Paid to click

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir PTC.

Le pay to click (PTC), signifiant « payé pour cliquer » et souvent associé au paid to read (PTR) ainsi qu'au Cashlink, est une activité qui consiste à consulter volontairement des sites internet ou des régies publicitaires sur le web contre une petite rémunération et donc, de gagner de l'argent sur internet.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Le Paid to click fonctionne de la manière suivante :

  1. Un publicitaire paie un site de PTC pour ajouter un lien vers sa page internet
  2. Le site de Paid to click met à disposition ce lien dans une partie réservée aux utilisateurs inscrits
  3. Ces derniers cliquent sur le lien du publicitaire et, après avoir effectué une action spécifique (comme attendre quelques secondes ou effectuer quelques clics supplémentaires sur le site atteint), reçoivent une récompense

Une fois qu'une certaine somme a été atteinte sur le compte (généralement un minimum de 1 à 10 dollars/euros), le membre demande un versement (typiquement sur un compte virtuel) et reçoit, si le webmaster du PTC est honnête, son argent dans les jours qui suivent, voire instantanément.

Parrainage[modifier | modifier le code]

Comme la rétribution reste limitée, la majorité des PTC proposent de gagner beaucoup plus sans trop d'efforts grâce au parrainage.

Voici comment se déroule un parrainage : le site de PTC fournit un lien personnalisé à un membre. Si une personne s'inscrit sur ce site après avoir suivi le lien du membre, celle-ci devient automatiquement son filleul. À chaque fois que le filleul gagne de l'argent, le membre en gagne aussi. Le pourcentage des gains dépend des sites, et varie généralement entre 10 % et 40 %. Notez que cet argent n'est pas pris sur le compte du filleul. En ce qui le concerne, qu'il ait ou non un parrain ne change rien pour lui. Il peut exister plusieurs niveaux de parrainage, c'est-à-dire que les filleuls directs sont ce que l'on appelle les « filleuls de premier niveau ». Les filleuls des filleuls sont les « filleuls de second niveau », et ainsi de suite en cascades. Le nombre de niveaux autorisés varie également selon les sites, généralement entre 1 et 10 niveaux. L'avantage de ce système, c'est que le membre touche de l'argent sans agir, à part promouvoir son lien de parrainage.

Les scams[modifier | modifier le code]

Certains sites de PTC sont ce qu'on appelle des scams (des arnaques), dans le sens où les webmasters reçoivent l'argent des publicitaires, mais ne paient pas leurs membres. De tels sites n'ont qu'une durée de vie limitée, mais peuvent engranger beaucoup d'argent en peu de temps. Il faut donc se méfier des offres trop généreuses.

Légalité[modifier | modifier le code]

Le Paid to click est légal dans de nombreux pays, notamment (et cette liste n'est pas exhaustive) en Belgique, en France, au Canada et aux États-Unis. Mais en France, il convient de déclarer l'argent reçu afin qu'il soit imposé. Les gains sont très souvent reversés au moyen d'e-currency (monnaie électronique) sur un compte de banque virtuelle (banque électronique), ou par service de paiement en ligne comme Paypal ou AlertPay, ce que le règlement de ces derniers n'autorise pas toujours pour ce type de gains.

Articles connexes[modifier | modifier le code]