Pacific Railroad Surveys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Buteo lineatus elegans d'après un dessin réalisé lors des Pacific Railroad Surveys.

Les Pacific Railroad Surveys (1853-1855) sont une série d'explorations de l'Ouest américain pour étudier les voies possibles pour une ligne de chemin de fer transcontinentale en Amérique du Nord. Ces expéditions réalisées par des géomètres, des scientifiques et des artistes ainsi donné lieu à une immense récolte de données sur au moins 1 000 000 km2 de l'Ouest américain.

« Ces volumes... constituent probablement la source de connaissance contemporaine la plus importante sur l'histoire et la géographie occidentale, et leur valeur est grandement renforcée par la présence de nombreuses belles gravures en couleur de paysages, d'autochtones, de la faune et de la flore de l'ouest du pays. »[1] Publiées par le Département de la Guerre des États-Unis de 1855 à 1860, les études contenaient des documents significatifs sur l'histoire naturelle, dont beaucoup d'illustrations de reptiles, d'amphibiens, d'oiseaux, et de mammifères. En plus de décrire l'itinéraire, ces études présentaient également un rapport sur la géologie, zoologie, botanique, paléontologie du terrain et fournissaient également des descriptions ethnographiques des peuples autochtones rencontrés au cours des études menées.

Contexte[modifier | modifier le code]

Dès la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle, de nombreux américains commencèrent à migrer vers l'ouest et ce mouvement allait grandement influencer l'histoire du développement américain. Cependant, les voyages par voie d'eau restaient le moyen de transport disponible le plus courant et le plus efficace. Bientôt, le développement de la machine à vapeur devint une précieuse contribution à cette expansion vers l'ouest. Alors que les chemins de fer gagnaient en popularité dans l'est des États-Unis dans les années 1830, les américains ressentaient une incitation accrue pour étendre cette nouvelle technologie à la frontière ouest.

Diverses expéditions sponsorisées par le gouvernement débutèrent dans les années 1840, espérant ainsi trouver des itinéraires potentiels pour le chemin de fer destiné à traverser l'ouest. Cependant, aucun itinéraire de consensus n'émergea en raison de motifs économiques égoïstes de la part des compagnies rivales. Brigham Young, président de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, écrivit: « Nous n'avons jamais traversé de canyons ou cherché à franchir des crêtes de démarcation sans demander où les rails pourraient être posées ». Le 3 mars 1853, le Congrès accorda 150 000 dollars et autorisa le Secrétaire à la Guerre Jefferson Davis "à déterminer la voie la plus pratique et la plus économique pour un chemin de fer allant du fleuve du Mississippi jusqu'à l'océan Pacifique." David ordonna au capitaine George McClellan et au corps des ingénieurs topographiques (en), une division de l'Armée des États-Unis établie pour « découvrir, ouvrir, et rendre l'Ouest américain accessible », de remplir cette obligation.

La préoccupation la plus importante pour le Congrès des États-Unis concernait le lieu où construire le chemin de fer. Avec la participation du gouvernement, les lobbyistes tentèrent d'influer sur les emplacements choisis en raison des conséquences sociales, politiques et économiques importantes. En outre, un chemin de fer transcontinental allait devenir une entreprise très coûteuse. En fait, « Même les itinéraires proposés les moins chers équivaudraient au montant du budget fédéral d'une année »[2]. En dépit de ces obstacles, une urgence indiquant clairement la nécessité d'un chemin de fer transcontinental se développa. Le 16 août 1856, M. Denver, membre du comité qui portait le nom de House Select Committee on the Pacific Railroad and Telegraph rapporta que: « la nécessité de construire des lignes de chemin de fer et de communication télégraphique entre les côtes Atlantique et Pacifique de ce continent n'est plus une question à débattre; cette idée est admise par tout le monde ».

Cinq études[modifier | modifier le code]

Cinq études furent menées.

Des études à la construction[modifier | modifier le code]

Les Pacific Railroad Surveys permirent d'obtenir de précieux renseignements pour déterminer le meilleur emplacement pour le Chemin de fer transcontinental. En outre, trois tendances importantes influencèrent également la décision finale du Congrès. Tout d'abord, la ruée vers l'or en Californie et la découverte d'argent dans le Nevada conduisirent à une augmentation spectaculaire de la population dans l'ouest. Ensuite, la sécession du Sud de l'Union au début de la guerre de Sécession dissuada les politiciens du sud d'interférer avec un projet de construction d'une route au nord. Enfin, une popularité croissante de spécialistes dans les chemins de fer permit au Congrès d'envisager plusieurs options sur l'itinéraire le plus efficace et le plus rentable pour construire un chemin de fer transcontinental.

En 1862, le Congrès adopta les Pacific Railroad Acts. L'Union Pacific railroad Company construirait le chemin de fer à l'ouest d'Omaha, et la Central Pacific Railroad Company construirait le chemin de fer à l'est de Sacramento[3]. Le 10 mai 1869, les deux rails se rejoignirent avec un Golden Spike (en) honorifique à Promontory Summit, après avoir fait un combiné de 2 855 km de voie de chemin de fer[3].

Source[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]