », Metal Underground,‎ 22 jui 2009 (consulté le 14 mai 2013).
  10. Juha Repo, « Sweden reveals artist names for Melodifestivalen », ESCToday,‎ 2009-11-30 (consulté le 30 novembre 2009).
  11. « Pain Of Salvation Posts "Where It Hurts" Music Video », Metal Underground,‎ 30 mars 2011 (consulté le 14 mai 2013).
  12. « Johan Hallgren leaves the band », Pain of Salvation,‎ 21 octobre 2011 (consulté le 15 mai 2013).
  13. « Meet Our New Keyboard Player », Pain of Salvation (consulté le 24 décembre 2011).
  14. « Ragnar Zolberg on guitar », Pain of Salvation (consulté le 5 janvier 2012).

Liens externes[modifier | modifier le code]