Paenungulata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

On parle aujourd'hui plus volontiers des Paenungulata que des Altungulata, le groupe monophylétique ne comportant plus les Périssodactyles.

Description et systématique[modifier | modifier le code]

Il regroupait autrefois les Périssodactyles, les Hyracoïdes et les Siréniens et Proboscidiens. Les Siréniens ont des traits morphologiques ressemblant à ceux des Proboscidiens, ils avaient donc été rangés dans ce taxon. Les Hyracoïdes, Périssodactyles et Proboscidiens ont en commun de marcher sur le bout d'un nombre impair de doigts sur les pattes arrières. Les caractéristiques morphologiques des pattes a été utilisée dans la classification classique pour établir les liens de parenté, mais il s'avère que ces regroupement étaient abusifs. D'autre part on a noté l'absence de clavicule et que leur squelette présente 19 vertèbres thoraciques contre 12 pour les primates par exemple.

Des analyses génétiques ont montré que[1] les Périssodactyles et les autres groupes sont éloignés génétiquement parlant. Les critères morphologiques considérés sont donc davantage une convergence évolutive entre les Proboscidiens et les autres familles que des critères de parenté.

Classification phylogénétique[modifier | modifier le code]

└─o Afrotheria
  ├─o Afroinsectivora
  │ ├─o Macroscelidea
  │ └─o Afrosoricida
  └─o Pseudoungulata
      ├─o Tubulidentata
      └─o Paenungulata
        ├─o Hyracoidea
        └─o Tethytheria
          ├─o Behemota
          │ ├─o Embrithopoda†
          │ ├─o Desmostylia†
          │ └─o Proboscidea
          └─o Sirenia

Ancienne conception[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Frédéric Delsuc, Jean-François Mauffrey, Emmanuel Douzery, « Une nouvelle classification des mammifères », La Science, vol. 303,‎ Janvier 2003 (lire en ligne)